• L'étourneau sansonnet






    -tourneau-sansonnet.jpg




    L'étourneau sansonnet (Sturnus vulgaris) est un oiseau passereau de la famille des sturnidés, originaire de la plus grande partie de l'Eurasie, mais qui a été introduit en Afrique du Sud, en Amérique du Nord, en Australie et en Nouvelle-Zélande.

    Description

    L'étourneau sansonnet est probablement un des oiseaux les plus familiers des régions tempérées, avec son corps rondelet, ses ailes courtes, triangulaires et pointues, sa queue courte et carrée. L'adulte en été est noir et brillant avec des reflets verts ; en hiver, son plumage est similaire, mais moucheté de blanc sur le dos et le ventre.
    Bec conique, long, fin, pointu et jaune vif, pattes longues et fines, brun rosé, œil brun foncé, l'espèce présente un discret
    dimorphisme sexuel : la femelle est plus terne, mais présente plus de taches sur la face ventrale. Les juvéniles sont d'un brun terne ; dans leur premier hiver, ils ressemblent aux adultes, mais sont plus bruns, spécialement sur la tête.
    L'espèce ne peut guère être confondue avec les autres que dans la péninsule ibérique, en hiver, où il faut la distinguer de l'espèce très voisine S. unicolor, qui comme son nom l'indique, a moins de taches sur son plumage. 
     
    • Longueur : de 17 à 21 cm
    • Poids : 60 à 95 grammes
    • Envergure : 37 cm
    •  
    L'étourneau marche, plutôt que de sautiller. Son vol est énergique et direct, grâce à ses ailes et à sa queue courtes.
    • Sociabilité : 1 à 100000
    Habitat

    Il est très abondant dans toute l'Europe mais aussi en Asie mineure, en Russie et jusqu'en Mongolie.
    Il est sédentaire en Europe du Sud et de l'Ouest, mais les populations nordiques et orientales migrent en hiver vers ces régions, et même plus loin vers le sud, sur tout le pourtour méditerranéen.
    L'étourneau s'accommode d'un grand nombre d'habitats, et on peut le trouver dans tous les environnements assez ouverts, des terres agricoles aux prés-salés.
    Cette espèce adaptable et omnivore est considérée comme nuisible dans nombre de pays où elle a été introduite. L'étourneau sansonnet niche dans des trous et ceci a influé sur les espèces indigènes en raison de la compétition pour les sites de nidification.

    Biologie

    Lorsqu'il est migrateur il constitue des bandes immenses qui s'organisent en dortoirs pour la nuit. Il est opportuniste et omnivore, son penchant pour les fruits (cerises, olives, raisin...) fait qu'il est peu apprécié par les cultivateurs en Europe de l'Ouest et au bord de la Méditerranée, mais il est apprécié par ceux d'Europe de l'Est car il y est essentiellement insectivore.
    C'est une espèce hautement grégaire qui forme d'énormes bandes en hiver, donnant un spectacle impressionnant à voir et à entendre, quand ils viennent le soir se percher dans des buissons de roseaux, attirant par là souvent des oiseaux de proie tels que les émerillons ou les éperviers. Originaire des forêts de feuillus, l'étourneau s'est établi au voisinage de l'homme: de grandes bandes (exceptionnellement jusqu'à un million d'individus), peuvent se former dans les centres des villes, où ils provoquent beaucoup de dommages avec leurs fientes.

    Extensions et régressions

    En Australie occidentale, qui n'a pas été envahie par les sansonnets, le gouvernement paie des chasseurs à plein temps pour tuer les étourneaux qui arrivent.
    Bien qu'il y ait environ 200 millions d'étourneaux en Amérique du Nord, ce sont tous les descendants d'une soixantaine d'oiseaux relâchés dans le Central Park de New York, par Eugene Shieffelin, à la tête d'une société d'acclimatation, qui essayait d'introduire en Amérique du Nord toutes les espèces d'oiseaux mentionnées dans les œuvres de William Shakespeare.

    Les descendants de ces étourneaux ont provoqué de graves désordres en Amérique du Nord. Beaucoup d'espèces indigènes perdent leurs sites de nidification au profit des étourneaux, plus agressifs. Les étourneaux éliminent parfois des espèces telles que le merle bleu, l'hirondelle noire, l'hirondelle bicolore, ainsi que certaines des plus petites espèces de pivert.

    Un siècle après leur introduction, ils ont contribué au déclin de toutes les espèces mentionnées, en se multipliant rapidement, au point qu'on les trouve maintenant dans toute l'Amérique du Nord jusqu'en Alaska, atteignant le niveau de surpopulation.

        suite http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tourneau_sansonnet
    .
    « La vie vue par les enfantsSimone de Beauvoir »

  • Commentaires

    23
    Dimanche 10 Février 2008 à 22:48
    Superbe cet oiseau
    22
    Vendredi 8 Février 2008 à 12:28
    Petit tour aujourd'hui chez toi et surprise! Clo a mis un petite annonce pour  "mon " oiseau... C'est vraiment très gentille à elle.... d'autant plus qu'elle l'a fait de sa propre initiative... C'était un pinson des arbres.  Quant aux étourneaux; ils sont très nombreux par ici et parfois trop... Bonne journée Nadia.
    21
    Mercredi 6 Février 2008 à 23:03
    Bonsoir Nadia,

    un bel exposé sur cette oiseaux que l'on croit connaitre... bonne soirée, Philippe.
    20
    Mercredi 6 Février 2008 à 21:30
    Hello Nadia,
    Contente de ta visite, je vois qu'il fait froid aussi chez vous.....
    Hier  soir c'était la pluie, l'orage, parait que demain il va geler.....vivement le printemps !!
    Concernant la mite de la farine,rassures-toi, j'ai donné un bon coup de sray insectes, tout mis dans un sac plastic , l'ai bien fermé et tout jeté à la poubelle !! Valait mieux, sinon j'en aurait été infestée, je suis arrivée à temps avant la catastrophe !!
    Amitiés, Josiane.

    19
    Mercredi 6 Février 2008 à 20:39
    Eugene Shieffelin:  Encore un intelligeant celui là !
    18
    Mercredi 6 Février 2008 à 12:34

    Je le trouve superbe cet étourneau.. merci à toi de nous apprendre tant de choses. Je te fais plein de bisous mon amie du Québec..

    chantal

    17
    Mercredi 6 Février 2008 à 00:34
    bonsoir
    il est magnifique avec ses couleurs et ses ronds blancs, je ne pense pas en avoir vu de comme ca ou au moins de si près et merci pour les explications
    bonne soirée
    doque
    16
    Mardi 5 Février 2008 à 23:08
    A Bruxelles, les autorités ont décidés de se pencher sur la disparition des moineaux....après leur disparition ! Ils vont avoir du mal à interroger des témoins ! En 10 ans la population de moineaux à quasi disparu, on accuse les pigeons, et c'est pas une plaisanterie. Il parait qu'il mangerait toute la nourriture. N'importe quoi, les moineaux exterminés par la gouainfrerie des pigeons, l'Homme n'y serait pour rien.
    15
    Mardi 5 Février 2008 à 20:30
    Bonjour Nadia... Qu'il est mignon ce sansonnet ! Très bel article ma cousine lointaine... Bonne continuation ! Amicalement
    14
    Mardi 5 Février 2008 à 20:19
    voilà un autre petit répertorié
    il est très joli aussi celui-ci
    bisous a bientot/iris
    13
    Mardi 5 Février 2008 à 19:58
    tres tres bien a+ sur le blog de cristobal
    12
    Mardi 5 Février 2008 à 18:26
    Je me suis arrêtée sur ton blog, car un oiseau m'accueillait et également la lettre à élise... Je suis conquise ! Bonne soirée. Amicalement.
    11
    Mardi 5 Février 2008 à 18:01
    Ah chat va intéresser les chats...................lol...............bises. A+Isabelle
    10
    Clo
    Mardi 5 Février 2008 à 17:30
    Eolina a recueilli un oiseau et ne sait pas ce que c' est :

    http://eolina.over-blog.com/
    Toi qui les connait bien, tu sauras sans doute.
    Merci d' avance
    9
    Mardi 5 Février 2008 à 16:53
    coucou nadia
    il y en a beaucoup dces étourneaux par chez moi !!!
    je vois aussi de jolies bergeronnettes grises
    ça sent le printemps (20 degrés sur la terrasse cet après-midi c'est incroyable !)
    bises et amitiés
    béa
    8
    Mardi 5 Février 2008 à 16:08
    J'apprécie beaucoup tes articles sur les oiseaux
    merci Nadia !!!
    Bisouxxxxxxxxxxx
    7
    Mardi 5 Février 2008 à 14:46
    en lisant les aventiures terribles de attila on voit que les etournaux ont suivit les hordes barbares a cheval car le crotin etait abondant @+
    6
    Mardi 5 Février 2008 à 13:32
    Je n'en ai jamais vu de près, mais il paraît que c'est une plaie cet oiseau...

    Malgré tout, il est magnifique je trouve...
    Bonne journée !
    5
    Mardi 5 Février 2008 à 09:37
    c'est vrai que c'est une peste cet oiseau ! je n'en avais pas jusqu'à présent, ils sont arrivés l'année dernière dans le jardin et du coup plus de cerises, plus de figues ! Je ne savais pas qu'ils avaient été réintroduits comme quoi, ces réintroductions forcées ne sont pas forcément de bonne idées !
    bisous
    4
    Mardi 5 Février 2008 à 09:35
    Bonjour Nadia
    En effet, cet oiseau est un oportuniste. Mais il est aussi assez amusant dans son comportement. Il peut s'approcher très prêt de nos pieds lorsqu'on est dans un parc.
    J'aime assez ces vagues noires qui changent sans cesse de direction lorsqu'ils sont en vol rangé. Leur arrivée au dessus des villes pour rejoindre leur dortoir n'est pas aprécié par ici. On les craint énormément. C'est pourquoi on essaie par tous les moyens de les chasser.
    Et bien moi je m'amuse à les regarder et à les écouter lorsqu'ils passent au dessus de ma tête, dès qu'ils arrivent sur la ville.
    Je te souhaite une excellente journée
    Bisous
    3
    Mardi 5 Février 2008 à 09:16
    c'est celui la qui vient nous manger toutes les olives et massacrer nos oliviers quand une nuées de ceux ci tombent sur cet arbre !!
    un fleau pour la culture de l'olivier
    bisou
    pat
    2
    Mardi 5 Février 2008 à 07:21
    Bonjour, un oiseau envahissant  , bon mardi!
    1
    Mardi 5 Février 2008 à 06:58
    Il y en a pleins par chez moi ! bonne journée Nadia , bises
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :