• LE COLIBRI À GORGE RUBIS

     

     

     

     

    colibri.jpg



     

     


    Le Colibri à gorge rubis


    Cet oiseau :

    • défend vigoureusement ses sources de nourriture et les environs contre les intrus 
    • effectue une migration spectaculaire au cours de laquelle il survole les 800 km du golfe du Mexique
    • utilise avec adresse de nombreux matériaux pour construire son nid, auquel il donne l’aspect d’un nœud de branche 
    • agite les ailes au rythme de 55 à 75 battements à la seconde

     

     



    Description

    Le Colibri à gorge rubis (Archilochus colubris) est l’espèce la plus commune et la plus répandue de la famille des colibris (oiseaux-mouches) au Canada. De l’extrémité de son bec jusqu'au bout de sa queue, il mesure entre 7,5 cm et un peu plus de 9 cm. Puisqu’il a la même taille qu’un gros insecte, on le confond souvent, surtout à la tombée de la nuit, avec des sphinx des papillons dont les dimensions, la forme et la façon de voler sont similaires.

    Le mâle a les parties supérieures d’un vert lustré aux reflets métalliques, les parties inférieures d’un blanc grisâtre et la queue fourchue. Il porte à la gorge un splendide jabot de soyeuses plumes rubis, qui, selon l’angle d’éclairage, peuvent paraître parfois orange, parfois noires comme jais. La femelle est semblable, mais sa gorge est blanc grisâtre. Sa queue est arrondie, et certaines plumes extérieures de la queue, qu’elle montre lorsqu’elle adopte certaines postures ou lorsqu’elle vole, sont tachetées de blanc. Le bec du Colibri à gorge rubis est long, droit et presque aussi effilé qu’une aiguille à repriser.

    Signes et sons

    Le mouvement rapide des ailes produit un bourdonnement distinct, qui augmente et décroît selon la vitesse des battements. Lorsque le rythme est très rapide, le bourdonnement se transforme en une haute note continue, semblable à celle que produisent les flèches ou les balles de fusil qui percent l’air.



    Habitat et habitudes

    Au printemps, à son retour de son aire d’hivernage en Amérique centrale, le mâle délimite un territoire où se trouvent plusieurs sources d’alimentation. Comme ces sources sont d’une grande importance, il peut être amené à partager le même secteur avec d’autres mâles et femelles.

    Les colibris, tant mâles que femelles, défendent vigoureusement leurs réserves de nourriture et les environs contre les intrus. Ces affrontements mènent à des poursuites vives et persistantes, qui se terminent parfois par des combats. Le petit oiseau se sert de sa vitesse et du bourdonnement de ses ailes pour intimider des intrus. Il recourt à certains types de vol pour manifester son agressivité. Par exemple, l’oiseau part d’un élan rapide et décrit un arc horizontal en U autour de la tête de l’intrus. Ou encore, il se balance de haut en bas comme un pendule. Ces deux types de vol s’accompagnent de notes aiguës, et le bourdonnement des ailes imite celui d’un gros bourdon en colère. Le colibri persiste dans son attaque et continue d’ennuyer l’intrus jusqu’à ce que ce dernier s’enfuie.
     
     SUITE   http://www.ffdp.ca/hww2_f.asp?id=71

    « colibri», consulté le [23 mars 2008], © Faune et flore du pays (www.ffdp.ca). Utilisé avec permission. 

    Quand vous aurez lu ce texte,si vous aimez connaître une petite histoire et voir une toile
    sur le colibri allez voir  
     PTITSA

           

            

    « UNE ROSE POUR VOUSHistoires: le golf, sortie de couple. »

  • Commentaires

    26
    Mardi 6 Mai 2008 à 13:55

    si tu dis que tu ne connais pas le nom des oiseaux jene te crois pas , mais , nous ne sommes pas universelles , on ne connais jamais tout
    cerisette

    25
    Mardi 29 Avril 2008 à 20:15
    Hello Nadia Vraie,

    Oui le Colibri est un véritable phénomène de la nature !
    Sa vie est assez courte mais tout de même on a pu en voir qui atteignent les 9-10ans de longévité.
    C'est fou le ryhtme de vie, à 200% !
    Et dire que celui-ci (le rubis) ne pèse que 03 Grammes, dinge !

    A propos de ma rubrique (terre), oui j'y essaye de ciblé des infos de base pour avoir rapidement une vue de l'ensemble.
    Connaître la planète sur laquelle on habite est un sujet qui me passionne !
    Bonne soirée à toi,  ibios.
    24
    Jeudi 10 Avril 2008 à 10:14
    coucou Nadia,
    de retour de vacances, j'ai trouvé ton com' sur mon tableau et j'ai bien ri de ta surprise. Eh oui, tu fais partie de mes bonnes adresses, tu ne le savais donc pas? On a aussi mis une photo de la Gaspésie le week end dernier sur le site des Petits Zartistes associés (http://terresol.over-blog.com). Tu avais oublié de me laisser le lien vers ton article mais je l'ai retrouvé dans tes archives du mois de mars. Merci beaucoup pour ce clin d'oeil ! bisous. Ton petit colibri favori.
    23
    Mercredi 2 Avril 2008 à 04:27
    Ce petit bijou en plein vol est quelque chose d'assez fabuleux. Ses nombreuses couleurs qui scintillent sous les rayons du soleil lui donnent du tempérament. C'est de la  beauté en miniature. Bien que certains aient des tailles plus conséquentes... étonnant oiseau !
    Merci de nous le faire découvrir
    Bisous
    22
    Mercredi 26 Mars 2008 à 17:12
    coucou nadia
    j'adore ce petit oiseau !
    bises de béa
    21
    Mercredi 26 Mars 2008 à 10:16
    Le colibri et le martin pêcheur sont mes préférés. Le dernier on le voit par chez nous, hélas le colibri non! Merci pour la doc. Et très joli ce qu'a fait ptitsa.
    20
    Mardi 25 Mars 2008 à 22:08
    Adorable ce petit colibri
    19
    Mardi 25 Mars 2008 à 17:51
    OUI des multitudes surtout en Guadeloupe et madagascar ...
    Regardes dans album "peintures " il y a un tryptique  avec un grd colibri...
    18
    Lundi 24 Mars 2008 à 22:11
    Bonsoir Nadia.... Superbe article sur le colibri.. Ah ces petits oiseaux nous manquent... Avec ce temps hivernal.... Bon espérons que cela ira mieux... Bonne continuation !
    17
    Lundi 24 Mars 2008 à 21:48
    bonsoir
    c'est un oiseau étonnant, rapide et si petit, je n'en ai jamais vu, j'ai été voir les mosaïques et la petite histoire, c'est mignon
    bonne soirée
    doque
    16
    Lundi 24 Mars 2008 à 20:47
    Bonne soirée bises!
    15
    Lundi 24 Mars 2008 à 20:14
    bisous
    14
    Lundi 24 Mars 2008 à 17:53
    bonjour! encore un joli oiseau qu'on ne voit pas cz nous! cela dit on en a d'autres! lol
    13
    Lundi 24 Mars 2008 à 17:43
    salut
    il est pas commode si on lui prend son garde manger
    il a raison
    bonne soirée
    12
    Lundi 24 Mars 2008 à 17:07
    Très bel article sur ce petit colibri
    j'espère que tu as bien profité de ces quelques jours de repos
    bises Mamy ANNICK
    11
    Lundi 24 Mars 2008 à 16:19
    Un bel article sur ce petit oiseau qui a inspiré l'aviation.... Bonne semaine.
    10
    Lundi 24 Mars 2008 à 14:37
    Qu'il est mimi !!! j'adooooore! bonjour pascal et bise ensoleillée ... enfin, presque
    9
    Lundi 24 Mars 2008 à 12:27
    Incroyable ce petit oiseau...
    8
    Lundi 24 Mars 2008 à 11:33
    Sympathique l'article. J'ai appris plein de choses. Bon lundi de Pâques.
    7
    Lundi 24 Mars 2008 à 10:33
    super oiseaux a+ sur l blog de cristobal
    6
    Lundi 24 Mars 2008 à 09:02
    Mon oiseau préféré ...!
    5
    Lundi 24 Mars 2008 à 07:42
    Tu en vois toi la bas ? trés beau cet oiseau , bonne journée Nadia , bises .
    4
    Lundi 24 Mars 2008 à 07:26
    Coucou Nadia, merci pour toutes ces infos sur le colibri à gorge rubis.
    Gros bous et très bon lundi de Pâqes,
    3
    Lundi 24 Mars 2008 à 07:19
    c'est incroyable qu'un si petit oiseau peut survoler 800 kilometres.
    Bon !! je me prépare pour allée à la principauté de Monaco aujourdhui avec un temps magnifique
    bisous
    pat
    2
    Lundi 24 Mars 2008 à 06:42
    Si petit et si beau
    Il n'y en a pas dans ma région.Dommage !
    Bonne journée
    1
    Lundi 24 Mars 2008 à 05:50
    Un superbe oiseau ! Bonne journée.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :