• Le Fou qui vend la sagesse. (Fable de Jean de La Fontaine)

     

    Jean de La Fontaine  Fables

    Livre neuvième

    VIII.
    Le Fou qui vend la Sageſſe.
     

     Jamais auprés des fous ne te mets à portée.

    Je ne te puis donner un plus ſage conſeil.

    Il n’eſt enſeignement pareil

     

    À celuy-là de fuir une teſte éventée.
    On en void ſouvent dans les cours.
    Le Prince y prend plaiſir ; car ils donnent toujours
    Quelque trait aux fripons, aux ſots, aux ridicules.
    Un fol alloit criant par tous les carrefours
    Qu’il vendoit la Sageſſe ; & les mortels credules
    De courir à l’achapt, chacun fut diligent.
    On eſſuyoit force grimaces ;
    Puis on avoit pour ſon argent
    Avec un bon ſoufflet un fil long de deux braſſes.
    La pluspart s’en fâchoient ; mais que leur ſervoit-il ?
    C’eſtoient les plus moquez ; le mieux eſtoit de rire,
    Ou de s’en aller, ſans rien dire

     

    Avec ſon ſoufflet & ſon fil.
    De chercher du ſens à la choſe,
    On ſe fuſt fait ſifler ainſi qu’un ignorant.
    La raiſon eſt-elle garant
    De ce que fait un fou ? Le hazard eſt la cauſe
    De tout ce qui ſe paſſe en un cerveau bleſſé.
    Du fil & du ſoufflet pourtant embarraſſé
    Un des dupes un jour alla trouver un ſage,
    Qui ſans heſiter davantage
    Luy dit ; Ce ſont icy jerogliphes tout purs.
    Les gens bien conſeillez, & qui voudront bien faire,
    Entre eux & les gens fous mettront pour l’ordinaire
    La longueur de ce fil ; ſinon je les tiens ſurs

     

    De quelque ſemblable careſſe.
    Vous n’eſtes point trompé ; ce fou vend la ſageſſe.

     

      JEAN DE LA FONTAINE

    Livre 1X, fable 8

    Le Fou qui vend la sagesse

    Jamais auprès des fous ne te mets à portée :
    Je ne te puis donner un plus sage conseil.
                   Il n'est enseignement pareil
    À celui-là de fuir une tête éventée (1).
                   On en voit souvent dans les cours :
    Le Prince y prend plaisir ; car ils donnent toujours
    Quelque trait (2) aux fripons, aux sots, aux ridicules.
    Un Fol allait criant par tous les carrefours
    Qu'il vendait la sagesse ; et les mortels crédules
    De courir à l'achat : chacun fut diligent.
                   On essuyait force grimaces ;
                   Puis on avait pour son argent
    Avec un bon soufflet un fil long de deux brasses (3).
    La plupart s'en fâchaient ; mais que leur servait-il ?
    C'étaient les plus moqués ; le mieux était de rire,
                   Ou de s'en aller, sans rien dire,
                   Avec son soufflet et son fil.
                   De chercher (4) du sens à la chose,
    On se fût fait siffler ainsi qu'un ignorant.
                   La raison est-elle garant
    De ce que fait un fou ? Le hasard est la cause
    De tout ce qui se passe en un cerveau blessé.
    Du fil et du soufflet pourtant embarrassé,
    Un des dupes (5) un jour alla trouver un sage,
                   Qui, sans hésiter davantage,
    Lui dit : Ce sont ici hiéroglyphes (6) tout purs.
    Les gens bien conseillés (7), et qui voudront bien faire,
    Entre eux et les gens fous mettront pour l'ordinaire
    La longueur de ce fil ; sinon je les tiens sûrs (8)
                   De quelque semblable caresse.
    Vous n'êtes point trompé : ce Fou vend la sagesse.

     

    Source: http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/lefousages.htm

     Le Berger et la mer. (Fable de La Fontaine)

    ====================

     

    retour à l'accueil

     

    « Les abréviations, module H le dernier. (Apprendre en s,amusant)Deux obélisques à Paris. Le rébus des Invalides. (Anecdotes insolites sur Paris) 55 et 56) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    6
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 23:32

    encore une nouvelle fable

    5
    Jeudi 15 Janvier 2015 à 07:05

    coucou rapide, je file au boulot

    4
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 22:02
    erato:

    Et il y en a des fous et des crédules!!Belle soirée, bises Nadia

    3
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 20:03

    Une découverte pour moi . C'est bien choisi

    A bientôt

    2
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 15:33

    et ils sont légions, les gens qui, aujourd'hui, nous vendent de la sagesse !

    1
    Mercredi 14 Janvier 2015 à 11:17

    Je préfère la deuxième version,passe une bonne journée ☼ bisous

     

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :