• S'arrêter pour voir (histoire vraie)

     

     

     

     

     

     

     

     

    16.gif

     

     

     

     

     

     

     

    S'arrêter pour voir

     


    Le musicien de rue était debout dans l'entrée de la station

    « Enfant Plazza » du métro de Washington DC .

    Il a commencé à jouer du violon. C'était un matin froid,
    en janvier dernier (2009).

     Il a joué durant quarante-cinq minutes. Pour
    commencer, la Chaconne de la 2ème partita de Bach,

    puis l'Ave Maria de Schubert, puis du Manuel
    Ponce, du Massenet et à nouveau, du Bach
    .

     

    À cette heure de pointe, vers 8h du matin, plus de mille

     personnes ont traversé ce couloir, pour la plupart en route

    vers leur travail.

    Après trois minutes, un homme d'âge mûr a remarqué

    qu'un musicien jouait. Il a ralenti son pas, s'est arrêté

     quelques secondes puis a démarré en accélérant.

    Une minute plus tard, le violoniste a reçu son premier dollar:

     en continuant droit devant, une femme lui a jeté l'argent

    dans son petit pot.

     

    Peu après, un quidam s'est appuyé sur le mur d'en face pour

    l'écouter mais il a regardé sa montre et a recommencé à marcher.

     Il était clairement en retard.

    Celui qui a marqué le plus d'attention fut un petit garçon

    qui devait avoir trois ans.
    Sa mère l'a tiré, pressé mais l'enfant s'est arrêté pour

    regarder le violoniste.

     

    Finalement sa mère l'a secoué et agrippé brutalement

    afin que l'enfant reprenne le pas.

    Toutefois, en marchant, il a gardé sa tête tournée vers le musicien.

    Cette scène s'est répétée plusieurs fois avec d'autres enfants.

     Et les parents, sans exception, les ont forcés à bouger.

     

    Durant les trois quarts d'heure de jeu
    du musicien, seules sept personnes se sont vraiment arrêtées

     pour l'écouter un temps.

    Une vingtaine environ lui a donné de l'argent tout en

    continuant leur marche.
    Il a récolté 32.00$

     

    Personne ne l'a remarqué ; quand il a eu fini de jouer,

    personne n'a applaudi.
    Sur plus de mille passants, seule une personne l'a reconnu.

    ----------------

     

     

     

    Ce violoniste était Joshua Bell, actuellement un des meilleurs musiciens de la planète.

     Il a joué dans ce hall les partitions les plus difficiles jamais

     écrites, avec un Stradivarius valant 3,5 millions de dollars.

    Deux jours avant de jouer dans le métro, sa prestation

    au théâtre de Boston était
    " sold out" avec des prix avoisinant les 100.00$ la place.

     

    L'expérience a été organisée par le « Washington Post »

    dans le cadre d'une enquête
    sur la perception, les goûts et les priorités d'action des gens.

    Les questions étaient :
    dans un environnement commun, à une heure inappropriée,

    pouvons-nous percevoir la beauté ?

    Nous arrêtons-nous pour l'apprécier ?

     

    Reconnaissons-nous le talent dans un contexte inattendu ?

     

    Une des possibles conclusions de cette expérience pourrait être :

     si nous n'avons pas le temps pour nous arrêter et écouter

    un des meilleurs musiciens au monde
    jouant quelques-unes des plus belles partitions

     jamais composées,

     

    à côté de combien
    d'autres choses passons-nous ?

     

     

     

     

    Texte de chez sérénité avec autorisation

     

    http://www.chezserenite.com/textes/textes252.htm

     

     

    Joshua Bell, né le 9 décembre 1967 à Bloomington

    dans l'Indiana,

    est un violoniste américain de musique classique.

     

    http://fr.wikipedia.org/wiki/Joshua_Bell

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

    « PROVERBES:Plathotep,Al-Gazal,Proverbe Chinois,Proverbe Indien,J. Joubert,ect,FÊTE NATIONALE: MALDIVES 26 JUILLET »

  • Commentaires

    24
    cath l
    Dimanche 7 Avril 2013 à 00:31

    Je connais cette histoire; mais en la relisant je mesure ce matin, encore plus, la portée de cette expérience...Il m'arrive de m'arrêter dans les couloirs du métro quand quelqu'un ou un groupe chante ou joue un intrument...si cela me plait bien sûr!

    23
    Samedi 7 Août 2010 à 01:39

    Je connais cette histoire authentique, Nadia. Trop souvent vraie.

    Gros bisous

    22
    Lundi 2 Août 2010 à 15:50

    Bonjour, voilà j'ai rectifié ma faute de frappe..........due eh oui à la course de vouloir faire vite....Comme si bien dit dnas votre réponse! (peut-être parce que nous subissons beaucoup de coupures de courants ces temps..)

    Amitiés

    21
    Lundi 2 Août 2010 à 06:03

    Bonjour Renée,le lien de votre site ne fonctionne pas.merci de votre passage sur mon blog,je vous souhaite la bienvenue.

    Pour faire suite à votre commentaire,mon idée est qu'on n'a pas besoin de connaître le musicien ou suivre sa carrière pour apprécier la musique qui se joue.

    Pour pouvoir écouter,il faut s'arrêter mais tous sont trop pressés,par toutes sortes de choses ou d'obligations.On ne prends plus le temps...on coure...et c,est dommage.

    Bonne journée.

    20
    Dimanche 1er Août 2010 à 11:42

    C'est incroyable...Mais peut-être encore faut il être au courant de ce style de musique et suivre sa carrière non? Amitiés

    19
    Jeudi 29 Juillet 2010 à 22:49

    Je l'avais reçue par mail cette expérience.

    Dans Lyon, il y a des musiciens dans la rue, ils chantent, ils jouent de la musique et parfois ils vendent leurs CD. Je les écoute, et j'ai même eu acheté des CD.

    Ce n'est pas parce qu'ils sont dans la rue ou dans le métro qu'ils n'ont pas de talent !

    C'est comme les cracheurs de feu, dans le vieux Lyon, il y en a, surtout l'été.

    Moi j'aime beaucoup.

    Pour la Fête des Lumières, il y avait un groupe de musiciens sur un balcon, je me suis arrêtée, il y avait du monde qui les écoutait ! Et c'était un groupe connu, apparemment, il donne des concerts ( moi je ne le connaissais pas )

    Le chanteur a jeté du balcon des prospectus avec les tournées que le groupe allait faire ( c'est là que j'ai vu qu'il était connu )

    Je ne pourrai te dire le nom, je ne m'en souviens plus     hihi !

    L'époque et les pressions que l'on subit tous les jours font que l'on ne s'attarde pas, on veut aller vite, très vite, le plus vite possible, on est dingue !!!!

    En voiture c'est pareil, les gens sont fous !

    ( moi, je prends mon temps.....malgré ça, je dois passer à côté de belles choses parfois.....)

    Bises

     

    18
    Jeudi 29 Juillet 2010 à 13:16

    Très heureuse grâce à Andrée de prendre connaissance de cette expérience!! le résultat ne m'étonne pas en fait!! Très peu de sensibilité réelle chez la plupart des gens, tout est question de contexte et de mise en valeur!! en peinture c'est la même chose.. tout est question d'emballage pour que le regard de l'autre change.. La sensibilité vient du coeur, de la présence à l'autre et à soi, et pas de la tête et du mental... mais pour cela il faut accepter d'être là où l'on est, pleinement, totalement..

    Bises Nadia-vraie..

    17
    Mardi 27 Juillet 2010 à 10:00

    Mais si tu arrives en retard à la crèche puis au boulot, et que tu te fais virer... je ne trouve pas cette expérience bien lucide sur les conditions de vie de nos sociétés. Si un musicien veut faire des concerts intelligents, il peut aller jouer, gratuitement, sans avertir  la presse, dans les hôpitaux ou les maisons de retraite ou ailleurs. Voilà ma réaction Nadia, la vie est dure au point de ne pouvoir perdre un instant qui peut perdre ton gagne-pain. Bisous, ma chère Nadia

    16
    Lundi 26 Juillet 2010 à 05:59

    Bises et bon lundi!

    15
    Lundi 26 Juillet 2010 à 00:07

    coucou , voilà une expérience qui permettrait à bien des personnages imbus de leur personne d'être un peu plus humble..

    en français commun ( vulgaire) dans le texte cela remet les pendules à l'heure ... lol !!!

    bonne et heureuse semaine viviane/vivi26

    14
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 21:05

    re-moi un beug j'ai du éteindre l'ordi ! Merci Nadia pour ce témoignage formidable et bonne semaine , bisous !

    13
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 20:37

    Bonsoir Nadia , c'est inimaginable que personne n'est reconnu cet homme dont le talent est indiscutable , les gens sont trop pressés et ne voient plus rien de ce qui est beau ,et ne se préoccupent pas des personnes,  autour d'eux  pourtant une belle musique méme dans un métro , c'est tellement agréable a l'oreille !
       
     

    12
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 20:03

    Je viens de chez Andrée, merci pour ce témoignage, c'est le hasard mais je parles de musique, aujourd'hui...On a des oreilles et l'on n'entend pas...

    11
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 19:49

    bonjour Nadia              en fait ça ne m'étonne pas du tout , les gens sont tellement préssés , tellement préocupés par leur occupations , qu'ils ne voient plus rien de ce qui les entoure ,  ils sont indifférents au " décors " aux personnes qui sont autour d'eux ! ils ne prennent simplement plus " le temps de vivre " et d'admirer et écouter ce qui se passe autour d'eux !   c'est partout pareil quelque soit les domaines . merci pour ce bel article qui peu faire prendre conscience à certaine  personne              bonne journée      bisous

    10
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 17:04

    Bonsoir Nadia.

     Cette histoire vraie montre plusieurs choses: en ces temps modernes l'homme a perdu son âme, son coeur et le sens de la beauté; ils ne sont encore vivants que chez les enfants encore à l'état de nature. Rousseau n'avait-il pas dit que "le fer et le blé " ont corrompu l'homme " bon par nature"?

    BON DIMANCHE.

    9
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 16:56

    Ton article est magnifique , et curieusement ( et je m'en veux ) j'en suis nullement étonnée .Je pense qu'on ne sais plus regarder ou prendre le temps ou s'arrêter . Il y a aussi , cette idée , que ce qui est " gratuit" est inférieur , indigne d'intéret . Merci pour ce bel article . Je me permets de le mettre sur ma page d'accueil avec ton lien . Bon dimanche , je t' embrasse Nadia

    8
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 15:16

    Cette histoire est hallucinante, j'espère que nous ne sommes pas tous aussi bêtes sinon !!!  bisous du dimanche

    amities4.gif

    7
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 14:01

    Une expérience assez concluante... les enfants ont été à l'écoute et pas vraiment les adultes ... c'est bien dommage ... j'essais d'être plus à l'écoute de ce qui est autour de moi ... nature, belles choses s'avoir m'arrêter et comptempler ...combien je rate encore!?! merci pour cet article Nadia, belle et sereine journée à toi ... bises

    6
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 11:44

    Je connaissais mais toujours agréable à relire, en effet les gens ne savent plus s'arrêter de courir et c'est bien dommage....

    Bonne journée.

    5
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 10:35

    Je ne connaissais pas cette histoire et je dois avouer qu'elle fait sacrément réfléchir, merci pour cet instant de haute philosophie, je vais méditer là dessus.

    4
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 09:56

    coucou Nadia

    Bisous

    Pat

    3
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 09:21

    Je connaissais cette histoire, il y a beaucoup de Joshua Bell dans les rues de Bruxelles, nous avons le principe de les écouter s'ils sont bons de nous arrêter et de leur donner 1 euro, dans les métros bruxellois il y a beaucoup de joueurs d'accordéon qui égayent par leur musique une minute de tristesse ou les gens vont travailler à contre coeur. Ils sont très souvent chassés par les vigiles car ceux ci demandent une petite pièce et que cela pourrait nuire à la STIB.

    Certains jouent le long des couloirs des métros ils sont parfois très nombreux et ce n'est pas facile d'écouter la cacaphonie du bruit certains sont excellents et d'autres font du bruit pour rien.

    Le plus jeune enfant que j'ai eu l'occasion d'écouter était dans une rue d'Armore en Irlande du Sud, il jouait de la batterie, c'est étonnant car cet enfant est sourd.

    Bonne journée j'entends les oiseaux de la nature et c'est un très beau chant que l'on entend de moins en moins avec le bruit de la circulation des villes.

    Bon dimanche au soleil s'il se montre

    Nadine

    2
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 09:19

    Bonjour Nadia,  est ce possible, sommes nous comme cela, n'avons nous plus de temps ... terriblement triste cette histoire,  il faut a tout prix que nous redevenions un peu enfant...  merci amie

    Bon dimanche
    bisous. a bientôt

    1
    Dimanche 25 Juillet 2010 à 07:13

    exceptionnelle cette histoire, très édifiante en effet, merci chere Nadia, bon dimanche et grosses bises

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :