• Le lièvre






    Le lièvre (du
    latin lepus) est un petit mammifère herbivore sauvage qui ressemble au lapin. Il existe une trentaine d'espèces de lièvres de part le monde qui diffèrent entre elles par leur taille, leur coloris ou leur mode de vie. Les lièvres sont des animaux relativement solitaires vivants parfois en couple. La femelle du lièvre s'appelle la « hase » (mot emprunté à l'allemand) ; le petit du lièvre s'appelle le « levraut » (ou « levreau ») ; le mâle reproducteur s'appelle un « bouquin » ; la hase a deux ou trois portées par an et possède trois paires de mamelles. Le cri du lièvre est le vagissement.

    Les lièvres possèdent de longues pattes postérieures qui lui permettent de se propulser en bonds rapides lorsque c'est nécessaire ; le lièvre d'Europe peut ainsi se déplacer à la vitesse de 70 km/h.

    Les lièvres constituent un gibier de chasse. En Europe, il est parfois désigné par les noms de capucin, rouquin, oreillard, bossu (lebe en patois gascon).

    Chez le lièvre d'Europe, la période de reproduction va de mars à novembre. Cette période porte le nom de bouquinage.[1]

    Différences avec le lapin

    oreilles plus longues que la tête

    • iris jaunâtre
    • ongle des orteils fendu
    • gestation : 40 jours
    • Selon les espèces, le lièvre peut être solitaire ou vivre en couple monogame.
    • 48 chromosomes
    • le lièvre ne creuse pas de terrier. Il se repose dans des endroits appelés

    Menaces
    Le lièvre a beaucoup régressé dans de nombreux pays, notamment en Europe, et il a totalement disparu d'une partie de son territoire. Il se montre plus sensible que le lapin à la fragmentation de son territoire par les routes qu'il n'aime pas traverser. S'il est grâce à celà moins sensible au roadkill (écrasement par les véhicules), il pourrait aussi être rendu plus vulnérable aux maladies par la régression de ses prédateurs naturels (moins de sélection naturelle), et par la consanguinité qui augmente lorsque son territoire se réduit.

    Plusieurs maladies dont la tularémie, l'infection par la grande douve du foie Fasciola hepatica, la coccidiose ou le VHD (maladie virale hémoragique) ou encore l'EBHS, ont décimé des populations locales, dont en 2004 dans le sud de la France selon le Réseau SAGIR, avec un variant du virus EBHS qui semblait inhabituellement virulant

    Source et suite:  http://fr.wikipedia.org/wiki/Lievre

     

    « Fleur: Pavot bleuPourquoi les hirondelles volent bas avant l'orage ? »

  • Commentaires

    27
    Dimanche 28 Septembre 2008 à 15:53
    le bonjour de la bretagne, si magique, de la mer... de pinpin à ce lièvre.
    bravo pour ce blog
    à bientot
    amicalement
    http://locationmer.unblog.fr/
    26
    Jeudi 18 Septembre 2008 à 14:18
    Bonjour Nadia,merci pour cet article très instructif.J'ai élevé il y a quelques années un bébé lièvre blessé,mais j'ai dû le remettre en liberté (quand il est devenu bien gros) à la demande des chasseurs qui"foisonnent" dans ma région!!
    25
    Vendredi 12 Septembre 2008 à 21:40
    48 Chromosomes ! J'ignorais qu'il en avait autant. J'en apprends des choses ce soir !
    Bonne soirée.
    24
    Vendredi 12 Septembre 2008 à 17:06
    Honnêtement ; la différence entre le lapin et le lièvre , je la faisait seulement dans l'assiette !!! Merci de toutes ces infos ! Phil.
    23
    Vendredi 12 Septembre 2008 à 00:18
    Toujours de belles photos et des commentaires détaillés. Un réel plaisir que de revenir sur ton site.

    Martial
    22
    Jeudi 11 Septembre 2008 à 22:30
    Beau billetsur le lièvre, il faut savoir que les chasseurs en tuent moins que les voitures !!! comme pour le gros gibiers (chevreuil, biche, cerf) le lièvre est soumis au quota et un bracelet de chasse... bon vendredi Nadia, bisous, Monique
    21
    Jeudi 11 Septembre 2008 à 10:22
    Et à la naissance, le levreau est déjà couvert de poils, ce qui n'est pas le cas chez les lapins.
    Bon jeudi!
    20
    Jeudi 11 Septembre 2008 à 09:51
    Il est vraiment adorable ce petit lière, mais attention aux chasseurs. Bisous et bonne journée. Josiane
    19
    Jeudi 11 Septembre 2008 à 06:17
    Qu'il est beau! J'en ai vu un une fois seulement en Vrai! Car chez nous il n'est pas facile à trouver! Merci!
    Bises et très belle journée!
    18
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 23:38
    bonsoir
    bravo pour ces explications et le lièvre est plus joli qu'un lapin, plus rapide et plus menacé aussi, c'est bien dommage, les chasseurs et la maladie vont finir par en venir à bout
    il ne fait pas très chaud chez toi 14o ici aujourd'hui, on a dépassé les 25 mais ça ne va pas durer
    bonne soirée et bises
    doque
    17
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 22:58
    j'aime bien les lièvres, ils sont differents du lapin que l'on voit, mais tu as raison il y en a de moins en moins
    bisous
    16
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 22:42
    comment peut on avoir  envie de faire un civet après !!!
    Biz.Bonne Soirée ..Fichier hébergé par Archive-Host.com
    15
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 21:56
    Attention à tes belles oeilles, le chasseur ne saurait tarder, c'est bientôt l'ouverture.
    Sur le blog au moins, tu ne crains rien;
    14
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 21:36
    Il est beau ce lièvre, il faut le laisser dans la nature.
    Bonne soirée.
    Marie

    13
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 21:05
    merci pour ce texte et cette minute ...nature.
    c'est superbe. en effet j'en ai vu unefois en promenant mon chien.  je n'arrivais plus à la retenir...mais elle est revenue 2-3 minutes plus tard.

    bisous nadiaa
    12
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 20:56
    Beaucoup aimé cet article, merci Nadia, Bisous
    11
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 17:01
    Vraiment très sympa ce petit cours sur le lièvre....
    Bon mercredi
    A+
    10
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 14:36
    Oup'... la chasse va ouvrir !!!!

    Bisous 
    9
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 13:28
    Très bel article Nadia !! le lièvre chez nous je ne sais pas si tu le sais est le lièvre de Pâques ,il aporte chocolats et autres friandises à l'occasion de cette fête et les enfants l'adore !!
    Je t'ai renvoyé les images par mail, dis moi si tu les a reçues merci

    8
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:50
    Ce serait dommage qu'il disparaisse c'est un bel animal.
    7
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 11:39
    Bonjour ma chère Nadia, je suis bien en retard avec des deux jours d'absence des blogs.. je regarderai tes autres articles un peu plus tard.. on ne voit plus pratiquement plus de lièvre. Un seul rôde dans nos bois.
    je te fais plein de gros bisous
    chantal
    6
    clo
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 10:55
    Un jour en promenade, j' en ai aperçu un ....
    C' est vraiment très rapide !!!!
    5
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 10:31
    Coucou et bien j'en ai apprise des choses sur le lièvre
    Merci pour tes explications
    Gros bisous
    4
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 09:56
    bonjour nadia et merci de ce billet bien instructif

     
    3
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 09:45
    KIkou Nadia
    il est vrai que depuis quelques années , on en voit moins , sans doute à cause des vilains chasseurs
    bises et bonne journée
    2
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 09:41
    Merci Nadia pour tes "cours" de biologie animale si bienvenue car tu nous apprends mille choses. Hélas, mon coeur saigne car les chasseurs sont revenus chez nous exterminer ces gentils animaux qui, souvent, le matin à l'aube viennent nous enchanter de leurs cabrioles. Inutile de dire que depuis dimanche, ouverture de la chasse, ils se terrent. Bises tristounes pour nos amis. Malou
    1
    Mercredi 10 Septembre 2008 à 07:25
    De biens sympathiques habitants de nos champs mais gare aux chasseurs.... Bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :