• Simone de Beauvoir




    Simone de Beauvoir

    Biographie

    De son vrai nom Jeanne Marie Bertrand de Beauvoir, cette
    romancière et essayiste française, est née le 9 janvier 1908 à Paris et morte le 14 avril 1986 à Paris.

    Les jeunes années 
    Simone de Beauvoir est la fille de Georges de Beauvoir, éphémère avocat mais comédien amateur, et de Françoise Brasseur, jeune femme issue de la petite et ancienne bourgeoisie de Verdun. Elle voit le jour dans un appartement cossu du boulevard Raspail et entre à l'âge de 5 ans au "cours Désir", où sont scolarisées les filles de bonnes familles. Sa sœur cadette Hélène (dite Poupette) l'y rejoint deux ans plus tard.
     
    Dès le plus jeune âge, Simone se distingue par ses capacités intellectuelles et se partage chaque année la première place avec Elisabeth Lacoin (dite Elisabeth Mabille ou Zaza dans son autobiographie). Zaza devient rapidement sa meilleure amie même si Simone souffre en silence du manque de réciprocité.
     Après la
    Première Guerre mondiale son grand-père maternel Gustave Brasseur, président de la Banque de la Meuse, fait faillite et est déclaré banqueroutier précipitant toute sa famille dans le déshonneur et la déconfiture. Aussi les parents de Simone sont-ils contraints, par manque de ressources, de quitter l'appartement cossu du boulevard Raspail pour un autre appartement, sombre, exigu et au sixième étage d'un autre immeuble du même boulevard (au-dessus de l'actuel restaurant "La Rotonde"). 
    Georges de Beauvoir, que Simone décrira plus tard "à mi-chemin entre l'aristocrate et le bourgeois", espérait vivre avec l'argent de son épouse. 
    Celle-ci se sentira coupable toute sa vie, envers son mari, de cette dot engloutie. Simone en souffre et voit les relations entre ses parents se dégrader.

     Toute son enfance sera marquée par le fait d'être une femme : son père espérait avoir un fils pour en faire un polytechnicien. D'ailleurs, il répètera à Simone "tu as un cerveau d'homme". Passionné de théâtre (il suit des cours d'art dramatique) il en a donné le goût à son épouse et à ses enfants, ainsi que celui de son amour pour la littérature. Pour lui "le plus beau métier est celui d'écrivain". Avec son épouse, il est persuadé que seules les études peuvent sortir leurs filles de la condition médiocre dans laquelle elles se trouvent.

    À quinze ans, le choix de Simone de Beauvoir est déjà fait, elle sera un écrivain célèbre. Elle obtiendra de nombreux diplômes : licences de littérature, grec, latin, philosophie, mathématiques... mais elle a surtout une révélation pour la philosophie et décide d'approfondir cette matière à la faculté des lettres de l'université de Paris. Elle y rencontre d'autres intellectuels en herbe, notamment Jean-Paul Sartre qu'elle compare à un génie. 
    Une relation mythique se nouera entre eux, dès cette époque, que seule la mort rompra. Elle sera son « amour nécessaire » en opposition aux « amours contingentes » qu’ils seront amenés à connaître tous deux. 
    Sartre est reçu premier à l'agrégation à la deuxième tentative, Simone de Beauvoir remportant la seconde place (le classement étant à l’époque séparé entre filles et garçons).

    La mort de Zaza cette même année la plonge dans une grande souffrance. Simone, élevée par une mère pieuse, a perdu la foi dès sa quatorzième année (d'après les mémoires d'une jeune fille rangée), bien des années avant son agrégation de philosophie, avant même son départ du cours Désir et marque ainsi son émancipation vis-à-vis de sa famille.

    lire la suite ici:     
    http://fr.wikipedia.org/wiki/Simone_de_Beauvoir
     
    Funérailles
     
     
    Tombe de Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir
    Après la mort de Sartre en 1980, elle publie La Cérémonie des adieux où elle décrit les dix dernières années de son compagnon avec des détails médicaux et intimes si crus qu'elle choque bon nombre des disciples du philosophe. 
    Ce texte est suivi des entretiens qu'elle enregistra, à Rome, en août et septembre 1974 dans lesquels Sartre revient sur sa vie et précise certains points de son œuvre. 
    Elle veut surtout montrer comment celui-ci a été manipulé par
    Benny Lévy pour lui faire reconnaître une certaine "inclination religieuse" dans l'existentialisme alors que l'athéisme en était l'un des piliers. Pour Beauvoir, Sartre ne jouissait plus de toutes ses facultés intellectuelles et n'était plus en mesure de lutter philosophiquement. 
    Elle avoua également à mi-mot combien l'attitude de la fille adoptive de Sartre,
    Arlette Elkaïm-Sartre avait été détestable à son égard. 
    Elle conclut avec cette phrase : « Sa mort nous sépare. Ma mort ne nous réunira pas. C'est ainsi ; il est déjà beau que nos vies aient pu si longtemps s'accorder ».
    L'âge venant, après une vie d'excès en alcool et tabac, elle s'éteint en 1986 à Paris entourée de sa fille adoptive, Sylvie Le Bon-de Beauvoir et de Claude Lanzmann.
     Ses funérailles furent aussi grandioses que celles de Sartre, et suivies par des femmes du monde entier.
     Elle est enterrée au
    cimetière du Montparnasse à Paris, dans la 20e division -juste à droite de l'entrée principale boulevard Edgard Quinet- aux côtés de Jean-Paul Sartre
    Simone de Beauvoir est enterrée avec l'anneau de
    Nelson Algren à son doigt.


    Je n'ai pas ajouté les citations car je suis certaine qu'il y aurait eu beaucoup de discussions. 
    Si vous désirez les lire,rendez-vous à l'adresse citée pour la suite.

      Autres citations de Simone de Beauvoir

    Ce qu'il y a de scandaleux dans le scandale, c'est qu'on s'y habitue.
     
     
    Comment mesurer la souffrance et la joie? Peut-on comparer le poids d'une larme au poids d'une goutte de sang?
     
     
    Entre deux individus, l'harmonie n'est jamais donnée, elle doit indéfiniment se conquérir.
     
    Il me semblait que la terre n'aurait pas été habitable si je n'avais eu personne à admirer.
     
       Se vouloir libre, c'est aussi vouloir les autres libres.
     
     
    Vivre, c'est vieillir, rien de plus.
     
    « L'étourneau sansonnetPhotos d'animaux prises sur le moment. »

  • Commentaires

    19
    Ptitsa
    Dimanche 7 Avril 2013 à 01:39
    C'est bizarre, quand moi je clique sur le lien laissé dans le com de ce matin, ça arrive bien sur mon blog ... ?
    18
    Mercredi 6 Février 2008 à 23:49
    Très très grande dame du monde des lettres et de la grande littérature, ton récit est des plus intéressant, merci Nadia, pour ces moments de culture
    17
    Mercredi 6 Février 2008 à 21:26
    bonsoir
    un super article qui nous permer de mieux connaitre la vie de Simone de Beauvoir qui a eu une vie assez agitée
    merci
    bonne soirée
    doque
    16
    Mercredi 6 Février 2008 à 21:11
    C'était une femme étonnante, ni ange, ni démon, belle dans sa fierté sans pudeur ... Une femme que j'aurais aimé découvrir au travers d'une conversation avec elle ... Bon jeudi Nadia !
    15
    Mercredi 6 Février 2008 à 21:05
    Bonsoir Nadia... J'aime bcp Simone de Beauvoir.... Merci pour cette bio, très bien faite ! Bonne conitunation mon amie ! A demain !
    14
    Mercredi 6 Février 2008 à 20:51
    Trés bel hommage a cette grande dame, Bonne soirée ..........Rose
    13
    Mercredi 6 Février 2008 à 20:41
    c'est sur qu'il y a plus de sentiments ici que dans la lettre de rupture...
    dure et sans sentiments ouisqu'elle s'adresse à... mon ancien ordinateur :)
    12
    Mercredi 6 Février 2008 à 19:45
    Re-coucou Nadia vraie, contente de te relire dis donc !! J'étais bien loin d'imaginer que tu faisais un tel parcours du combattant pour me retrouver ! Peut-être ai je tout simplement tapé l'adresse de mon blog trop vite et avec des erreurs, d'où le lien qui ne fonctionne pas... si tu veux m'écrire plus personnellement, tu peux le faire à cette adresse : selvlalutine@hotmail.com
    bonne soirée, merci de tenir si fort au petit colibri depuis l'autre bout de l'océan et à bientôt, par un chemin ou par un autre ! Bisous
    11
    Mercredi 6 Février 2008 à 18:01
    un peu long l article sinon pas mal a+ sur le blog de cristobal
    10
    Mercredi 6 Février 2008 à 17:58
    De la culture... ca fait du bien !
    C'est quelque chose qui commence a etre rare de nos jours...

    bonne journée ! (nuit ? je sais jamais le décalage horaire avec le Quebec ..)
    9
    Mercredi 6 Février 2008 à 16:32
    Image Hosted by ImageShack.us  j'espère ne pas vieillir trop vite pour avoir le temps de faire tout ce que je n'ai pu faire pendant des années
      Biz Nadia 
    *** DGIDGI  ***
    8
    Mercredi 6 Février 2008 à 12:22
    c'est tres bien de rendre hommage de temps en temps à des personnages de notre histoire qui le meritent. Ces temps ci , on fait trop d'honneur à un ex manequin et à son guignol qui ne le merite pas temps !!
    bisous
    pat
    7
    Mercredi 6 Février 2008 à 11:14
    Coucou Nadia vraie, je suis passée chez toi ce week end et je t'ai laissé plusieurs coms mais pas de nouvelles depuis... Tu les as bien eus ? Bonne journée à toi. Le beau Québec est il tjs sous la neige ? bisous
    6
    Clo
    Mercredi 6 Février 2008 à 10:19
    Excellente idée que d' avoir ramené à la vie cette grande Dame, le temps d' un article.Bisous Nadia A+
    5
    Mercredi 6 Février 2008 à 09:46
    Merci pour cette biograpjie qui permet de se rafraichir la mémoire et de relire certains ouvrages... Merci de ta visite, c'est toujours agréable de partager des idées...Bonne journée. Amicalement
    4
    Mercredi 6 Février 2008 à 09:45
    merci des tes infos
    <a href="http://smiles.rc-boite.com/smile.96303.html" target="_blank"><img src="http://s9.rimg.info/f9e04264ae7cd11fbe8808a061a06e18.gif" border="0" /></a>
    3
    Mercredi 6 Février 2008 à 09:27
    Toujours agréable d'avoir des infos complémentaires sur ces grands personnages - je te souhaite une bonne journée
    bises Mamy ANNICK
    2
    Mercredi 6 Février 2008 à 07:56
    Bon mercredi bises!
    1
    Mercredi 6 Février 2008 à 07:09
    j'ai adoré ton article , merci . Bonne journée Nadia  , bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :