• Une belle morale: un petit garçon voulait acheter un petit chien.

    2 ter-Un petit garçon voulait acheter un petit chien.

    BONNE JOURNÉE

     

     

    Une belle morale

    Un agriculteur avait des chiots qu'il voulait vendre. 

     Il peint  un panneau annonçant les 4 chiots et le cloua à  un poteau sur le côté de sa cour. 

    Comme il plantait le dernier clou dans le poteau il sentit qu'on tirait sur sa salopette. 

    Il regarda vers le bas et rencontra les yeux d'un petit  garçon. 

    Monsieur, " dit-il, " je veux acheter un de vos chiots " 

     «Eh bien, » dit le fermier, en essuyant la sueur à l'arrière de son cou : 

    "Ces chiots viennent de parents très racés et coûtent  beaucoup d'argent". 

    Le garçon  baissa la tête un moment. 

    Ensuite, fouillant profondément dans sa poche il sortit  un peu de monnaie et la tendit à  l'agriculteur. 

     «J'ai  trente-neuf centimes. Est-ce suffisant pour en acheter un ? " 

     «Bien sûr»  dit le fermier ..... Et il siffla «Ici,  Dolly! " appela t-il .... 

    Quittant la niche et descendant la rampe, Dolly  courut suivie par quatre petites boules de  fourrure.

    Le petit  garçon pressa son visage contre le grillage. Ses  yeux dansaient de joie. 

    Comme les chiens  arrivaient à la clôture le petit garçon remarqua quelque chose d'autre qui remuait à l'intérieur 

    de la niche. Lentement une autre petite boule apparut, nettement plus  petite. En bas de la rampe, elle glissa.

    Ensuite, de manière un peu maladroite le petit chiot clopina vers les autres faisant de son mieux pour les rattraper

     «Je veux celui-là" dit le petit garçon pointant l'avorton.  

    L'agriculteur s'agenouilla à côté du petit garçon et lui dit  : 

    Mon fils,  tu ne veux pas ce chiot ...Il ne sera jamais  capable  de courir  et de jouer avec toi comme ces autres chiens. 

    Le petit garçon recula de la clôture se baissa et  commença à rouler une jambe de son  pantalon. 

    Ce faisant il révéla une attelle en acier des deux côtés de la  jambe, fixée sur une chaussure spécialement conçue ... 

    En regardant l'agriculteur, il dit: «Vous voyez, monsieur,  je ne cours pas très bien moi-même non plus

    et il aura besoin  de quelqu'un qui le comprend " 

    Des larmes  dans les yeux, l'agriculteur se baissa et  ramassa le petit chiot .....  Le tenant délicatement,

    il le tendit au petit garçon " 

    Combien? " demanda le petit garçon .... 

     "Rien",  répondit le paysan , "il n'y a pas de prix pour l'amour"         

    Le monde  est plein de gens qui ont besoin de quelqu'un qui les comprenne. 

     

    1-Un petit garçon voulait acheter un petit chien.

     

    retour à l'accueil

     

    « Histoires: Diverses paroles dites au tribunal...Le concours de la photo du mois de novembre avec thème. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    19
    Dimanche 13 Novembre 2016 à 16:29

    Cette histoire est vraiment touchante. On sent la bonté d'âme de ce petit garçon.

    Bises et à bientôt Nadia !

    18
    Dimanche 6 Novembre 2016 à 23:59
    Dani =ô.Ô=

    Jolie histoire.

    Biz

     

    17
    Samedi 29 Octobre 2016 à 10:35

    Bisous

    16
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 16:53

    Et ce n'est certainement pas chez un agri que tu trouveras de la compréhension.

    15
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 16:10

    bonjour, j'ai lu cette histoire dernièrement, c'est touchant, il y a des gens au grand coeur quand même !! Pour Barcelone nous sommes restés 2 jours et demi, en plus on dormait dans un petit hôtel hors ville, le matin on prenait le  train pour aller en centre ville ...on espère y retourner

    bisous

    14
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 15:03
    renee

    Rien que de lire ça donne la chair de poule.....Bisoussssss

    13
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 15:01

    très joli ! bonne journée

    12
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 12:15

    Je ne sais pas si cette histoire est vraie mais elle m'a mis les larmes aux yeux!  Nous boitons tous quelque part dans notre coeur et on a toujours besoin ces jours là de quelqu'un qui nous comprend! C'est si précieux!

    Merci pour tes extraits de paroles entendues au tribunal. Très drôles!

    Bisous et à bientôt.

     

    11
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 11:14

    Une belle histoire Nadia

    Merci d'être passée.

    Je vais "doucement". La succession n'est toujours pas finalisée. Cela traîne... J'ai quelques soucis avec les fils de mon mari... Ce qui rajoute de la peine à la peine...

    Bisous et bon jeudi

    Béa kimcat

    10
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 11:00

    Une jolie histoire bonne journée bisous

     

    9
    mamily
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 10:57

    Une belle histoire pleine d'amour et d'humanité, presque trop belle pour être vraie. Je vous embrasse.

    • Voir les réponses
    8
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 10:52

    Bonjour

    Il y a des gens qui devraient en prendre de la graine!

    Bisous

    7
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 09:05
    LADY MARIANNE

    une merveilleuse histoire ! très émouvante! pleine de tendresse!
    merci Nadia-
    gros bisous-

    6
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 08:57
    Bonjour Nadia,
    À chaque fois que je lis cette histoire j'ai les larmes aux yeux. Merci Nadia.
    Passe une bonne journée, bises Véronique
    5
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 08:01

    histoire tres attendrissante ! merci chere Nadia, bonne journee et grosses bises

    4
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 07:26

    voilà tu m'as fait pleurer, belle cette histoire, trop émouvant.

    je te laisse pour aller sécher mes larmes

    bises et à bientôt

    lyly

    3
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 06:58

    Coucou Nadia,

    Je la connaissais moi aussi, mais je l'ai à nouveau lu en entier yes

    Une très belle morale

    Bisous et douce journée !

    2
    Jeudi 27 Octobre 2016 à 06:45

    Je la connaissais, ce qui ne m'a pas empêchée de la relire et de pleurer !

    C'est magnifique !

    Bisous 

    Nicole 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :