• LE LIÈVRE





    Le lièvre (du latin lepus) est un petit mammifère herbivore sauvage qui ressemble au lapin. Il existe une trentaine d'espèces de lièvres de part le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivants parfois en couple. La femelle du lièvre s'appelle la « hase » (mot emprunté à l'allemand) ; le petit du lièvre s'appelle le « levraut » (ou « levreau ») ; le mâle reproducteur s'appelle un « bouquin » ; la hase a deux ou trois portées par an et possède trois paires de mamelles. Le cri du lièvre est le vagissement.

    Les lièvres possèdent de longues pattes postérieures qui lui permettent de se propulser en bonds rapides lorsque c'est nécessaire ; le lièvre d'Europe peut ainsi se déplacer à la vitesse de 70 km/h.

    Les lièvres constituent un gibier de chasse. En Europe, il est parfois désigné par les noms de capucin, rouquin, oreillard, bossu (lebe en patois gascon).

    Chez le lièvre d'Europe, la période de reproduction va de mars à novembre. Cette période porte le nom de bouquinage.

     

     

    Différences avec le lapin [oreilles plus longues que la tête

    • iris jaunâtre
    • ongle des orteils fendu
    • gestation : 40 jours
    • Selon les espèces, le lièvre peut être solitaire ou vivre en couple monogame.
    • 48 chromosomes
    • le lièvre ne creuse pas de terrier. Il se repose dans des endroits appelés

    Menaces Le lièvre a beaucoup régressé dans de nombreux pays, notamment en Europe, et il a totalement disparu d'une partie de son territoire. Il se montre plus sensible que le lapin à la fragmentation de son territoire par les routes qu'il n'aime pas traverser. S'il est grâce à celà moins sensible au roadkill (écrasement par les véhicules), il pourrait aussi être rendu plus vulnérable aux maladies par la régression de ses prédateurs naturels (moins de sélection naturelle), et par la consanguinité qui augmente lorsque son territoire se réduit.

    Plusieurs maladies dont la tularémie, l'infection par la grande douve du foie Fasciola hepatica, la coccidiose ou le VHD (maladie virale hémoragique) ou encore l'EBHS, ont décimé des populations locales, dont en 2004 dans le sud de la France selon le Réseau SAGIR, avec un variant du virus EBHS qui semblait inhabituellement virulant.

    Source et suite:http://fr.wikipedia.org/wiki/Lievre



    « TAG "RECETTE DE L'AMITIÉ"FÊTE NATIONALE: NAMIBIE 21 mars »

  • Commentaires

    16
    Dimanche 27 Mars 2011 à 23:10

    un article très complet pour accompagner cette photo, les lièvre sont des animaux très curieux, j'ai eu la chance d'en photographier un, et au lieu de s'éloigner lorsqu'il m'a repéré, il s'est approché, sans doute intrigué. Amitiés

    15
    Lundi 15 Juin 2009 à 00:20
    Le lièvre.... Mes oncles chasseurs en tuaient et c'était la fête! Un bon civet de lièvre, c'est un régal d'après ce qu'ils disaient.... Je pense en avoir mangé au moins 1 fois lors d'une visite dans la famille. Plein de souvenirs et de photos à trier en rentrant.... hihi!!!! Gros bisous
    14
    Mercredi 25 Mars 2009 à 21:07
    CE QUE J'AIME BIEN REGARDER DANS CE GENRE D'ARTICLE  C'EST LE NOM DES CRIS QUE PEUVENT AVOIR LES ANIMAUX...

    ET C'EST SURPRENANT CES MOTS...BISOUSSSSSS
    13
    Mardi 24 Mars 2009 à 22:28

    Par chez nous, nous voyons encore quelques lièvres mais pratiquement plus de lapins.
    Me voilà revenue de notre sympathique rencontre de blogueurs à Vendôme. Je reprends doucement le fil de mes visites. Gros bisous Nadia et bonne fin de soirée !

    12
    Dimanche 22 Mars 2009 à 21:33
    j'adore en civet...ah ah ah ..avec un pauilac ..
    besos
    tilk
    11
    Dimanche 22 Mars 2009 à 15:55
    Bon dimanche chère Nadia-vraie, un beau soleil aujourd'hui et on s'approche de plus en plus de la chaleur :)

    Superbe cet article et infos sur le lièvre, voilà un de nos petits animaux que j'ai toujours bien aimé, si beau et mignon. Mon père était chasseur et je n'aimais pas quand il allait à la chasse aux lièvres et mettre ses collets... mais cela faisait partie de la tradition québécoise, de nos moeurs.

    J'ai appris dans ton article que le lièvre était plutôt solitaire, et cela me fait penser qu'en effet, c'est vrai que l'on ne voit jamais un lièvre en « bande » !! ou parfois accompagné de sa « dame » :)

    Jolie ta photo ça fait Pâques aussi ! bises amicales chère amie.
    10
    Samedi 21 Mars 2009 à 00:40
    BONNE SOIRÉE.

    BISOUS XXX
    9
    Samedi 21 Mars 2009 à 00:36
    un ptit coucou avant le week end ou je vais être absente des blogs , il fait tellement beau dehors !!

    un gros bizou ensolleillé de la France
    bon week end a toi
    et a la semaine prochaine
    Dany
    8
    Vendredi 20 Mars 2009 à 23:17
    Où est la tortue ? pour la course, bien entendu.
    Bonne soirée Nadia
    7
    Vendredi 20 Mars 2009 à 15:56
    super ton article , mais le " lapin de garenne alors quelle différence ? "
    bonne journée bisous
    6
    Vendredi 20 Mars 2009 à 15:42
    C'est bien noté, très instructif tout ça :-)
    Bon we Nadia
    5
    Vendredi 20 Mars 2009 à 15:27
    Intéressant cet article !!
    4
    Vendredi 20 Mars 2009 à 15:15
    Salut le lièvre, bonne et belle journée à toi Nadia.  Bisous     Danielle
    3
    Vendredi 20 Mars 2009 à 15:12
    Très intéressant l'article.Un jour nous avons élevé un bébé lièvre qui s'était perdu dans le jardin, nous avons eu du mal à le remettre en liberté et lui de s'en aller!
    2
    Vendredi 20 Mars 2009 à 13:24
    coucou c'est vrai que Tartine et Nutella les lapines d'Océane ont de grandes oreilles
    Bisous ensoleillés
    1
    Vendredi 20 Mars 2009 à 07:38
    salut
    le lièvre je connais , c'est un cousin du bunny
    bonne journée
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :