• L'écolier, le pédant et le maître d'un jardin.(Fable de lafontaine)

     


      

    Jean de La Fontaine — Fables

    publié dans la communauté "Réflexion sur divers thèmes"  géré par nadia-vraie

     Jean de La Fontaine  Fables

    LIVRE NEUVIÈME

    V. 

    L'Ecolier, le Pedant, & le Maiſtre d'un Jardin


    Certain enfant qui ſentoit ſon College,
    Doublement ſot, & doublement fripon,

     

    Par le jeune âge, & par le privilege
    Qu’ont les Pedants de gaſter la raiſon,
    Chez un voiſin dérobait, ce dit-on,
    Et fleurs & fruits. Ce voiſin en Automne
    Des plus beaux dons que nous offre Pomone
    Avoit la fleur, les autres le rebut.
    Chaque ſaiſon apportoit ſon tribut :
    Car au Printemps il joüiſſoit encore
    Des plus beaux dons que nous preſente Flore.
    Un jour dans ſon jardin il vid noſtre Ecolier,
    Qui grimpant ſans égard ſur un arbre fruitier,
    Gaſtoit juſqu’aux boutons ; douce & freſle eſperance,

     

    Avant-coureurs des biens que promet l’abondance.
    Meſme il ébranchoit l’arbre, & fit tant à la fin
    Que le poſſeſſeur du jardin
    Envoya faire plainte au maiſtre de la Claſſe.
    Celuy-cy vint ſuivy d’un cortege d’enfans.
    Voila le verger plein de gens
    Pires que le premier. Le Pedant de ſa grace,
    Accrut le mal en amenant
    Cette jeuneſſe mal inſtruite
    Le tout, à ce qu’il dit, pour faire un chaſtiment
    Qui pûſt ſervir d’exemple ; & dont toute ſa ſuite
    Se ſouvinſt à jamais comme d’une leçon.
    Là-deſſus il cita Virgile & Ciceron,
    Avec force traits de ſcience.
    Son diſcours dura tant que la maudite engeance

     

    Eut le temps de gâter en cent lieux le jardin.
    Je hais les pieces d’eloquence
    Hors de leur place, & qui n’ont point de fin ;
    Et ne ſçais beſte au monde pire
    Que l’Ecolier, ſi ce n’eſt le Pedant.
    Le meilleur de ces deux pour voiſin, à vray dire,
    Ne me plairoit aucunement.

    ========================== 
     
     
     
      
     Livre IX, fable 5
     

    L’ÉCOLIER, LE PÉDANT (1) ET LE MAÎTRE D’UN JARDIN

            Certain enfant qui sentait son collège,
            Doublement sot et doublement fripon,
            Par le jeune âge, et par le privilège
            Qu'ont les Pédants de gâter (2) la raison,
            Chez un voisin dérobait, ce dit-on,
            Et fleurs et fruits. Ce voisin, en automne,
            Des plus beaux dons que nous offre Pomone (3)
            Avait la fleur, les autres le rebut.
            Chaque saison apportait son tribut :
            Car au printemps il jouissait encore
            Des plus beaux dons que nous présente Flore.(4)
    Un jour dans son jardin il vit notre Ecolier
    Qui grimpant sans égard sur un arbre fruitier,
    Gâtait jusqu'aux boutons, douce et frêle espérance,
    Avant-coureurs des biens que promet l'abondance.
    Même il ébranchait l'arbre, et fit tant à la fin
                   Que le possesseur du jardin
    Envoya faire plainte au Maître de la classe.
    Celui-ci vint suivi d'un cortège d'enfants.
                   Voilà le verger plein de gens
    Pires que le premier. Le Pédant, de sa grâce,
                   Accrut le mal en amenant
                   Cette jeunesse mal instruite (5) :
    Le tout, à ce qu'il dit, pour faire un châtiment
    Qui pût servir d'exemple, et dont toute sa suite
    Se souvînt à jamais comme d'une leçon.
    Là-dessus il cita Virgile et Cicéron,
                   Avec force traits de science.
    Son discours dura tant que la maudite engeance
    Eut le temps de gâter en cent lieux le jardin.
                   Je hais les pièces d'éloquence
              Hors de leur place, et qui n'ont point de fin ;
                   Et ne sais bête au monde pire
                   Que l'Ecolier, si ce n'est le Pédant.
    Le meilleur de ces deux pour voisin, à vrai dire,
                   Ne me plairait aucunement.

     

    ====================
     

    Le Lion et le Rat  La colombe et la Fourmi. (Fables de lafontaine)

     
     
    « Papillon à identifier, variété de paon?Le phénomène du fripement des doigts dans l'eau, le saviez-vous? le 19 septembre »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    12
    Vendredi 20 Septembre 2013 à 20:17

    Que de souvenirs avec ce Grand Monsieur et oups je pense à la photo !!

    tis bos

    11
    Jeudi 19 Septembre 2013 à 18:14

    Jean de L a Fontaine nous fait grâce à ces fables connaître beaucoup de choses

    10
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 20:08
    LADY MARIANNE

    bonsoir Nadia !!
    certains passages me disent quelque chose !!  une bonne piqure de rappel !!
    amitiés-

    9
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 19:22

    Bonsoir Nadia,

    je ne connaissais pas cette fable de La Fontaine

    Bises, bonne soirée

    8
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 18:29
    TititeParisienne*

    Bonsoir Nadia,

    Un poème que je connais moins de La Fontaine ... Comment vas-tu ? je n'ai plus de nouvelle ... Je te souhaite une bonne soirée, amitié, bises, Véronique

                       

    7
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 13:38

    Bonne journée bisous

    6
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 13:07

    bonjour Nadia                   je ne la connais pas cette fable .... pour le thème de communauté,  oui je veux toujours en faire partie , je vais publier régulièrement maintenant ; je suis déménagée ,installée , et je vais avoir le temps . bonne journée et merci . Chamitiés

    " je suis un  perdue pour les communautés sur Eklablog ; comment je saurai le thème du mopis ???  " SVP. Merci

    5
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 10:41

    Bonne journée pour toi.

    4
    katika
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 10:37
    katika

    AH......je t'avoue que j'ai un peu de mal avec les fables de La Fontaine! Bien qu'elles soient très intéressantes, cela me rappelle trop l'école!! 

    Cat

    3
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 10:02

    Bonjour nadia

    J'adore cette série !

    Merci à toi

    Bises

    2
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 08:48

    J'adore Nadia redécouvir ces fable par le biais de ton blog. Merci. Bises et bon mercredi. ZAZA

    1
    Mercredi 18 Septembre 2013 à 08:30
    erato:

    Je ne la connaissais pas .Comme La Fontaine avait souvent raison ! Douce journée Nadia

    Pour la photo , tu mets erato  .Merci de tes visites si amicales.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :