• LE CERF SE VOYANT DANS L'EAU (Fable de Lafontaine)

     

    Jean de La Fontaine  Fables

    Livre 6

    Fable 9 

     

     

    Le Cerf ſe voyant dans l’eau


          Dans le cryſtal d’une fontaine
          Un Cerf ſe mirant autrefois,
          Loüoit la beauté de ſon bois,
          Et ne pouvoit qu’avecque peine
          Souffrir ſes jambes de fuſeaux,

     

    Dont il voyoit l’objet ſe perdre dans les eaux.
    Quelle proportion de mes pieds à ma teſte !
    Diſoit-il en voyant leur ombre avec douleur :
    Des taillis les plus hauts mon front atteint le faiſte ;
          Mes pieds ne me font point d’honneur.
          Tout en parlant de la ſorte,
          Un Limier le fait partir ;
          Il tâche à ſe garentir ;
          Dans les foreſts il s’emporte.
          Son bois, dommageable ornement,
          L’arreſtant à chaque moment,
          Nuit à l’Office que luy rendent
          Ses pieds, de qui ſes jours dépendent.
    Il ſe dédit alors, & maudit les preſens
          Que le Ciel luy fait tous les ans.

     

    Nous faiſons cas du beau, nous mépriſons l’utile ;
          Et le beau ſouvent nous détruit.
    Ce Cerf blâme ſes pieds qui le rendent agile :
          Il eſtime un bois qui luy nuit.

     

      
     
     
    [139]
    [138]
    [137]
    [136]
    [135]
    [1

     

      JEAN DE LA FONTAINE

    Livre 6

    fable 9

    LE CERF SE VOYANT DANS L'EAU
     

    Dans le cristal d'une fontaine
                Un Cerf se mirant autrefois
                Louait la beauté de son bois,
                Et ne pouvait qu'avecque peine
                Souffrir ses jambes de fuseaux,
    Dont il voyait l'objet se perdre dans les eaux.
    Quelle proportion de mes pieds à ma tête !
    Disait-il en voyant leur ombre avec douleur :
    Des taillis les plus hauts mon front atteint le faîte ;
                Mes pieds ne me font point d'honneur.
                   Tout en parlant de la sorte,
                   Un Limier (1) le fait partir ;
                   Il tâche à (2) se garantir ;
                   Dans les forêts il s'emporte (3).
                Son bois, dommageable ornement,
                L'arrêtant à chaque moment,
                Nuit à l'office (4) que lui rendent
                Ses pieds, de qui ses jours dépendent.
    Il se dédit alors, et maudit les présents
                Que le Ciel lui fait tous les ans (5).

    Nous faisons cas du Beau, nous méprisons l'Utile ;
                Et le Beau souvent nous détruit.
    Ce Cerf blâme ses pieds qui le rendent agile ;
                Il estime un bois qui lui nuit.

     

    Source:http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/cerfdeau.htm

    ===================

     

     Le Berger et la mer. (Fable de La Fontaine)

     

    « Histoires: Vaut mieux être prudent......Aujourd'hui, ma femme m’a dit... Au 19ème siècle... Le lait des hippopotames est rose ! (Le saviez-vous?) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    11
    Mercredi 13 Janvier 2016 à 06:56

    merci pour cette découverte ! bonne journée

    10
    Mardi 12 Janvier 2016 à 22:05
    erato:

    J'aime beaucoup la conclusion!

    Belle journée, bises Nadia

    9
    Mardi 12 Janvier 2016 à 18:13

    Bonsoir Nadia-vraie,

    Contente de te retrouver également, cela faisait bien longtemps.....OUI, je pense que eklablog, va me plaire, il faut juste que je mis habitue......pour l'instant, je garde OB, pour repiocher dedans car le transfert, ne marche pas pour l'instant ou je laisserais comme cela à voir......Gros bisous

    8
    Mardi 12 Janvier 2016 à 17:39

    coucou

    Nos fidèles compagnons
    bonne journée
    bisousssssssssssss
    7
    Mardi 12 Janvier 2016 à 10:37

    Bonjour Nadia,

    Je ne connaissais pas !

    Je te souhaite une bonne et douce journée, bises !

    6
    Mardi 12 Janvier 2016 à 10:27

    Coucou Nadia

    Je ne la connaissais pas...

    Bisous du mardi

    Béa kimcat

    5
    Mardi 12 Janvier 2016 à 10:04

    Je ne la connaissais pas ,et pourtant ,elle vaut la peine de l'être !

    Bisous 

    Nicole 

    4
    Mardi 12 Janvier 2016 à 09:50

    Bel article bon mardi Nadia bisous

    3
    Mardi 12 Janvier 2016 à 09:42

    bonjour nadia,

    j'adore, je la connaissais moins celle là ! passe une bonne journée, bises, véronique

    2
    Mardi 12 Janvier 2016 à 08:53

    Bonjour j'adore Jean de La Fontaine merci bonne journée

    1
    Mardi 12 Janvier 2016 à 06:56

    La Fontaine donne des ailes 

    mOI,  JE TE PROPOSE ..

    CE MATIN 

    P'tite promenade iodée 

    Une pause à Cancale

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :