• Nos horloges biologiques.(3)(Le cerveau à tous les niveaux)

     

     



     

    d 01 cr ana 1b

     

     

     

     

     Le cycle éveil - sommeil - rêve

    Intermédiaire

     

     

    Nos horloges biologiques.

     

     

    Ces fluctuations passent habituellement par un maximum et un minimum qui coïncident

    avec une période particulière de la journée. La température corporelle est par exemple

    toujours la plus basse durant la nuit.


    adapté de : Gerry Wyder

    Bien sûr, la température de notre corps peut aussi fluctuer selon des facteurs

    extérieurs comme le degré d’activité physique, une infection, un stress ou

    simplement la température ambiante. Mais si l'on garde une personne couchée

    (mais éveillée) pendant une trentaine d'heures ou plus, on observe également

    une variation endogène de sa température. Outre le grand creux de la nuit,

    notre température baisse aussi légèrement du début au milieu de l’après-midi.

    C’est cette baisse de température endogène, beaucoup plus que la prise

    du repas du midi, qui expliquerait la baisse de vigilance et même la somnolence

    ressentie à ce moment de la journée.

    D’autres paramètres physiologiques connaissent des fluctuations endogènes importantes au cours de la journée. C’est le cas de la sécrétion de plusieurs hormones. La mélatoninefabriquée dans la glande pinéale, est presque indécelable dans le sang pendant la journée. Elle commence à être sécrétée en milieu de soirée, à mesure que la lumière diminue, et atteint son pic de sécrétion entre 2 heures et 4 heures du matin.



    Le cortisol, dont la sécrétion connaît une pointe juste avant le réveil, atteint

    son taux le plus élevé au lever et contribue ainsi à l'activation générale de l'organisme.

    Le sommeil lent profond, qui survient surtout en début de nuit, est le moment

    privilégié de la sécrétion de l’hormone de croissance, indispensable pour

    faire pousser les os et les muscles des enfants. Chez l’adulte, cette hormone

    a un rôle important dans le métabolisme (favorise la synthèse des protéines,

    aide à brûler les graisses, diminue la fragilité des os, etc).

    La vigilance et la somnolence sont deux aspects d’un même état fluctuant dont les variations circadiennes sont divisées en deux sous-cycles d’environ 12 heures chacun. En d’autres termes, les gens placés dans un environnement dépourvu de repères temporels montrent un rythme biquotidien de propension au sommeil. 

    La première et la plus importante période de somnolence se manifeste autour de l’heure à laquelle on a l’habitude de se coucher et atteint un sommet entre 3 h et 6 h. C’est l’heure où le métabolisme et la température corporelle ont leur niveau le plus bas. La vigilance est au plus bas, on est physiquement maladroit et on a l’esprit engourdi.

    Le deuxième pic de somnolence survient 12 heures plus tard, entre 14 h et 16 h. De moindre importance que le premier, il est néanmoins bien connu de tous : c’est le « coup de fatigue » de milieu d’après-midi. Associé à tort à la digestion du repas du midi, il n’est pas non plus lié à la chaleur de l’après-midi. Des études ont en effet démontré la présence des deux creux dans la courbe de notre vigilance tant chez des sujets vivant sous l’équateur que chez ceux vivant en Amérique du Nord. La somnolence de l’après-midi est également ressentie même si on n’a rien mangé à l’heure du dîner. De plus, chez la plupart des gens, il n’y a pas de somnolence similaire après le déjeuner ou le souper.


    Source : Dr. Guilhem Pérémarty

    Les fluctuations de notre vigilance dépendent donc bel et bien de notre horloge biologique interne. Et une courte sieste l’après-midi serait bénéfique pour la plupart des gens.


    ===================

     

     

     Le contenu du site Le Cerveau à tous les Niveaux ! est sous copyleft

     Différentes méthodes vous permettent donc de reproduire ce site 

    en tout ou en partie pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

     Le concept de " copyleft " est un moyen de donner accès gratuitement

      au fruit d'un travail original et d'encourager la reproduction (et même

     la modification) de ce travail d'une façon tout aussi gratuite.

     

     


    Top Sites de "Faire un Blog"

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Related Posts with Thumbnails

     

    « Les synonymes.(1) (Apprendre en s'amusant)Photos avec reflets juin 2012.(communauté "Le grand miroir") »

  • Commentaires

    8
    cath l
    Samedi 6 Avril 2013 à 23:18

    Trés intéressant! j'ai appris des choses que ne savais pas, merci!

    7
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 21:47

    J'ai beaucoup aimé ce billet.Belle soirée, bises Nadia

    6
    kas
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 21:46

    au fait Nadia

    quelle heure est-il ?

    ah... j'oubliais le décalage...

    fait encore jour chez toi

    bises du soir qand même

    5
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 17:52

    je n'arrive pas à faire une petite sieste-
    je dors 2 heures et me réveille la tête comme un compteur à gaz ! lol
    j'ai tout voté !!
    bisous !

    4
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 17:47

    Bonjour Nadia-vraie, la mélatonine je connaissais. En fait pour améliorer le sommeil on peut en prendre mais le problème c'est de trouver à en acheter. En france c'est pour l'instant interdit. Et chez toi? le sais-tu ?Christiane (anciennement tourbillon chez over-blog)

    3
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 10:26

    bonne journée bisous

    2
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 10:15

    BONJOUR Nadia ,très interressent ce billet !

    bonne journée

    tis bos icioula08

    1
    Mercredi 5 Septembre 2012 à 07:21

    Un article bigrement intéressant. Merci. Bises et bon mercredi. ZAZA

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :