• Le cerveau à tous les niveaux(21)TROUBLE OBESSSIONNEL-COMPULSIF (TOC)(4)

     

     

     

     

     

     

    d 01 cr ana 1b

     

     

     

     

     

     SYMPTÔMES, TRAITEMENTS ET CAUSES DE LA DÉPRESSION

     

    Articles en 3 niveaux soit débutant, intermédiaire et avancé.

     

    présentation des trois niveaux sur

     

      

    la dépression

     

      Revoir le no 1

     Revoir le no 2

     Revoir le no 3

     la maniaco-dépression

     

    Revoir le niveau 1

    Revoir le no 2

       

    les troubles anxieux

     

    niveau débutant

     

    1-LES PHOBIES revoir

       2-LES TROUBLES PANIQUES    revoir

      3-ÉTAT DE STRESS POST-TRAUMATIQUE (EPST   revoir 

      

    4-TROUBLE OBESSSIONNEL-COMPULSIF (TOC)

     

     5-TROUBLE DE L'ANXIÉTÉ GÉNÉRALISÉE (TAG)

    -----------------------------------------   737

     TROUBLE OBESSSIONNEL-COMPULSIF (TOC)

     

    Il nous arrive tous de revenir vérifier si l’on a bien verrouillé la porte ou de s’imaginer donnant une raclée à tel collègue de travail détestable. Mais lorsque l’on revient 20 ou 30 fois voir si la porte est bien barrée ou que des pensées agressives nous rendent incapables de nous concentrer sur notre travail, on entre dans le monde étrange du trouble obsessionnel-compulsif (familièrement appelé « TOC »).

     

     

     

    Affectant essentiellement notre liberté de pensée et d’agir, le TOC est à juste titre considérés comme une véritable « prison de l’esprit ». Ils constituent un dérèglement d’une fonction proprement humaine, le doute.

    Mais contrairement aux boulimiques ou aux joueurs compulsif qui ont aussi une envie irrépressible de s’exécuter, les victimes du TOC, eux, n’en retirent aucun plaisir. Ils en souffrent même énormément, conscient du caractère irrationnel et ridicule de leurs compulsions. Pour cette raison, beaucoup de gestes obsessionnels sont d’ailleurs accomplis en secret, ce qui renforcent le stress associé à cette affection.

    Certaines personnes comparent le TOCà un « hoquet mental » dont on n'arrive pas à se débarrasser parce que les compulsions, bien que très dérangeantes, dissipent temporairement l’inquiétude encore plus grande suscités par les obsessions.

    On distingue en effet les obsessions, ou pensées non voulues, des compulsions, qui sont les comportements incontrôlables destinés à apaiser les obsessions. Une personne sera obsédée de propreté et, pour se calmer, va se laver les mains de façon compulsive jusqu'à ce que sa peau soit à vif. Ou encore une autre se demandera continuellement si elle a frappé quelqu'un avec sa voiture (l’obsession) et conduira dans le même quartier pendant des heures jusqu'à ce que le doute disparaisse (la compulsion)

     

     

    Le TOC peut se manifester à divers degrés de sévérité. On connaît par exemple le cas d’une femme qui devait toucher toutes les
    dalles de pierre de sa maison avant de quitter sinon elle était convaincue qu’il lui arriverait malheur. Mais cela n’est rien à côté de d’un homme qui prenait jusqu’à trois heures pour placer sa
    chambre le matin…

      

      Des figures connues ont souffert du TOC. L’homme d’affaire Howard Hughes et le chanteur Michael Jackson avec une peur maladive des microbes, par exemple. Pour sa part, Louis XIV était obsédé par le souci de symétrie. Quant au poète, dramaturge et biographe Samuel Johnson (1709-1784), il faisait toujours certains gestes en passant sous un cadre de porte,
    ne marchait jamais sur les lignes de trottoir, etc

     

     

    Le TOC affecte un peu plus de 2 % de la population partout dans le monde, soit une personne sur 40 environ. Il n’épargne aucun groupe ethnique et affectent également les hommes et les femmes.

    Dans la moitié des cas, les symptômes apparaissent durant l'enfance, mais ce n'est souvent qu'à l'adolescence ou au début de l'âge adulte que le trouble est diagnostiqué. En fait, les gens qui souffrent de TOC ont tendance à vivre en secret leurs problèmes de crainte de passer pour fou. Par conséquent, il s’écoule en moyenne une dizaine d’années entre l’apparition des premiers symptômes et le début d’un traitement qui s’avère en plus souvent très efficace. Trois ou quatre médecins auront alors été consulté avant d’avoir le bon diagnostic…

    Les deux tiers des gens atteints d’un TOC feront également un épisode dépressif au cours de leur vie.

     

     

     

     

     

     

     

      

    Le contenu du site Le Cerveau à tous les Niveaux ! est sous copyleft

     Différentes méthodes vous permettent donc de reproduire ce site  

    en tout ou en partie pour en faire bénéficier le plus grand nombre.

     Le concept de " copyleft " est un moyen de donner accès gratuitement

      au fruit d'un travail original et d'encourager la reproduction (et même

     la modification) de ce travail d'une façon tout aussi gratuite.

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

     

     

     

    « Irlande 17 marsAruba 18 mars 2011 »

  • Commentaires

    6
    Jeudi 17 Mars 2011 à 20:37

    bonsoir Nadia
    il vaut mieux un petit tic qu'un gros toc !!
    bonne soirée   bisous  Lady M

    5
    Jeudi 17 Mars 2011 à 17:16

    bonsoir et merci d'etre passée sur mon espace, je ne connais ps trop cette maladie a part ce que j'en ai vu dans les reportages à la télévision mais cela a suffit tout de meme à me rendre compte que la vie ne doit pas etre simple avec les toc ! mais j'espère qu'il y a une façon de se guérir ou du moins d'améliorer les choses 

    bien sincèrement à toi

    4
    Jeudi 17 Mars 2011 à 10:55

    C'est un vrai calvaire que d'être sous l'emprise de telles obsessions !

    Amitiés Nadia !

    3
    Jeudi 17 Mars 2011 à 08:48

    bon jeudi!!!!!

    2
    Jeudi 17 Mars 2011 à 08:06

    hello Nadia

    bisous

    @ + Pat

    1
    Jeudi 17 Mars 2011 à 07:06

    bonjour Nadia,

    encore des explications bien complètes, merci!

    bonne journée, Bises, Mireille

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :