• Vous souvenez-vous de la petite fille brûlée au napalm?



    Quand cette semaine j'ai vu ce reportage,

    j'ai pensé le partager avec vous,

    ceux qui se souviennent et ceux

    qui ne savent pas.

    Article du Journal Le Soleil


    Le jeudi 07 août 2008

    La «petite fille brûlée au napalm» a fait la paix avec ses démons



    L’image qui a fait le tour du monde montre la
     Viêtnamienne à l’âge de neuf ans,
    hurlant au cœur d’un bombardement au napalm.
    Archives Le Soleil



    Daphnée Dion-Viens

    Le Soleil

    Québec

    Le cliché a ému le monde entier. En 1972, le visage horrifié d’une petite fille brûlée au napalm durant la guerre du Viêtnam était le sien. Aujourd’hui, Kim Phuc Phan Thi a fait la paix avec ses démons.

    Son regard, serein et lumineux, contraste avec le cri d’horreur immortalisé il y a maintenant 36 ans. Seules les cicatrices qu’on peut entrevoir sur son bras gauche, lors­qu’elle relève la manche, trahissent l’horreur qu’elle a vécue. De passage à Québec dans le cadre du séminaire de l’Organisation mondiale pour l’éducation préscolaire, l’ambassadrice pour la paix de l’UNESCO a accepté de s’entretenir avec Le Soleil.

    Kim Phuc Phan Thi est entrée dans l’histoire le 8 juin 1972, alors qu’elle avait neuf ans. Chassée de son village par la guerre qui faisait rage, toute sa famille se réfugie dans un temple, espérant y être en sécurité. Mais le temple allait lui aussi être bombardé. On demande aux enfants de sortir d’abord. Encore émue, elle se souvient de cette journée comme si c’était hier.

     Les bombes pleuvent

     
    «J’ai vu les avions descendre et les quatre bombes tomber. Je n’ai pas entendu d’explosion. Soudain, j’ai vu le feu partout autour de moi. J’ai vu le feu sur mon bras gauche. J’ai pris ma main droite pour tenter de l’éteindre mais le feu avait brûlé tous mes vêtements. J’étais terrifiée. J’ai couru et couru pour sortir du feu. À un moment, je me suis arrêtée, j’étais épuisée. Je hurlais “Trop chaud, trop chaud”. Un soldat a voulu m’aider et il a versé de l’eau sur moi. Il ne savait pas que l’eau allait empirer la situation. Je me suis évanouie.»

    Brûlée sur 65 % de son corps, Kim Phuc Phan Thi a passé 14 mois à l’hôpital. Dix-sept opérations plus tard, elle revient à la vie. Ce n’est qu’une fois rentrée à la maison qu’elle voit pour la première fois le fameux cliché, qui a fait le tour du monde.

    «Mon père m’a montré la photo. Il m’a dit “C’est ta photo”. Je ne pouvais y croire. C’était horrible. J’étais nue. Et l’expression d’horreur sur mon visage, sur ceux de mes cousins et de mes frères... Je ne pouvais l’accepter. C’était très dur pour moi. Je ne voulais plus y penser. C’était difficile, parce que la guerre n’était pas terminée.»

    Pendant de nombreuses années, celle qui était devenue «la petite fille au napalm» a tout fait pour échapper à cette image. Elle a tenté de reprendre une vie normale, elle a entrepris des études en médecine. Mais le gouvernement vietnamien l’a retracée, la forçant à interrompre sa formation pour se consacrer entièrement à la presse étrangère. On a voulu en faire un symbole pour dénoncer la guerre menée par les États-Unis.

    C’en était trop. En 1992, de retour de son voyage de noces à Moscou, elle profite d’une escale à Terre-Neuve pour demander l’asile politique au Canada. Elle ne connaissait presque rien de son pays d’accueil.

    Quatre ans plus tard, alors qu’elle participe à une cérémonie commémorant la guerre du Viêtnam à Washington, Kim Phuc Phan Thi rencontre John Plummer, l’officier qui a ordonné le bombardement de son village. Devenu pasteur, il reste hanté par la photo. Kim Phuc Phan Thi lui accorde son pardon, en public. «Je remercie Dieu de m’avoir appris à pardonner. Le pardon est plus fort que les armes de la guerre», dit-elle.

     

    Citoyenne canadienne

     

     

    C’est avec un regard serein que Kim Phuc Phan Thi montre ses cicatrices au cours d’une conférence donnée à Québec hier.
    Le Soleil, Laetitia Deconinck

     

    Aujourd’hui, Kim Phuc Phan Thi est mère de deux garçons et vit en banlieue de Toronto. Ambassadrice de la paix pour l’UNESCO depuis 1997, elle se consacre prin­cipalement à sa fondation qui vient en aide aux enfants victimes de la guerre.

    «Je veux partager mon histoire. Je veux montrer qu’il est possible de surmonter la haine pour réconcilier les gens. Je ne peux pas changer ce qui est arrivé dans le passé. Mais je peux en changer la signification», explique-t-elle, reconnaissante
    d’être tout simplement en vie.

    À 45 ans, Kim Phuc Phan Thi s’est réconciliée avec le cliché qui l’a si longuement hantée. «Pendant longtemps, j’ai essayé d’échapper à cette image. Je ne voulais plus être cette petite fille. Mais je réalise aujourd’hui que cette photo est un puissant cadeau qui m’a été donné. Je peux maintenant utiliser cette photo pour promouvoir la paix. J’ai une autre photo à présenter aux gens.»





    Source et Autorisation:  lire tout le texte:

    http://www.cyberpresse.ca/article/20080807/CPSOLEIL/80806245/6787/www.cyberpresse.ca

    http://www.cyberpresse.ca/article/20080807/CPSOLEIL/80806246/6787/CPSOLEIL

    « Liens:1-Quel âge a votre cerveau? 2-Fonds de l'océan.UN TAMIA QUI SE RÉGALE »

  • Commentaires

    34
    Mercredi 6 Avril 2011 à 02:29

    Je précise que je ne l'ai pas su au moment où ça s'est produit mais je l'ai su quelques temps après. De toute façon, on a vu cette photo dans la presse. Elle avait fait le tour du monde.

    33
    Mercredi 6 Avril 2011 à 02:26

    J'avais vu cet article et je reste très émue en le relisant et en voyant cette photo avec ces enfants fuyant et en pleurs, terrifiés !!! C'est très effrayant et angoissant, avec tout ce qu'il se passe dans le monde actuellement.

    En 1972, en juin j'attendais Philippe mon fils, j'allais accoucher 2 mois après. Je n'avais pas la télé, je ne m'en souviens pas. Je regrette de ne pas avoir été au courant à ce moment là. Quoique enceinte, ça m'aurait encore plus bouleversé !

    Bravo à cette dame, elle témoigne, c'est vraiment bien.

    Bisous Nadia.

      

    Camargue1sc.jpg 

     

     

     

    Miaou... miaou... miaou... miaou... miaou... miaou...

    32
    Mercredi 2 Février 2011 à 05:45

    Je viens de découvrir cet article en arrivant sur ton récapitulatif du mois de janvier.

    C'est, en même temps, une histoire horrible et belle.

    Horrible pour ce qu'elle a vécu. L'image de la petite fille fait mal au coeur.

    Belle parce qu'elle a réussi à faire la paix avec cette partie de sa vie et qu'elle a réussi à pardonner.

    Quelle grandeur d'âme.

    Amicalement

    31
    Samedi 11 Décembre 2010 à 09:07

    C'est terrible de voir ça, et le geste de balancer des bombes au napalme sur de la population est encore plus atroce.

    Je suis en train de me demander quand cette violence ce terminera, jamais je crois ...

    30
    Vendredi 16 Janvier 2009 à 11:25
    Ton article exorcise un peu le malaise que cette photo a laissé.
    On a envie de se reposer sur l'idée qu'elle a des joies et du bonheur.
    Une actualité importante. 
    29
    Jeudi 14 Août 2008 à 20:26
    Une histoire boulversante !!
    28
    Jeudi 14 Août 2008 à 19:53
    Superbe article Nadia. Merci.
    27
    Jeudi 14 Août 2008 à 10:37
    Kikou Nadia et meri de parler de ces horreurs qui malheureusement sont toujours d'actualité dans ce monde..
    bisous et bonne journée
    26
    Jeudi 14 Août 2008 à 05:10
    merci de votre passage jeannine et rené,je suis allée sur votre blog mais je n'ai pas trouvé où vous laisser un commentaire.
    Vous êtes un couple merveilleux et j,aimerais être comme vous à votrâge.
    Continuez à être heureux encore longtemps.
    Bonne journée et A+
    25
    Jeudi 14 Août 2008 à 00:50
    il y a quelques années ,
    j'ai vu un reportage sur le parcours de cette courageuse dame, on expliquait son parcours...

    j'aime bien ton image du jour  , je vais la voir à chaque passage
    amicalement vivi26
    24
    Mercredi 13 Août 2008 à 22:41
    Ma chère Nadia comment oublier cette image d'horreur, elle me hante encore.. quelle courage a eu cette femme pour pardonner car je ne crois pas que j'aurais pu le faire, tant de morts, de souffrance, de malheur pour rien...je l'admire et je me dis qu'elle est bien meilleure de moi..
    beaucoup d'émotion en lisant ton article. Tu es merveilleuse mon amie du Québec.
    Je te fais de gros bisous
    chantal
    23
    Mercredi 13 Août 2008 à 22:20
    J'ignorais l'histoire de cette petite fille si courageuse. Puisse-t-elle faire régner la paix !
    22
    Mercredi 13 Août 2008 à 20:41
    parfois le pardon c'est pas facile .....
    besos
    tilk


    l'erreur est réparée tu es dans mes errances et avec plaisir
    21
    Mercredi 13 Août 2008 à 19:23
    C'est tous le jours qu'on voit le regard triste des gens dans les pays en guerre. Moi ça me révolte, il y en a qui aiment, ils faut croire puisque ça ne s'arrête jamais.
    Bonne journée Nadia   yvette
    20
    Mercredi 13 Août 2008 à 19:12
    Quel MAUVAIS SOUVENIR ! et pourtant il faut absolument s'en souvenir... Elle a vraiment eu de la chance de s'en sortir avec certainement d'horribles souffrances aussi bien physiques que psychiques... Bravo à cette femme d'exception de venir en aide aux enfants victimes comme elle de la guerre et aussi de promouvoir la paix ! Merci Nadia de nous rappeler que des gens vraiment hors du commun existent ! Amicalement
    19
    Mercredi 13 Août 2008 à 18:37
    coucou nadia
    quel billet émouvant ! je ne savais que cette petite fille s'en était tirée et qu'elle vivait au canada ; j'en suis heureuse pour elle et qu'elle puisse avoir une vie de famille et soit apaisée...
    bises mon amie
    béa
    18
    Mercredi 13 Août 2008 à 18:31
    C;est bien de parler des horreurs de la guerre, pour que les gens cessent d'y penser comme à une solution envisageable...
    Bisous
    17
    Mercredi 13 Août 2008 à 18:13
    Quelqu'un qui vient chez moi a mis en ligne la vidéo et les souvenirs sont revenus... A ma grande honte j'avais oublié!
    Comme quoi, ça ne sert pas "à rien" les anniversaires et les commémorations.
    Cette femme est une courageuse et on peut la citer en exemple.
    Je fais un bisou à Sumi pour ce qu'il y a dans son com.
    Bonne fin de journée
    Amitiés
    16
    fab
    Mercredi 13 Août 2008 à 17:56
    souvent je me dit que l'humanité est complètement folle, le pire c'est que c toujours les innocents qui sont les victimes, les instigateurs de toutes c horreurs restent bien à l'abri
    big bisous
    (désolée de mes grandes absences mais je viens de déménagé et j'ai actuellement des problèmes de connection :-)
    15
    Mercredi 13 Août 2008 à 17:10




    j'ai vu un reportage de ça il y a quleques années,c'est l'horreur absolu et j'en pleurais.
    Impossible d'oublier cette image etle reportage
    14
    Mercredi 13 Août 2008 à 16:24

    lol la photo de la semaine  a+ sur le blog de cristobal

    13
    Mercredi 13 Août 2008 à 11:53
    Cette image m'a marqué moi aussi... Bel article.
    12
    Mercredi 13 Août 2008 à 11:46
    Pardonner, surmonter sa haine, réconcilier les gens: quelle belle ambassadrice de la paix!
    Elle a maintenant repris sa vie en main et c'est tant mieux poue elle et le monde entier.
    Ses cicatrices physiques ont presque disparues. Les deux photos vont faire le tour du monde et continuer d'immortaliser ce triste évènement.
    gros bisous du jour Nadia !

    PS: Sonia au milieu de trombes d'eau dans une caravane! Espérons que le temps va s'améliorer pour ses quelques jours d'escapade en Drôme provençale !!!!
    11
    Mercredi 13 Août 2008 à 11:29
    C'est vrai que cette image avait beaucoup circulé à l'époque... les plus jeunes n'ont pas connu cette époque.
    10
    Mercredi 13 Août 2008 à 11:13
    salut
    on en a beaucoup parlé et même dernièrement sur une émission sur la guerre
    c'est écoeurant de voir ce que font les hommes
    la guerre n'est jamais propre c'est toujours une chose immonde et affreuse
    il vaut mieux l'éviter
    bonne journée
    9
    Mercredi 13 Août 2008 à 09:59
    TRES EMOUVANT
    Cette image m'a terrorisée dés le premier jour où je l'ai vu. Cette image montre l'horreur que l'homme peut faire envers ses semblables et à lui-même.
    Quelle force pour pouvoir pardonner... Je suis en admiration.
    8
    Mercredi 13 Août 2008 à 08:47
    C'est très dur et très beau à la fois. Mais une  fois de plus, c'est pour moi la preuve que même un grand mal peut servir un grand bien. Le soldat est devenu pasteur. La victime ambassadrice de la paix. Avec la force de la volonté et celle du pardon, ils ont fait de leurs démons des anges porteurs d'amour dans le monde... et ça, c'est merveilleux. Merci Nadia pour cette bouleversante histoire !
    7
    Mercredi 13 Août 2008 à 08:28
    honnêtement je ne sais si je serais capable  de pourvoir ainsi pardonner.
    Tellement d'injustice dans ce monde de fous.
    Le témoignage et la vie de cette femme est pourtant une preuve que l'on peut être indulgent.
    je suis encore en famille mais reviens pour de bon lundi !!!! et toi?
    gros bisous** dgidgi
    6
    Mercredi 13 Août 2008 à 07:52
    cette photo m'avait marquée comme beaucoup et cette femme est tres courageuse meme apres tant d'années car cela n'a pas du etre facile et meme maintenant de vivre avec cela en soi
    bises nadia
    5
    Mercredi 13 Août 2008 à 07:34
    Et pourtant les guerres ont continué depuis, ainsi que les tortures!
    Le Dalai Lama aujourd'hui en France dit: "Notre responsabilité et notre intérêt communs sont de promouvoir l'harmonie entre les religions et la paix, au travers de cette harmonie"
    4
    Mercredi 13 Août 2008 à 07:32
    Plus jamais cela !! malheureusement , la russie a encore démontré qu'elle pouvait revenir au moyen age de la barbarie en agressant les populations innocentes de la goergie. Nous ne sommes donc pas à l'abri tant qu'il existe des nations voyoux comme la russie et son ex president toujours dictateur poutine !!
    bisous
    pat
    3
    Mercredi 13 Août 2008 à 07:25
    merci pour cette publication...il ne faut jamais oublier cette image, et les horreurs de la guerre !
    amitiés et bisous
    2
    Mercredi 13 Août 2008 à 07:19
    Il doit vraiment être difficile de se remettre de ça. Je te souhaite une bonne journée.Bisous
    1
    Mercredi 13 Août 2008 à 06:58
    JE VIENS DE VOIR TA BOUGIE,il y trois ans j'ai l'ai eu au poumon,et maintenanat je l'ai dans la tete,on m'opere semaine prochaine,passe aussi de bonne vacance @+
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :