• La Chate metamorphosée en Femme. (Fable De La Fontaine)

     

     

    Jean de La Fontaine  Fables

     

    Livre 2

    Fable 18

    La Chate metamorphosée en Femme.


    La Chate metamorphosée en Femme.
    Un homme cheriſſoit éperdument ſa Chate ;
    Il la trouvoit mignonne, & belle, & delicate ;
    Qui miauloit d’un ton fort doux.
    Il eſtoit plus fou que les foux. 
    Cet Homme donc par prieres, par larmes,
        Par ſortileges & par charmes,
        Fait tant qu’il obtient du deſtin,
        Que ſa Chate en un beau matin
        Devient femme, & le matin meſme
        Maiſtre ſot en fait ſa moitié.
        Le voilà fou d’amour extrême,
        De fou qu’il eſtoit d’amitié.
        Jamais la Dame la plus belle
        Ne charma tant ſon Favory,
        Que fait cette épouſe nouvelle
        Son hypocondre de mary.
        Il l’amadouë, elle le flate,
        Il n’y trouve plus rien de Chate :
        Et pouſſant l’erreur juſqu’au bout
        La croit femme en tout & par tout.
    Lors que quelques Souris qui rongeoient de la natte 
    Troublerent le plaiſir des nouveaux mariez.
        Auſſi toſt la femme eſt ſur pieds :
        Elle manqua ſon avanture.
    Souris de revenir, femme d’eſtre en poſture.
    Pour cette fois elle accourut à point ;
        Car ayant changé de figure
        Les Souris ne la craignoient point.
        Ce luy fut toûjours une amorce,
        Tant le naturel a de force,
    Il ſe mocque de tout, certain âge accomply.
    Le vaſe eſt imbibé, l’étoffe a pris ſon ply.
        En vain de ſon train ordinaire
        On le veut deſaccoûtumer.
        Quelque choſe qu’on puiſſe faire,
        On ne ſçauroit le reformer.
        Coups de fourche ny d’étrivieres
        Ne luy font changer de manieres ; 
    Et, fuſſiez-vous embaſtonnez,
    Jamais vous n’en ſerez les maiſtres.
    Qu’on luy ferme la porte au nez,
    Il reviendra par les feneſtres.

     

     

     
     
    [139]
    [138]
    [137]
    [136]
    [135]
    [1

     

      JEAN DE LA FONTAINE

    Livre 2

    fable 18

    LA CHATTE MÉTAMORPHOSÉE
    EN FEMME

     

    Voici une fable, dont le thème serait plus proche de celui de la farce ou du conte, par laquelle La Fontaine

    nous montre que "chassez le naturel, il revient au galop". Bonne lecture !

     
    Un Homme chérissait éperdument sa Chatte,
    Il la trouvait mignonne, et belle, et délicate,
                Qui miaulait d'un ton fort doux :
                Il était plus fou que les fous.
            Cet Homme donc, par prières, par larmes,
                Par sortilèges et par charmes, (1)
                Fait tant qu'il obtient du Destin
                Que sa Chatte en un beau matin
                Devient femme, et le matin même,
                Maître sot (2) en fait sa moitié.
                Le voilà fou d'amour extrême,
                De fou qu'il était d'amitié.
                Jamais la Dame la plus belle
                Ne charma tant son Favori
                Que fait cette Épouse nouvelle
                Son hypocondre (3) de Mari.
                Il l'amadoue (4), elle le flatte ;
                Il n'y trouve plus rien de Chatte,
                Et poussant l'erreur jusqu'au bout,
                La croit femme en tout et partout,
    Lorsque quelques Souris qui rongeaient de la natte (5)
    Troublèrent le plaisir des nouveaux mariés.
                Aussitôt la Femme est sur pieds.
                Elle manqua son aventure.
    Souris de revenir, Femme d'être en posture (6).
            Pour cette fois, elle accourut à point ;
                Car ayant changé de figure,
                Les Souris ne la craignaient point.
                Ce lui fut toujours une amorce (7),
                Tant le naturel a de force.
    Il se moque de tout, certain âge accompli.
    Le vase est imbibé, l'étoffe a pris son pli.
                En vain de son train ordinaire
                On le veut désaccoutumer.
                Quelque chose qu'on puisse faire,
                On ne saurait le réformer.
                Coups de fourche ni d'étrivières (8)
                Ne lui font changer de manières ;
                Et, fussiez-vous embâtonnés (9),
                Jamais vous n'en serez les maîtres.
                Qu'on lui ferme la porte au nez,
                Il reviendra par les fenêtres.

     

     Source: http://www.la-fontaine-ch-thierry.net/chatrans.htm

    ===================

     

     Le Berger et la mer. (Fable de La Fontaine)

     

    retour à l'accueil

     

    « Les Majuscules, module C. (Apprendre en s'amusant) Des vaches. (Défi chaque mois chez khanel: ) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    15
    Samedi 14 Novembre 2015 à 16:00

    tu as une passionnée de la Fontaine

    14
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 18:18

    Merci beaucoup Nadia pour ton gentil commentaire laissé sur mon 1er blog sur lequel je ne publie plus depuis le 1er janvier 2015.

    J'ai migré sur Eklablog (sans supprimer le 1er puisque j'y ai toutes mes archives)

    Voir mon lien :

    http://kimcat1b58.over-blog.com/article-bienvenue-sur-bea-kimcat-blog-bis-125297584.html

    Du coup, grâce à toi,  je pense que je vais à nouveau remettre en piste ma chatte métamorphosée...

    Au plaisir de te lire régulièrement Bisous

    Béa kimcat

     

    13
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 15:21
    Dani Miaouuuuuuu

    Coucou.

    Je l'ai lu vite fait donc ... pas tout compris

    sinon que si on veut changer l'autre il ne faut pas oublier

    que le naturel revient très vite au galop  LOL

    En lisant le titre j'ai pensé qu'il y avait une faute à chatte  ;-)

    Cela s'écrivait donc avec un seul t avant ....

    Bisous Nadia

    12
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 10:07

    merci chère Nadia, pour ton gentil passage, d'autant plus appréciè qu'il est rare !! (je comprends)  j'ai séjourné au Quebec, du 10 au 20 octobre, chez mon petits fils, qui habite à Morin Heights , et travaille à St Jérôme, je n'ai donc visité que les Laurentides et un peu Montréal ! superbe automne, dont j'ai bien profité, j'espère que tout va bien pour toi, grosses bises

    11
    Jeudi 12 Novembre 2015 à 06:14

    encore une découverte ! bonne journée

    10
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 21:03

    Elle est curieuse, cette fable ! Une idée d'homme de vouloir transformer une chatte en femme !!!

    "Chassez le naturel, il revient au galop"

    Mais combien de fois j'ai lu dans des magazines (style ceux dans la salle d'attente médecin) : "soyez CHATTE avec vos maris"

    Ce qui explique peut être le fantasme du monsieur !

    Si on essaie de vouloir changer l'autre : catastrophe !
    Se changer soi-même d'abord est plus souhaitable et nécessaire...

    Bisous et merci Nadia, je ne connaissais pas

     

    9
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 17:26
    LADY MARIANNE

    encore une bonne leçon de morale !!
    il était génial, s'il avait vécu de nos jours : que de belles fables sur l'actu il aurait publié !!
    bonne semaine Nadia- bisous-

    8
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 16:33
    renee

    beaucoup de leçon dans les fables de M. Fontaine!!!!!!!! Bisous Nadia

    7
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 13:37

    bonjour nadia,

    comme quoi les gens ne changent pas tout à fait ! chatte elle est, chatte elle restera ... bonne journée, bises, véronique

    6
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 10:43

    je ne connaissais pas cette fable, merci! gros bisous Nadia. cathy

    5
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 10:27

    Coucou Nadia

    C'est l'une de mes Fables préférées. La 2e version est très chouette !

    Moi aussi, je l'ai écrite à ma façon. Je l'avais composée pour qu'elle soit dans mon roman Lisabelle.

    Elle a bien plu et et elle a été choisie (avec d'autres textes) pour paraître dans un recueil intitulé "La Belouette" qui va être publié fin novembre au sein de l'association "Plumes et talents Editions" dans laquelle je suis auteur et correcteur. J'aurai l'occasion de t'en reparler car je vais faire un peu de pub. Histoire de nous donner un coup de pouce (nous sommes 24 auteurs)

    Je t'envoie le lien de ma chatte métamorphosée :

    http://kimcat1b58.over-blog.com/article-13457749.html

    Bisous et bon mercredi

    Béa kimcat (abonnée à ta newsletter pour ne pas manquer ton actualité)

    4
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 08:51

    bonjour Nadia,belle fable bon mercredi bisous

    3
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 08:00

    merci pour cette belle fable qui m'était inconnue, bonne journee bises

    2
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 07:41

    Tu as fait des recherches 

    Bonne journée 

    cool

    1
    mireille du sablon
    Mercredi 11 Novembre 2015 à 07:20

    ... cette fable m'était inconnue, je la découvre grâce à toi!

    Bises du jour de Mireille du Sablon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :