• Le cycle éveil - sommeil - rêve.(2) Le travail de nuit.(Le cerveau à tous les niveaux)

     

     



     

    d 01 cr ana 1b

     

     

     


          Le cycle éveil - sommeil - rêve

    Débutant et intermédiaire.

     

    L’être humain n’est pas conçu pour faire de la surveillance dans une centrale nucléaire

    à 4 heures du matin. Cela va à l’encontre de son horloge biologique. Et cela donne des accidents comme ceux des centrales nucléaires de Three-Mile Island ou de Chernobyl.

    D’autres accidents célèbres sont attribuables à des altération du jugement et de  la concentration dû aux quarts de travail nocturnes : le déversement du pétrolier Exxon Valdez,

    ou encore la fuite de produits chimiques à Bhopal, en Inde.

    Sans parler de tous les accidents de la route qui auraient pour origine la perte

    de vigilance due à la fatigue. On estime que la somnolence serait responsable

    de près de 40% de tous les accidents de la route. On soupçonne également

    que de 10 à 15% des accidents mortels impliquant des routiers seraient causés

    par la fatigue. Et ces épisodes de somnolence au volant seraient 8 fois plus fréquents

    la nuit que le jour.

     

    Chez des individus en excellente santé psychologique, sans antécédents

    psychiatriques personnels ni familiaux, des variations dans l'horaire de

    sommeil peuvent induire de significatifs changements d'humeur.

    ==========================


    Niveau intermédiaire

     

    LE TRAVAIL DE NUIT

     

    Avec l’avènement de la production de masse et la pression pour une plus grande flexibilité

    de la main d’oeuvre, nombre d'entreprises ont adopté des horaires de nuit et des horaires rotatifs.

    Pour desservir cette nouvelle population de travailleurs nocturnes, on a vu par la suite  apparaître des dépanneurs et des supermarchés ouverts 24 heures sur 24. Ceux-ci embauchent eux aussi du personnel, augmentant d’autant plus la cohorte des travailleurs de nuit. Sans parler des secteurs qui requièrent du personnel en tout temps, comme les hôpitaux ou la protection publique.

     

    Or, plusieurs spécialistes du sommeil pensent qu’il faut limiter au maximum la flambée du travail

    de nuit parce que l’on sait maintenant que travailler de nuit affecte de façon permanente

    la qualité du sommeil. Ce dernier, indispensable à la récupération de nos forces physiques et psychiques, peut être fort malmené par des horaires de travail irréguliers ou de nuit. 

    Les troubles d’adaptation au travail de nuit s’apparentent à ceux du décalage horaire.

    Mais à l’opposé du voyageur, le travailleur de nuit continue de vivre dans une société

    qui évolue de jour. Ainsi, en rentrant chez lui le matin après son quart de travail de nuit,

    le travailleur est exposé à la lumière du jour qui se lève. De multiples synchronisateurs externes

    lui rappellent alors qu’il est décalé par rapport à son milieu et induisent des anomalies dans les

    courbes circadiennes de sécrétion d’hormones, et cela, même après des années de travail de nuit.

    Ce décalage entre rythme interne et indicateur externe produit en fait deux problèmes distincts.

    D’une part, le corps doit constamment réfréner une tendance naturelle à vouloir dormir

    durant le quart de travail de nuit. L’activité qu’exécute alors l’individu va donc à l’encontre

    d’un état de repos physiologique et se trouve à être inévitablement moins précise ou performante.

    À cela s’ajoute un problème de privation de sommeil puisque le travailleur de nuit ne dort

    pas aussi bien le jour, toute sa physiologie, entraînée par la luminosité externe, étant sur un

    mode favorisant l’action. Chez certains travailleurs, il peut s’agir d’un sommeil de pauvre

    qualité durant aussi peu que 5 ou 6 heures par jour. Inutile de dire que cette privation

    chronique de sommeil (voir encadré), en plus d’augmenter les risques d’accidents au travail,

    s’accompagne à long terme d’une augmentation significative de problèmes de santé variés (dépression, troubles cardio-vasculaires, etc.)

    On distingue souvent deux types de quart de travail non conventionnel : le travail de nuit

    avec un horaire stable (par exemple de 23 heures à 7 heures); et le travail posté,

    où différents travailleurs se succèdent sur un même poste selon un horaire tournant

    (par exemple trois quart de 8 heures par jour) ou irrégulier. 

    Le travail de nuit, surtout lorsqu’il est stable sur une longue période, permet un certain niveau d’adaptation du corps, bien que celui-ci soit toujours sujet du décalage produit par l’influence

    de la luminosité extérieure. Les dérèglements du rythme circadien sont généralement

    plus prononcés dans le cas des horaires irréguliers. Alterner entre un quart de jour,

    de soir, et de nuit rend la synchronisation de nos cycles interne avec les indicateurs externes

    très difficile, le corps se retrouvant en perpétuelle adaptation. 

    Plusieurs stratégies visant à réduire l’influence de ces indicateurs externes ont été proposées

     pour tenter d’améliorer le sommeil des travailleurs de nuit ou à horaire irrégulier…

    =========================

     

          Le contenu du site Le Cerveau à tous les Niveaux ! est sous copyleft

     Différentes méthodes vous permettent donc de reproduire ce site 

    en tout ou en partie pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

     Le concept de " copyleft " est un moyen de donner accès gratuitement

      au fruit d'un travail original et d'encourager la reproduction (et même

     la modification) de ce travail d'une façon tout aussi gratuite.

     

     


    Top Sites de "Faire un Blog" 

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Related Posts with Thumbnails

     

    « Défi: orthographe d'usage.3) (Apprendre en s'amusant)Elle s'appelle poupée... »

  • Commentaires

    6
    Jeudi 12 Juillet 2012 à 18:17

    LE TRAVAIL DE NUIT EST NECESSAIRE POURTANT pour des choses urgentes

    bizzzzzzz de jeudi

    5
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 18:06

    S'est super intéressant , moi qui travaille de nuit.

    Passe une agréable journée.

    Bisous

    xxx

    4
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 17:18

    très intéressant cet article sur le sommeil moi si je n'ai pas mes 8 h de sommeil je suis bonne à la refonte hi hi bisous MA

    3
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 12:56

    dommage ne ne me souviens pas toujours de mes rêves !!
    bonne journée- bisous !

    2
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 12:27

    passe une bonne journée bisous

    1
    Mercredi 11 Juillet 2012 à 11:31

    Merci pour tes gentils coms ça fait toujours plaisir d'avoir de tes nouvelles bisous !

    mercredi11.gif

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :