• LA PLUS BELLE DES FLEURS(ancien article)




    Un texte qui porte à réflexion.



    La plus belle des fleursll

    Le banc dans le parc était vide quand je me suis assise pour lire
    sous les longues branches broussailleuses d'un vieux saule pleureur.
    Désillusionnée par la vie, j'étais justifiée de froncer les sourcils,
    car le monde était résolu à avoir ma peau.

    Comme si ce n'était pas assez pour gâcher ma journée,
    un jeune garçon hors d'haleine s'est dirigé vers moi,
    épuisé d'avoir joué.

    Il s'est planté devant moi, la tête légèrement penchée et
    a dit, tout excité: " Regardez ce que j'ai trouvé!"
    Dans sa main, il tenait une fleur qui faisait vraiment pitié,
    ses pétales étaient flétries, la pluie et la lumière lui ayant manqué.
    Voulant qu'il prenne sa fleur morte et qu'il retourne jouer,
    je lui ai fait un mince sourire et je me suis détournée.

    Au lieu de s'en aller, il s'est assis à mes côtés, a porté la
    fleur à son nez et a déclaré avec une surprise non dissimulée:
    " Elle sent bon et elle est belle aussi,
    c'est pourquoi, je l'ai cueillie; c'est pour vous, voici."
    La mauvaise herbe était à l'agonie ou déjà morte.
    Ni orangée, ni jaune, ni rouge, ses couleurs étaient fanées.

    Si je voulais qu'il parte, je devais l'accepter.
    La main fendue vers la fleur, j'ai dit:
    " Merci, justement ce dont j'ai besoin ".

    Au lieu de déposer la fleur dans ma main, il l'a tenue en
    l'air sans raison ou dessein. C'est alors que j'ai remarqué pour
    la première fois que le garçon à la fleur ne pouvait pas la voir:
    il était aveugle.

    J'ai entendu ma voix frémissante et des larmes ont coulé
    de mes yeux, en le remerciant d'avoir choisi ce qu'il y avait de
    mieux. Il a répondu " De rien ", il souriait et est retourné à ses jeux
    sans savoir qu'il avait transformé ma peine en jour radieux.

    Je me suis demandé comment il avait pu apercevoir une femme sous
    un vieux saule, en plein apitoiement. Comment avait-il senti ma détresse
    complaisante? Sans doute était-il béni de voir la vérité avec les yeux
    du coeur.

    Par les yeux d'un enfant aveugle, j'ai enfin pu voir que c'était
    moi, et non le monde, qui broyais du noir. Parce que j'avais si souvent
    moi-même ignoré la beauté, j'ai juré de voir la beauté dans la vie et
    d'apprécier chaque seconde qui me serait donnée.

    J'ai porté la fleur fanée à mon nez et j'ai senti le parfum
    d'une magnifique rose. J'ai souri en voyant ce jeune garçon, une
    mauvaise herbe dans la main, s'apprêter à changer la vie d'une
    vieille femme sans soupçons.

     Auteur: Cheryl L. Costello-Forshey

    Source  Chez serenité

    « HISTOIRES:1-Les belles-mères.2-Une femme et un pharmacien.DIAPORAMA: ARBRES EXCEPTIONNELS »

  • Commentaires

    33
    Vendredi 20 Juin 2008 à 21:47
    Quelle belle histoire.. une très belle leçon aussi. Merci. Bonne soirée Nadia.
    32
    Vendredi 20 Juin 2008 à 06:10
    C'est vraiment un très beau texte émouvant... Merci
    31
    Jeudi 19 Juin 2008 à 11:23
    Une magnifique histoire, Nadia...merci. :)
    30
    Jeudi 19 Juin 2008 à 01:24
    tres beaux texte tres émouvant
    besos
    tilk
    29
    Mercredi 18 Juin 2008 à 22:00
    Bonjour mama,je suis allée sur le site inscrit mais c'est un site où il faut s'inscrire et cela m'intéresse peu.
    J'apprécie votre visite et je vous souhaite la bienvenue.
    merci de votre commentaire.
    Bonne journée et A+
    28
    Mercredi 18 Juin 2008 à 20:03
    Merci pour cette belle histoire Nadia ... C'est pour ça que les arbres ont une âme ... Bon jeudi ! Bisous
    27
    Mercredi 18 Juin 2008 à 13:12
    C'est une façon exceptionnelle de voir la vie.
    26
    Mercredi 18 Juin 2008 à 09:50
    Tres sympa ce texte
    25
    Mercredi 18 Juin 2008 à 00:41
    merci de votre passage joli texte du coeur oui je suis a Canton depuis 2003, je rencontre souvent Dany et sa femme, vous avez vu mes photos du tai chi ches Dany ? bienvenue sur mon blog en 3 volet (3blog) bon mercredi amities qing et rene
    24
    Mercredi 18 Juin 2008 à 00:20
    bonsoir
    c'est une histoire très émouvante et jolie à la fois, on peut se poserdes questions sur la vie après un telle aventure
    merci et bonne soirée
    dpoque
    23
    Mardi 17 Juin 2008 à 23:27
    Le poème du concours est sur mon autre blog : http://quaidesrimes.over-blog.com. j'ai du me tromper d'adresse dans mon com. Surtout ne jamais parler de quai des rimes sur cergyrama, ce n'est pas de ta faute, je me suis trompée mais je supprime ton commentaire par discrétion ne m'en veut pas. Bises
    22
    Mardi 17 Juin 2008 à 23:15
    Là, la beauté est dans le geste. Il suffit de regarder autour de soi, il y a sûrement de quoi voir le monde par ses bons côtés.
    Bises et amitiés Nadia
    21
    Mardi 17 Juin 2008 à 22:00
    c'est un texte magnifique dont on devrait tirer lecon !
    bisosu d'iris
    20
    Mardi 17 Juin 2008 à 21:40
    bonne soirée!
    19
    fab
    Mardi 17 Juin 2008 à 21:31
    c'est vraiment une très très belle histoire :-) j'espère qu'elle a continué sur le chemin de l'amitié pour eux :-)
    big bisous
    18
    Mardi 17 Juin 2008 à 21:18
    Coucou Nadia, c'est vraiment une très belle histoire en effet !
    Gros bisous et très bonne soirée,
    17
    Mardi 17 Juin 2008 à 20:59
    bonsoir Nadia.....
    c'est magnifique ...euhhh faut que ja'ille voir chez sérérnité...tu fais souvent des articles d'elles.

    Elle est très douée.

    et ça me fait penser à cette citation  que j'ai mis il a env. 9 mois

    Proverbe9.gif

    bisous en espérant que tu vas bien ;-)
    16
    Mardi 17 Juin 2008 à 18:37
    coucou nadia
    cette histoire est magnifique... j'aime les saules pleureurs... et puis ce petit aveugle qui offre cette fleur sans couleurs et fanée est attendrissant... je la sens aussi cette rose...
    pas un seul papillon aujourd'hui à observer. ils se font rares;
    bisous de béa
    15
    Mardi 17 Juin 2008 à 16:01
    ceci va droit au coeur.

    Bonne journée
    14
    Mardi 17 Juin 2008 à 14:52
    Quel merveilleux texte Nadia. Moi c'est quand j'allais pour mes séances de Chimio, à l'hôpital. Un jour j'ai vu une petite fille qui avait l'âge d'un de mes petits-fils, chauve elle aussi, et puis un jeune de quinze ans et  puis d'autres encore.  Alors je me suis dit que moi à 54 ans ma vie était faite mais pas la leur. Après on ne voit plus la vie de la même façon. Bonne journée à toi Nadia et à bientôt    Yvette
    13
    Mardi 17 Juin 2008 à 14:26
    oui prenons le temps d'admirer les belles choses, arrêtons de courir dans tous les sens
    je te souhaite une bonne journée bisous Mamy ANNICK
    12
    clo
    Mardi 17 Juin 2008 à 13:01
    Belle histoire. Il suffit d' un rien pour changer le cours de notre morosité parfois ....
    Merci Nadia pour cette jolie fable :)
    11
    Mardi 17 Juin 2008 à 12:59

    Quel joli texte...

    10
    Mardi 17 Juin 2008 à 12:59
    Rouges comme je les aime... !
    9
    Mardi 17 Juin 2008 à 12:27
    coucou nadia, oui, melodye et melanie c'est la meme chose, lol. mon premier site est mon book (http://melodye.over-blog.net) et celui-ci est mon deuxieme, concernant mes photos... celui que tu connais le mieux!bonne journée!
    8
    Mardi 17 Juin 2008 à 11:54
    7
    Mardi 17 Juin 2008 à 10:00
    Très touchant et si vrai... Merci ! Fée des Bois
    6
    Mardi 17 Juin 2008 à 09:01
    comme ce texte est bien
    il nous fait comprendr, qu'a vouloir vivre à 10 à l'heure on oublie l'essentiel, : - la vie .
    et qu'avec nos yeuxn nous ne la voyons pas
    c'est toujours un plaisir de venir lire cherz toi Nadia merci
    .Biz ..  Fichier hébergé par Archive-Host.com
    5
    Mardi 17 Juin 2008 à 08:23
    serenité,bon texte @+
    4
    Mardi 17 Juin 2008 à 07:58
    c'est une belle leçon. à se remémorer quand ça ne va pas fort.
    bonne journée
    bisous
    3
    Mardi 17 Juin 2008 à 07:31
    Quelle belle histoire à se raconter quand cela ne va pas fort,merci, bisous
    2
    Mardi 17 Juin 2008 à 07:24
    ceux à plaindre ne se plaignent jamais !!!
    bisous et bonne semaine nadia
    pat
    1
    Mardi 17 Juin 2008 à 07:12
    Un beau texte, très touchant
    bises
    françoise
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :