• Les détériorations cognitives associées à l'Alzheimer.(niveau intermédiaire)FACTEURS DE RISQUE ET PRÉVENTION.

     

     

     

     

     

     

     

    d 01 cr ana 1b

     

     

     

    LES DÉTÉRIORATIONS COGNITIVES ASSOCIÉES À L'ALZHEIMER.

     

    Comme pour toutes affections chroniques, deux méthodes peuvent être employées pour identifier les facteurs de risque de l’Alzheimer.

    La première est l’étude « cas-témoins ». Elle consiste à suivre un groupe de personnes atteintes (les « cas ») et à les comparer à des personnes du même âge, du même sexe et présentant des caractéristiques similaires, mais qui ne sont pas atteintes (les « témoins »). On recueille ainsi des données sur le mode de vie actuel et passé des deux groupes. Et les facteurs de risque seront les facteurs qui s’avéreront plus fréquents chez les personnes atteintes que chez les personnes saines.

    La deuxième méthode, celle de « l’étude de cohortes », consiste à suivre un groupe de personnes en bonne santé sur une longue période (on parle aussi d’études « longitudinales »). Pendant cette période, on va comparer les individus qui ont certaines caractéristiques communes (tendance à l'hypertension artérielle, par exemple) ou des modes de vie similaires (niveau d’activité physique, régime alimentaire carné ou végétarien, etc.) à ceux qui ne les ont pas. Si l’un de ces sous-groupes ayant une caractéristique particulière développe l’Alzheimer à un rythme significativement plus élevé que les autres, on dira que le facteur qui caractérise ce sous-groupe est à risque pour l’Alzheimer.

     l existe un lien complexe entre l’Alzheimer et lesyndrome de Down, aussi appelé trisomie 21 (parce que la personne qui en souffre a hérité de trois chromosomes 21 au lieu de deux). Les personnes trisomiques, en plus des malformations et du retard mental et moteur typique de la maladie, développent autour de 40 ans des lésions cérébrales caractéristiques de la maladie d'Alzheimer (plaques amyloïdes et dégénérescence neurofibrillaire).

    La localisation sur le chromosome 21 du gène de

    la protéine précurseur de l’amyloïde, qui contribue à la formation des plaques, explique la surproduction de la protéine et des plaques amyloïdes chez les trisomiques. Mais même si la grande majorité de ceux-ci développent ces changements cérébraux autour de la quarantaine, plusieurs atteignent 50, 60 ou même 70 ans sans les déficits comportementaux associés normalement à l’Alzheimer.

    D’autres changements dus à l'âge avancé qui surviennent normalement en parallèle chez les patients Alzheimer non trisomiques expliqueraient-ils ce décalage ? De futures recherches nous le diront peut-être…

     


     

         Le contenu du site Le Cerveau à tous les Niveaux ! est sous copyleft

     Différentes méthodes vous permettent donc de reproduire ce site 

    en tout ou en partie pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

     Le concept de " copyleft " est un moyen de donner accès gratuitement

      au fruit d'un travail original et d'encourager la reproduction (et même

     la modification) de ce travail d'une façon tout aussi gratuite.

     

     

     

     

    Un petit vote s.v.p.  

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

    « Aticles de ma communauté: "Réflexion et morale"Énigmes: 1- La cloche, 2- le livre. »

  • Commentaires

    11
    Gaby Conte
    Samedi 6 Avril 2013 à 23:50

    Bises. Gaby

    10
    Vendredi 7 Octobre 2011 à 18:34

    il y a trop de gens malades maintenant de cette maladie qui prend  même les jeunes

    9
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 19:21

    une maladie que nous connaissons et que nous redoutons beaucoup

    la maman de Michel en est atteinte au 3ème degrès, c'est très dur à vivre et moi avec mon AVC j'y pense souvent

    de passage à Porto, au Portugal je te fais un bisous** dgidgi

    8
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 14:32

    hello :)   40 ans ....encore 4 ans avant que les syndromes se developpent grrr remarque avec le blogging ça nous entretient !   silence radio de ma part sauf sur twitter via telephone; car ordi éteint en attendant le nouveau design qui le fera moins souffrir , c'est chose faite :) 

    bizzzz 

    7
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 14:01

    Le cerveau n'a pas fini de nous en faire découvrir, les mécanismes qui régissent son fonctionnement semblent infinis, c'est toujours bon à prendre lorsque l'on peut prévenir ou ralentir l'Alzheimer, je cotoie pas mal de personnes souffrants de ce mal à mon travail alors j'apprécie d'autant plus.

    6
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 13:16

    Bonne journée Nadia bisous !

    amical2.gif

    5
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 10:34

    Oui Nadia je lis avec intérêt ton billet ; nous avons perdu la soeur de mon mari l'année dernière...cette maladie est terrible ! Je me suis mise dans ton book !  ! Bonne journée à toi Bises Mary

    4
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 09:58

    coucou de passage...

    çA FAIT PEUR

    bizzzzzz

    3
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 09:28

    Bonjour Nadia,

     

    Je lis avec intérêt tes articles consacrés à cette maladie, ils sont très intéressants et expliquent clairement . Bravo et merci d'un tel partage françoise

    2
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 07:59

    Bonjour Nadia,ah gla,gla chez toi!!! C'est une sale maladie qu'est l'alzheimer ça prend à n'importe quelle âge.On connait une personne assez jeune à peine 50 ans..Je te souhaite une bonne journée,bisous*

    1
    Jeudi 6 Octobre 2011 à 07:22

    hello nadia

    terrible maladie et aujourd'hui , nous connaissons tous dans notre entourage quelqu'un qui est atteint ....

    bisous

    pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :