• Le Loup plaidant contre le Renard par-devant le Singe. (Fable de Lafontaine)

     

     

    Le Loup plaidant contre le Renard par-devant le Singe. (Fable de Lafontaine)



      

    Jean de La Fontaine — Fables

     

    LIVRE DEUXIÉME.

    FABLE 3.

    Le Loup plaidant contre le Renard par-devant le Singe. 


        
    Un Loup diſoit que l’on l’avoit volé.
    Un Renard ſon voiſin, d’aſſez mauvaiſe vie,
    Pour ce pretendu vol par luy fut appellé. 
        Devant le Singe il fut plaidé,
    Non point par Avocats, mais par chaque Partie.
        Themis n’avoit point travaillé,
    De memoire de Singe, à fait plus embroüillé.
    Le Magiſtrat ſuoit en ſon lit de Juſtice.
        Aprés qu’on eut bien conteſté,
        Repliqué, crié, tempeſté,
        Le Juge inſtruit de leur malice,
    Leur dit : Je vous connois de long-temps, mes amis ;
        Et tous deux vous payrez l’amende :
    Car toy, Loup, tu te plains, quoiqu’on ne t’ait rien pris ;
    Et toy, Renard, as pris ce que l’on te demande.
    Le Juge pretendoit qu’à tort & à travers
    On ne ſçauroit manquer condamnant un pervers.

         Quelques perſonnes de bon ſens ont cru que l’impoſſibilité & la contradiction qui eſt dans le Jugement de ce Singe,

    eſtoit une chose à cenſurer ; mais je ne m’en ſuis ſervi qu’aprés Phedre,

    & c’eſt en cela que conſiſte le bon mot, ſelon mon avis.

     

     

    Fables de La Fontaine : Barbin & Thierry | Georges Couton 

    Source: https://creativecommons.org/licenses/by-sa/3.0/deed.fr

     

     

     

    LE LOUP PLAIDANT CONTRE LE RENARD
    PAR -DEVANT LE SINGE
     

    .....Un Loup disait que l'on l'avait volé :
    Un Renard, son voisin, d'assez mauvaise vie,
    Pour ce prétendu vol par lui fut appelé (1).
                   Devant le Singe il fut plaidé,
    Non point par avocats, mais par chaque partie.
                   Thémis (2) n'avait point travaillé,
    De mémoire de Singe, à fait plus embrouillé.
    Le Magistrat suait en son lit de Justice (3).
                   Après qu'on eut bien contesté,
                   Répliqué, crié, tempêté,
                   Le Juge, instruit de leur malice (4),
    Leur dit : Je vous connais de longtemps, mes amis ;
                   Et tous deux vous paierez l'amende :
    Car toi, Loup, tu te plains, quoiqu'on ne t'ait rien pris ;
    Et toi, Renard, as pris ce que l'on te demande.
    Le Juge prétendait qu'à tort et à travers
    On ne saurait manquer condamnant un pervers.
      
    Quelques personnes de bon sens ont cru que l'impossibilité et la contradition qui est dans le jugement

    de ce singe était une chose à censurer : mais je ne m'en suis servi qu'après Phèdre ;

    et c'est en cela que consiste le bon mot, selon mon avis.
                                    La Fontaine

     Source:http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/louplaid.htm 

     

     

    Le Loup plaidant contre le Renard par-devant le Singe. (Fable de Lafontaine)

     

     

    « La marina de MonacoCitations de Montesquieu. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    8
    Samedi 13 Avril 2013 à 21:45
    erato:0059:

    En condamnant les deux , le singe ne se trompe pas!!!


    Je n'ai pas pu m'inscrire à ta communauté, je suis ennuyée.


    Douce soirée, bises Nadia

    7
    tinou66
    Samedi 13 Avril 2013 à 19:03

    merci bon week end 

    bisous tinou66

    6
    Mamie cool Profil de Mamie cool
    Samedi 13 Avril 2013 à 18:45

    Coucou Nadia

    Je change de blog à partir de lundi car overblog ne me convient plus

    voilà mon nouveau blog, http://mamie-cool.eklablog.com/

    Bon week end bisous !

    5
    Samedi 13 Avril 2013 à 17:50

    Très jolies fables, j'aime beaucoup

    Bisous bon week end

    PS : tu fais comment pour mettre une fleur à ta souris ?????   c'est amusant

    4
    flipperine Profil de flipperine
    Samedi 13 Avril 2013 à 16:47

    encore une jolie fable

    3
    Samedi 13 Avril 2013 à 15:34

    la "morale" de cette histoire est assez obscure


    il est souvent arrivé à La Fontaine d'être plus clair.


    Dans ce cas, il n'était peut-être pas possible de l'être.Ou bien c'est moi qui n'ai pas compris !


    Bise de pinson

    2
    Samedi 13 Avril 2013 à 12:59
    LADY MARIANNE11

    j'aime beaucoup ces fables !! c'était un sacré génie !
    bon week-end Nadia !! amitiés !

    1
    Samedi 13 Avril 2013 à 11:58

    petit coucou rapide, journée chargée

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :