• Le cerveau à tous les niveaux(37) LES DÉTÉRIORATIONS COGNITIVES ASSOCIÉES À L'ALZHEIMER. Facteurs et prévention.(niveau débutant).

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    d 01 cr ana 1b

     

     

     

    LES DÉTÉRIORATIONS COGNITIVES ASSOCIÉES À L'ALZHEIMER.

    Facteurs et prévention.(niveau débutant).

     

     

    On connaît la cause précise de nombreuses maladies. La rougeole, par exemple, est due à un virus, la tuberculose à une bactérie et le paludisme à un protozoaire.

    Mais comme c’est le cas pour de nombreuses maladies chroniques, il n’y a pas une cause clairement identifiable pour l’Alzheimer. On s’entend plutôt pour dire que ce type dedémencese développe sous l’influence de plusieurs facteurs.Ces facteurs de risquepeuvent se combiner et outrepasser les mécanismes naturels d’autoréparation du cerveau. Se mettent alors en place des cascades de réactions biochimiques qui vont mener, des années plus tard, à l’apparition despremiers symptômes de l’Alzheimer.

    Ces facteurs de risque, propres à chaque individu, peuvent être regroupés en trois grands domaines.

    D’abord les antécédents familiaux, c’est-à-dire les gènes que nous héritons de nos parents. Ces  facteurs héréditaires peuvent prédisposer à développer l’Alzheimer dans certaines familles. Dans laforme rare dite « familiale » de l’Alzheimer, ces facteurs génétiques auront un effet encore plus direct.

    Ensuite, il y a des facteurs environnementaux. Pendant plusieurs décennies, on a cru que c’est à partir d’un facteur de l’environnement que se développait l’Alzheimer. Mais les pistes virales, bactériennes ou toxiques (on pense ici à l’aluminium, voir l’encadré) de ces hypothèses dites purement environnementales sont tombées les unes après les autres. Il n’empêche que l’on sait aujourd’hui que l’environnement au sens large (alimentation, niveau de stress, de stimulation intellectuelle ou d’exercice physique, etc) a une influence sur le développement de l’Alzheimer. Et que pour les personnes atteintes, unmode de vie sain et stimulant met toutes les chances de leur côté.

     

     

     

    Finalement, quand on avance en âge, l’interaction entre notre génétique et l’environnement dans lequel on évolue est à l’origine de dérèglements concrets dans notre organisme. On parle ici de déséquilibres chimiques, de déficit immunitaire, d’excès de radicaux libres toxiques, ou encore deprotéines malformées qui perturbent le fonctionnement interne des neurones ou deviennent toxiques en s’accumulant autour de lui. Sans être la cause ultime de l’Alzheimer, chacun de ces dérèglements physiologiques contribue à l’aggraver par les problèmes qu’ils génèrent dansla communication neuronale.

     

    Comme c’est le cas souvent en science, différentes hypothèses pour tenter d’expliquer les mécanismes derrière l’Alzheimer ont pris comme point central l’un ou l’autre de ces dysfonctionnements. Ainsi, l’hypothèse cholinergiqueest l’une des plus anciennes et à partir de laquelle la plupart des médicaments pour traiter l’Alzheimer ont été développés (voir la capsule outil avancé à gauche). Elle propose que c’est la synthèse insuffisante du neurotransmetteuracétylcholinequi est à l’origine de l’Alzheimer. Sa popularité a décru, entre autres à cause des résultats limités obtenus avec les médicaments qui cherchent à compenser les déficiences en acétylcholine.

    L’hypothèse amyloïde, mise de l’avant au début des années 1990, suppose que c’est plutôtle dépôt des plaques amyloïdesentre les neurones qui est la cause première de l’Alzheimer. Elle s’appuie entre autres sur le fait quela forme 4 du gène de l'apolipoprotéine E, qui est un facteur de risque reconnu de l’Alzheimer, amène une surproduction du fragment amyloïde à l’origine des plaques. Au fil de la recherche, cette hypothèse continue d’être dominante malgréles critiques de plus en plus marquées à son égard.

    L’hypothèse tau a quant à elle pris de la vigueur, notamment suite à une étude de 2004 montrant qu’il n’y a pas de corrélations claires entre les dépôts de plaques amyloïdes et les pertes neuronales. Le nom de cette hypothèse fait référence à celui d’une protéine située dans l’axone des neurones. Celle-ci prend des formes anormales dans l’Alzheimer, rendant le système de transport de l’axone non fonctionnel, ses fonctions de communication déficientes, et éventuellement la mort du neurone. Et c’est cette cascade d’événements qui serait, selon cette hypothèse, à l’origine de l’Alzheimer


     

         Le contenu du site Le Cerveau à tous les Niveaux ! est sous copyleft

     Différentes méthodes vous permettent donc de reproduire ce site 

    en tout ou en partie pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

     Le concept de " copyleft " est un moyen de donner accès gratuitement

      au fruit d'un travail original et d'encourager la reproduction (et même

     la modification) de ce travail d'une façon tout aussi gratuite.

     

    ======================

     


    Un petit vote s.v.p.  

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

     

     

     

     

     

     

     

    « Uruguay 25 août 2011Énigme: nombre de poules.. »

  • Commentaires

    5
    Dimanche 28 Août 2011 à 17:37

    tu es une source de renseignements

    4
    Jeudi 25 Août 2011 à 21:44

    Les facteurs de risques sont encore flous pour pouvoir éradiquer la maladie.Bonne soirée, bisous Nadia

    3
    Jeudi 25 Août 2011 à 11:17

    comme toujours ,intéressant et instructif

    bonne journée°°bisous

    2
    Jeudi 25 Août 2011 à 08:03

    Je ne lis pas tout !!! j'ai tout ça, et en pire, même... allez Nadia, on va essayer de passer une belle journée, gros bisous !   mon médecin que j'interrogeai après le décès de ma mère, atteinte de cette cochonnerie de maladie, m'a dit que ce n'est pas héréditaire... bon, on peut se faire blesser ou écraser par une voiture aussi, ou ... ou ...   faut pas trop penser à tout ! Bisous, Nadia, bon jeudi !

    1
    Jeudi 25 Août 2011 à 05:51

    BONJOUR NADIA

    UN CLIC NOKIO POUR COMMENCER

    AVANT QUE LE CERVEAU NE SOIT DEFAILLANT

     

    BELLE JOURNEE DES LE REVEILLE

    BISOUS

     

      56MELDIX77   

        le Briard        Breton    Photo 014

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :