• Partager une douleur.






    Juste pour partager une douleur...
    Pour dire qu'elle peut disparaître...
    Qu'un trou dans la poitrine... cela se comble :
    de courage, d'amour.

    Par Once


    Elle sourit au vide. Cloîtrée dans une salle d'hôpital, elle essaie de
    se souvenir. Comment c'était, la faim. Elle est arrivée dans
    cette chambre au tout dernier moment de sa vie. Et ils ont dit
    qu'elle allait mourir. Quels cons !... elle pense.


    Maintenant, parce qu'elle n'est plus capable de s'occuper
    d'elle-même, elle est condamnée à devoir manger. Conditionnée,
    c'est comme cela qu'elle s'appelle lorsqu'elle est seule
    .


    C'est dur, elle écrit sur un petit cahier. Elle n'écrit pas j'ai envie
     de mourir, laissez-moi partir, je veux crever. Non ! Jour après
    jour, elle sent son estomac gonfler, revivre. Ses joues aussi.
    Elle claironne partout, ça fait un mal de chien. Le soir, allongée
    dans des draps stériles, elle repense aux soirées
    d'autrefois, cramponnée au radiateur, une cigarette à la main.


    Une nuit, accoudée à la fenêtre, elle se dit je dois laisser tomber
    tout cela. Elle a appris à faire autre chose que mourir. Elle veut
    voir comment ce sera, la vie. A ce moment, quelque chose se
    brise en elle. Son coeur lâche à cette parole de lâcheté.


    Des heures plus tard, la poitrine incroyablement douloureuse,
    un homme lui explique que ce n'est que passager. Plus tard,
    elle reprend ses activités. Les psy, les ateliers, les repas. Elle n'en
    peut plus. Elle dit, à travers ses pleurs, si c'est cela la guérison,
    j'en veux pas. Vous m'entendez?! Elle a retrouvé la capacité de
    crier, on le lui fait remarquer. La capacité de pleurer aussi.


    Sur une page blanche, elle fait deux colonnes. Les points de vie,
    ceux de mort. Elle trouve des raisons de vivre. De plus en plus
    chaque jour. Par exemple, recommencer à se maquiller.
    A sourire. A rougir aux commentaires de l'aide-soignant.


    Elle attend désormais impatiemment les repas. C'est comme un
    rituel. Tout la fait sourire. Bien sûr, elle repense à retomber
    dans cette dépendance
    de contrôle, mais elle sait qu'elle ne le
    fera pas. Pour son mari. Pour ses enfants.


    Il lui aura fallu un an d'hospitalisation pour retrouver la force
    de vivre. Elle pense c'est si bon de se blottir sous une
    couverture devant un film. En sentant son coeur, son corps vivre
    ...


    « SALLE POUR FUMEURSHISTOIRES DE BLONDES(1) »

  • Commentaires

    21
    MAMILY
    Dimanche 7 Avril 2013 à 01:17
    Quel beau texte ! Souffrance, mais quel espoir de vie "tant qu'il y a de la vie, il y a de l'espoir".
    Bon courage à vous.
    Le printemps est-il chez vous ?
    Je vous embrasse.
    20
    tinou66
    Dimanche 7 Avril 2013 à 01:17
    oh que de belle phrases d'espoir de vie .
    bien entouré on a toute la volonté du monde
    bisous tinou66
    19
    Mardi 21 Avril 2009 à 23:51
    C'est un texte magnifique. émouvant. Merci.
    18
    Mardi 21 Avril 2009 à 20:30
    Touchant ce texte Nadia-vraie, à vrai dire je peux ressentir les émotions et ce grand trou à l'intérieur dans ce texte... et oui la lueur d'espoir qui fait renaître l'envie, le goût de continuer... toutes ces petites choses auxquelles on s'accrochent et qui nous fait sentir bien. Merci pour ce beau texte.
    17
    Mardi 21 Avril 2009 à 05:48
    Bonjour Mamily,oui le printemps est là,il fait beau soleil depuis plusieurs jours,On attend la pluie demain avec plaisir pour fiare verdir les pelouses,champs,arbres.merci de ta belle visite et À bientôt.
    16
    Lundi 20 Avril 2009 à 17:51
    belle leçon de courage et belle morale surtout , merci car je me sens beaucoup concernée a bien des choses... bises
    15
    Lundi 20 Avril 2009 à 10:11
    Il est parfois très dur de vivre. Mais la vie vaut d'être vécue ! merci de votre passage chez moi et à très bientôt marievague
    14
    Lundi 20 Avril 2009 à 10:04
    quel texte magnifique, quel dur combat pour dépasser la douleur, quel courage aussi, certains ne luttent pas et se laissent glisser!
    bonne journée Nadia!
    13
    Lundi 20 Avril 2009 à 04:48

    Tout est écrit dans ce texte Nadia, tu es le porte parole de tous ce qui luttent seconde aprés seconde pour retrouver le chemin  de la vie..
    Continue sur ce tracé, il est parsemé de  fleurs!
    nadine

    12
    Dimanche 19 Avril 2009 à 22:52
    Bonsoir Nadia , c'est un trés beau texte , émouvant , cette lutte pour vivre ma mére l'a connue , aprés une intervention elle reprenait toujours le moral ( elle en a eu plusieurs ) mais la vie n'a pas eu raison , elle est partie a 72 ans dans d'affreuses douleurs ! Cela va faire 20 ans mais il me semble que c'était hier ! Merci pour ton texte , bonne semaine , bisous
    11
    Dimanche 19 Avril 2009 à 21:56
    Une page blanche
    Un matin qui sourit
    Une mésange qui picore...
    Ad'a
    10
    Dimanche 19 Avril 2009 à 21:34
    touchant ! une leçon de vie !
    9
    Dimanche 19 Avril 2009 à 21:32
    bonsoir Nadia très émouvant et triste ,douces pensées bisous marine
    8
    Dimanche 19 Avril 2009 à 21:22
    Finalement, elle a choisi la vie et de se tourner vers le futur. Biiiiiiizzzzzzzz Nadia!
    7
    Dimanche 19 Avril 2009 à 21:19
    c'est beau^^
    6
    Dimanche 19 Avril 2009 à 15:41
    Oui la vie est dure, mais on se bat constamment pour la garder malgré tout...si tu veux essayer de dessiner avec l'ordinateur, il te faut un logiciel de dessin ensuite tu fais comme moi, tu tatonnes jusqu'à ce que tu trouves..Bizoo Sophie
    5
    Dimanche 19 Avril 2009 à 14:06
    Merci Nadia tu as raison quand je clique pour aller à la ligne vas le rattraper mais restons zen et je deviens quand même zinzin et çà stresse merci pour tous tes partages et ta présence
    bisous
    J'espère que celà va ss'arranger
    4
    Dimanche 19 Avril 2009 à 12:23
    bonjour
    seul le courage et la force peuvent venir à bout de certaines maladies, ton histoire est prenante
    bon dimanche
    doque
    3
    Dimanche 19 Avril 2009 à 11:18
    De bien jolis mots pour une émouvante histoire.
    Bon dimanche Nadia
    2
    Dimanche 19 Avril 2009 à 10:07
    Le texte est très émouvant et sincère, ce combat est terrible, mais avec de la volonté, de l'amour, de l'aide, de la patience, il est positif .Et combien, luttent chaque jour pour vivre? P1010391.jpgBonne journée, bisous Nadia
    1
    Dimanche 19 Avril 2009 à 10:05
    que d'espoir dans ce texte, merci à ti et ta malade guérie
    bon dimanche
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :