• Le Lievre & les Grenoüilles. (fable de Lafontaine)

    Pour la communauté " Réflexion sur plusieurs thèmes" gérée par nadia-vraie

     

     Jean de La Fontaine 


      

    LIVRE DEUXIEME

    XIV.

    Le Lievre & les Grenoüilles.

    Un Lievre en ſon giſte ſongeoit,

    (Car que faire en un giſte, à moins que l’on ne ſonge ?)
    Dans un profond ennuy ce Lievre ſe plongeoit : 
    Cet animal eſt triſte, & la crainte le ronge.
        Les gens de naturel peureux
        Sont, diſoit-il, bien malheureux.
    Ils ne ſçauroient manger morceau qui leur profite.
    Jamais un plaiſir pur, toujours aſſauts divers.
    Voilà comme je vis : cette crainte maudite
    M’empeſche de dormir, ſinon les yeux ouverts.
    Corrigez-vous, dira quelque ſage cervelle.
        Et la peur ſe corrige-t-elle ?
        Je croy meſme qu’en bonne foy
        Les hommes ont peur comme moy.
        Ainſi raiſonnoit noſtre Lievre,
        Et cependant faiſoit le guet.
        Il eſtoit douteux, inquiet : 
    Un ſoufle, une ombre, un rien, tout luy donnoit la fiévre.
        Le melancolique animal
        En rêvant à cette matiere,
    Entend un leger bruit : ce luy fut un ſignal
        Pour s’enfuïr devers ſa taniere.
    Il s’en alla paſſer ſur le bord d’un Eſtang.
    Grenoüilles auſſi-toſt de ſauter dans les ondes,
    Grenoüilles de rentrer en leurs grottes profondes.
        Oh, dit-il, j’en fais faire autant
        Qu’on m’en fait faire ! ma preſence
    Effraye auſſi les gens, je mets l’alarme au camp !
    Et d’où me vient cette vaillance ?
    Comment des animaux qui tremblent devant moy !
        Je ſuis donc un foudre de guerre. 
    Il n’est, je le vois bien, ſi poltron ſur la terre,
    Qui ne puiſſe trouver un plus poltron que ſoy. 

     

    Un Lièvre en son gîte (1) songeait
    (Car que faire en un gîteà moins que l’on ne songe ?) ;
    Dans un profond ennui ce Lièvre se plongeait :
    Cet animal est triste, et la crainte le ronge.
              Les gens de naturel peureux
              Sont, disait-il, bien malheureux :
    Ils ne sauraient manger morceau qui leur profite.
    Jamais un plaisir pur ; toujours assauts divers.
    Voilà comme je vis : cette crainte maudite
    M’empêche de dormir, sinon les yeux ouverts (2).
    Corrigez-vous, dira quelque sage cervelle.
              Et la peur se corrige-t-elle ?
              Je crois même qu’en bonne foi
              Les hommes ont peur comme moi.
              Ainsi raisonnait notre Lièvre,
              Et cependant (3) faisait le guet.
              Il était douteux (4), inquiet ;
    Un souffle, une ombre, un rien, tout lui donnait la fièvre.
              Le mélancolique (5) Animal,
              En rêvant à cette matière,
    Entend un léger bruit : ce lui fut un signal 
              Pour s’enfuir devers (6) sa tanière.
    Il s’en alla passer sur le bord d’un étang :
    Grenouilles aussitôt de sauter dans les ondes ;
    Grenouilles de rentrer en leurs grottes profondes.
              Oh ! dit-il, j’en fais faire autant
              Qu’on m’en fait faire! ma présence
    Effraie aussi les gens! je mets l’alarme au camp !
              Et d’où me vient cette vaillance ?
    Comment ! des animaux qui tremblent devant moi !
              Je suis donc un foudre de guerre ?
    Il n’est, je le vois bien, si poltron sur la terre,
    Qui ne puisse trouver un plus poltron que soi.

    Source; http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/lievgren.htm

    ==================

    Le Lievre & les Grenoüilles. (fable de Lafontaine)

    Bonne journée. 

     

    retour à l'accueil

    « Histoires: 1- parler au vin?... 2-Un homme dans les 79 ....prend possession de sa toute nouvelle Corvette.3- Un job pour retraité . . .Piratage de mon adresse hotmail. »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    15
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 11:12

    Bon mercredi !

    14
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 05:38

    bonjour toi , j'ai un besoin urgent que tu me parle sur mon blog ! Envois moi un message contactet je te dit de quoi il est question , fais le plus vite possible et ne passe pas par mes mail , uiquement par contact sur mon blog , c'est urgent bisous dianou

    13
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 03:00
    TititeParisienne*

    ... Ah mais je ne suis pas sur la photo, se sont deux de mes enfants (j'en ai 5) C'est Sarah et Yaël ... 

    12
    Mercredi 17 Juillet 2013 à 00:45

    Je viens de t'envoyer un mail super urgent !!!!!

    Piratage de ta messagerie !!!!!

    Biz. Dani

    11
    Mardi 16 Juillet 2013 à 22:41
    erato:

    Une fable que j'avais un peu oubliée!! Belle soirée, bises Nadia

    10
    Mardi 16 Juillet 2013 à 20:53

    coucou

    je ne la connaissais pas cette ffable 

    biz

     

     

    9
    Mardi 16 Juillet 2013 à 19:51
    LADY MARIANNE

    encore une bonne leçon !!
    qu'il était doué ce  Jean !!
    bonne continuation !

    8
    Mardi 16 Juillet 2013 à 18:57

    Cette fable me plait !!

    nous avons beaucoup de chaleur ici à Bordeaux , 32° depuis une dizaine de jours 

    à bientôt Nadia 

    T'inquiètes pas, je passe sur les blogs, mais moins because enfants et petits enfants !

    7
    Mardi 16 Juillet 2013 à 18:38
    TititeParisienne*

    Bonsoir Nadia,

    Ah oui je me souviens de cette poésie, j'ai même eu la meilleure note de la classe ! voui m'dame !! J'ai toujours aimé la poèsie.

    Je te souhaite une très bonne soirée, gros bisous, Véronique

               

    6
    Mardi 16 Juillet 2013 à 18:25

    je ne connaissais pas celle-là ! Je n'ai jamais beaucoup aimé La Fontaine, sans doute parce qu'il fallait apprendre les fables par coeur à l'école !

    bisous et bonne journée

    5
    Mardi 16 Juillet 2013 à 18:18

    un bel article bisous

    4
    Mardi 16 Juillet 2013 à 17:48

    un coucou en passant,

    Amicalement,

    Jasmina.

    3
    Mardi 16 Juillet 2013 à 17:21

    J'aime beaucoup ta série fable ...j' y retrouve des fables oubliées !

    Bises Nadia

    2
    khanel3 Profil de khanel3
    Mardi 16 Juillet 2013 à 16:57

    bel article ! bonne journée ! 

    1
    Mardi 16 Juillet 2013 à 11:40

    J'ai toujours autant de plaisir à lire les fables de La Fontaine! Merci Nadia, je te souhaite une douce journée, gros bisous!

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :