• Le cerveau à tous les niveaux.(THÈME DORMIR RÊVER)(1)

     

     

     

    d 01 cr ana 1b

     

     

     

    THÈME  DORMIR RÊVER  

          Le cycle éveil - sommeil -

    rêve  

    cérébral débutant

     

     

    LES STRUCTURES CÉRÉBRALES QUI NOUS ÉVEILLENT ET NOUS ENDORMENT

     

    Au cours de la pandémie de grippe espagnole qui sévit après la première grande guerre en 1918, un neurologue viennois, Constantin von Economo observa que certains malades restaient dans un état de léthargie ou de coma, tandis que d'autres ne dormaient pas pendant plusieurs jours avant de mourir.

    L'examen post-mortem de leur cerveau permit à von Economo de constater des lésions différentes dans les deux cas. Les malades qui avaient été comateux présentaient une lésion del'hypothalamus postérieur ou de la partie haute du mésencéphale.Von Economo fut ainsi le premier à parler de « centre de l’éveil » pour désigner ces deux régions du cerveau qui semblaient essentielles à l’éveil. 

    Quant au cerveau des malades insomniaques, il présentait des lésions au niveau de l'hypothalamus antérieur, dans la région préoptique qui reçut l’appellation de « centre du sommeil ». 

    D’innombrables autopsies montrèrent par la suite que lorsque le tronc cérébraldu cerveau humain est lésé, quel qu’en soit la cause, le sommeil ou le comas’emparent de l’individu. Cela indiquait donc également un rôle essentiel de cette structure pourmaintenir l’état d’éveil.

     



    Puis, en 1949, Giuseppe Moruzzi et Horace Magoun déclenchent un coma chez le chat en détruisant par coagulation la partie centrale du tronc cérébral, appeléeformation réticulée. Ils en concluent que ce coma est dû à une absence d’éveil.

    Par ailleurs, comme la stimulation de la formation réticulée éveille l’animal endormi et que cette structure cérébrale reçoit de nombreux messages véhiculés notamment par les voies sensorielles, Moruzzi et Magoun développent le concept de « système réticulé activateur ascendant ». C’est la formation réticulée du tronc cérébral qui devient alors le candidat le plus intéressant au titre de « centre de l’éveil ».

    Mais l’utilisation récente de substances neurotoxiques plus spécifiques qui détruisent seulement les neurones (en laissant intactes les fibres nerveuses qui passent par là) allait infirmer les certitudes fondées par ces premières lésions moins subtiles. En effet, lorsque seul les neurones de l’hypothalamus postérieur et de la formation réticulée sont lésés, l’éveil n’est pas durablement perturbé !

    On a donc dû admettre qued’autres structures pouvaient prendre le relais des structures détruiteset que les troubles de l’éveil qui avaient été obtenus antérieurement résultaient probablement de la lésion des prolongements des neurones localisés dans ces autres systèmes responsables de l’éveil qui passaient par la zone détruite.

    Ces résultats ont remis en question une certaine conception du sommeil comme un processus passif,où c’est la privation d’influx sensoriel qui amènerait l’endormissement. De plus, des expériences ont par la suite démontré que des stimulations électriques du thalamus provoquaient l’endormissement d’un chat éveillé, démontrant que le sommeil n’est pas qu’un processus passif mais qu’il met en jeu desinteractions entre le thalamus et le cortex.

    Plus tard, la démonstration que le blocage des messages sensoriels qui montent au cerveau ne perturbait en rien les cycles de veille et de sommeil a contribué à l’abandon de ce modèle passif de l’endormissement. La découverte del’intense activité corticale lors du sommeil paradoxalallait aussi lui porter un dur coup.

    Aujourd’hui, le sommeil est au contraire considéré commeunphénomène actifet l’importance de structures commel'hypothalamus antérieur dans l’avènement du sommeil ne fait plus aucun doute. D’autres neurones très impliqués dans le contrôle du sommeil et de l’éveil font partiedes différents systèmes neuromodulateurs diffusdu tronc cérébral. En diffusant leurs substances neuromodulatrices dans de vastes régions du cerveau, ces neurones agissent comme des commutateurs qui ajustent la sensibilité corticale à l’information sensorielle.

     

         Le contenu du site Le Cerveau à tous les Niveaux ! est sous copyleft

     Différentes méthodes vous permettent donc de reproduire ce site 

    en tout ou en partie pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

     Le concept de " copyleft " est un moyen de donner accès gratuitement

      au fruit d'un travail original et d'encourager la reproduction (et même

     la modification) de ce travail d'une façon tout aussi gratuite.

     ==============================

     

     

    Top Sites de "Faire un Blog" 

     

    Rendez-vous sur Hellocoton !

    Related Posts with Thumbnails

    « Fleurs du printemps.(communauté"les couleurs dans notre vie")L'Hirondelle et les petits Oiseaux.(fables de Lafontaine) »

  • Commentaires

    7
    Vendredi 13 Avril 2012 à 23:32

    Un article passionnant , merci Nadia .Bisous

    6
    Vendredi 13 Avril 2012 à 18:36

    mes rêves sont plus souvent cauchemars

    5
    Jeudi 12 Avril 2012 à 23:29

    Intéressant !

     

    Je pars me coucher car j'ai peu dormi la nuit dernière.

     

    Bises. Dani

     

    4
    Jeudi 12 Avril 2012 à 18:19

    Kikou Nadia, je vois que tu as eu aussi bien des déboires.. j'ai reçu des mails aussi d'une amie chez Yahoo qui me demandait de l'argent... aussi avec Yahoo je me demande si on peut se fier à eux.. c'est pour cela qu'il faut toujours enlever les adresses mails quand on transfert un pps ou autre et le mieux c'est de ne pas en envoyer car il a toujours plein de cochonneries qui arrivent avec ces trucs là.

    Merci pour cet article passionnant, le cerveau est un tel mystère ..

    tout plein de bisous de l'aude

    chatou

    3
    Jeudi 12 Avril 2012 à 10:03

    LE CERVEAU,lE SOMmEIL....bien des mystéres

    bizzzzz

    2
    Jeudi 12 Avril 2012 à 09:47

    Encore un article bigrement intéressant Nadia. Bises et bon jeudi . ZAZA

    1
    Jeudi 12 Avril 2012 à 06:52

    Hello Nadia

    bisous

    @ + Pat

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :