• JE ME MOI




    Je, me, moi


    Qui est capable de s'oublier soi-même
    oublie aussi ses soucis.


    Chaque jour, nous rencontrons monsieur Moi.
    Monsieur Moi se laisse facilement reconnaître.
    Il dit toujours: je, me, moi. Ses paroles sont les plus
    importantes, ses idées, les meilleures, ses aventures,
    les plus palpitantes, ses désirs, les plus pressants,
    ses malheurs, les pires.


    Tout tourne autour de sa personne.
    Monsieur Moi est très occupé. Il n'a jamais
    de temps pour les autres.


    Monsieur Moi a sa demeure en
    chaque être humain.


    Mettons cet égoïste à la porte!
    Soyons sensibles à la présence de notre prochain;
    partageons ses joies et ses peines.


    Nous nous appartenons les uns aux autres;
    nous avons besoin les uns des autres;
    nous sommes indispensables les uns pour les autres.


    Faisons le pas libérateur qui nous conduit à l'autre,
    à cette personne de notre voisinage qui nous attend
    peut-être depuis longtemps.


    Nous ne sommes pas plus grands
    si nous rendons les autres plus petits.


    Qui est rempli de soi-même
    est, au fond, vide

            Auteur: Phil Bosmans

    Source Chez serenité

    « Le col-vert ne dort que d'un oeilHISTOIRES: ACCORD ENTRE COUPLE. TASSE DE THÉ. »

  • Commentaires

    23
    Jeudi 8 Mai 2008 à 12:11
    le moi je
    je le déteste celui la.
    savoir écouter les autres c'est tout un art .
    merci nadia la grippe n'est plus qu'un souvenir.
    bonne journée
    22
    Lundi 5 Mai 2008 à 23:53
    bonsoir
    c'est bien dit et quand on y réfléchi, c'est la pure vérité
    bonne soirée
    doque
    21
    Lundi 5 Mai 2008 à 14:12
    J'aime beaucoup ce texte. Comme il est rempli de vérité.
    20
    Lundi 5 Mai 2008 à 09:41
    Une très bonne semaine à venir, du soleil, du bonheur et du partage...Merci pour tout
    Chantal
    19
    Dimanche 4 Mai 2008 à 23:34
    les uns avec les autres ... à bientôt
    18
    Dimanche 4 Mai 2008 à 23:02
    Ah, oui, l'envahissant et péremptoire monsieur Moi ! Comme je le connais  bien ! Comme il revient régulièrement me casser les oreilles ! Voilà un texte qui le décrit avec autant d'humour que de justesse, bien vu, Nadia ! Mais je suis sûre que toi, tu ne l'invites presque jamais... chez toi, il n'y a que Toi, pas Moi ! Tu es toute tournée vers les autres. :)
    17
    Dimanche 4 Mai 2008 à 22:17
    Aller vers les autres, s'ouvrir, cotoyer ses semblables en étant sensible, tout cela en restant "bien avec soi-même" car il n'est pas bon de se dénigrer.
    Bonne semaine Nadia et à +
    16
    Dimanche 4 Mai 2008 à 21:38
    OH QUE J'AIME CE TEXTE....
    besos
    tilk
    15
    Dimanche 4 Mai 2008 à 20:59
    14
    Dimanche 4 Mai 2008 à 20:40
    oui c'est ben vrai ça !
    bisous d'iris
    13
    Dimanche 4 Mai 2008 à 20:07
    ces quelques vers sont un delice et forcent a reflechir! "je me moi": plutot drole comme titre, cela fait sourire!
    je te souahite un bon week end!
    12
    Dimanche 4 Mai 2008 à 19:51

    Bonne soirée Nadia.
     Bises0

    11
    Dimanche 4 Mai 2008 à 14:07
    Génial...
    C'est exactement ça... Vraiment bien choisi ce texte...
    Alors je mets le moi de côté et je te fais d'énormes bisous

    La Fée Clochette
    10
    fab
    Dimanche 4 Mai 2008 à 11:57
    c'est vrai qu'il est difficile d'évoluer dans l'entourage de ces gens qui pour exister ont besoin d'écraser, d'humilier..
    big bisous
    9
    Dimanche 4 Mai 2008 à 11:50
    Bon dimanche sous le soleil :D
    8
    Dimanche 4 Mai 2008 à 11:17
    désolée Nadia, j'ai affiché deux fois le poème ! j'espère que tu pourras rétablir !

    j'ai pensé que mon poème était en cohérence avec ta belle note.

    Béa
    7
    Dimanche 4 Mai 2008 à 11:14

    le Si, le La

    Sur la portée du monde,
    Sept petites notes
    Do, ré, mi sol, la, si.
    Et si le SI cédait sa place au LA
    l'Harmonie serait-elle là ?

    Le SI
    C'est l'incertitude
    La cacophonie,
    Le doute
    L'angoisse.
    Le LA c'est l'entente
    L'accord des parties
    Le repos
    La musique du monde.

    Qu'en pense le SI,
    Laissera-t-il une place au LA ?

    Car le SI
    C'est chacun d'entre nous
    C'est notre âme
    Le fond du fond de nous.
    Sans doute faudrait-il qu'un peu de nos SI
    se fondent dans un LA
    où chacun se reconnaîtra...


    Le SI, le LA,
    Je, Nous,
    Vers quel monde allons-nous ?

    Sur la portée du monde,
    Sept petites notes
    Do, ré, mi sol, la, si.
    Et si le SI cédait sa place au LA
    l'Harmonie serait-elle là ?

    Le SI
    C'est l'incertitude
    La cacophonie,
    Le doute
    L'angoisse.
    Le LA c'est l'entente
    L'accord des parties
    Le repos
    La musique du monde.

    Qu'en pense le SI,
    Laissera-t-il une place au LA ?

    Car le SI
    C'est chacun d'entre nous
    C'est notre âme
    Le fond du fond de nous.
    Sans doute faudrait-il qu'un peu de nos SI
    se fondent dans un LA
    où chacun se reconnaîtra...


    Le SI, le LA,
    Je, Nous,
    Vers quel monde allons-nous ?

     

    Béatrice gabriot

     

     

    6
    Dimanche 4 Mai 2008 à 10:32
    MAGNIFIQUE chère Nadia ! Toujours aussi magnifique... Je transmets...
    5
    Dimanche 4 Mai 2008 à 09:33
    Bonjour, je te remercie pour ton com. Au plaisir de te relire un de ces jours! Pascal.
    4
    Dimanche 4 Mai 2008 à 08:54
    Ouste les égoïstes !
    3
    Dimanche 4 Mai 2008 à 08:25
    Bonjour Nadia, des paroles bien vrais mais comme dit Pat il faut savoir accepter les gens comme ils sont..belle journée à toi avec plein de bisous de haute savoie
    chantal
    2
    Dimanche 4 Mai 2008 à 08:22
    les gens sont comme ils sont , on aura plus d'interet et d'affinités avec chacun de nos préférés. Des Monsieurs moi , j'en connais plein , je les laisse dire et je les prends comme ils sont !!! ces monsieurs moi sont souvent pas méchants , ils ne se rendent pas vraiment compte qu'ils ne seront jamais le nombril du monde qu'il voudrait bien etre et pour cela , ils doivent etre bien malheureux !
    il faut arriver à trouver dans chaque personne ce qui est le plus admirable en elle
    bon dimanche
    bisous
    pat
    1
    Dimanche 4 Mai 2008 à 07:47
    C'est tellement vrai mais dans cette société individualiste dans laquelle nous vivons ... Bon dimanche Nadia !
    PS : j'habite à Metz, plus au nord, mais j'étais à Romans vers la mi-avril pour le festival de l'expression internet. Jean-Pierre, mon complice blogueur, habite Romans ...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :