• HIRONDELLE DE RIVAGE, HIRONDELLE ROUSSELINE ET DE ROCHER.




    Je vous présente le deuxième article de trois 

    sur cinq variétés d'hirondelles.

    Le dernier article dimanche.


      Hirondelle de rivage
      rivage.jpg


    L'Hirondelle de rivage (Riparia riparia) de la famille des Hirundinidae est la seule hirondelle à dos brun.
    Parmi ses autres noms : Avíon zapador (Espagnol), tarou, térou, Oeverzwaluw (Néerlandais), Uferschwalbe (Allemand), Topino (Italien), Sand Martin (Anglais), Backsvala (Suédois), Beregovushka (Russe).

    Description 
    Elle est plus petite que l'hirondelle rustique. Sa queue est courte et peu échancrée. Elle est ornée d'une bande pectorale brun cendré. Sa gorge et son ventre sont blancs.
    Elle mesure 12 cm pour une envergure de 30 cm et c'est, comme ses cousines, une virtuose du vol.

    Répartition et habitat 
    On l'observe du 11 juillet au 25 juillet, dans toute l'Europe (surtout à l'Est et en Espagne) et en Amérique du Nord où son aire de reproduction couvre presque toute l’Amérique du Nord, du sud des zones de toundra et au nord du Mexique. Elle ne niche pas à l'est de Terre-Neuve et hiverne en Amérique du Sud. Elle est assez rare en Europe, mais ses colonies peuvent atteindre plusieurs centaines ou milliers de terriers (pas tous occupés dans ce dernier cas). En France elle n'occupe curieusement que les 2/3 nord du territoire, où elle reste assez peu fréquente, sauf autour de ses colonies. Les individus européens hivernent au sud, en Afrique sous la zone sud sahélienne.
    Elle niche et chasse généralement à proximité de lacs et rivières, cordons sablonneux, vasières, étangs, les steppes et prairies, ou de carrière de sable. On la retrouve dans les lieux où les dépôts meubles ont été mis à jour par l’action de l’eau ou de l’homme, dont exceptionnellement dans certains talus routiers sablonneux.

    Régime alimentaire 
    Insectes attrapés en vol, parfois sur le sol ou à la surface de l’eau.

    Reproduction 
    C'est un des rares oiseaux qui creuse le sol. Elle niche en colonies de quelques couples et jusqu'à 600 à 700 nids, dans une chambre creusée au fond d'un terrier de section ronde qu'elle a creusé en forme de galerie de 60 cm à 1 mètre de long dans une parois ou falaise, généralement de sable ou de terre meuble. La chambre est ainsi maintenue à une température et hygrométrie presque constante.
    Le nid est généralement fabriqué à partir d'un mélange d'herbes et de plumes, et il peut être utilisé plusieurs années de suite.
    Les œufs, pondus au nombre de 3 à 7 (4 à 5 le plus souvent), sont blancs purs  et ovales (18 mm environ). Les populations situées plus au sud pondent généralement deux fois par an, les autres une seule fois, sauf si la nichée échoue précocement.
    Incubation de 14 à 16 jours. Les petits prennent leur premier envol autour du 19e jour pour le quitter après 20 à 25 jours (selon la température).
    Les principales causes de mortalités : les véhicules tout terrains, l'exploitation de carrières ou de falaises de sable ou le vandalisme qui détruisent les sites de nidification. Les collisions avec les voitures, les pesticides, la pollution, les prédateurs et les intempéries sont aussi des causes de mortalités assez fréquentes.
    Les principaux prédateurs sont les micromammifères quand les terriers sont trop accessibles.
    Espérance de vie moyenne estimée dans la nature : 2 à 3 ans
    Longévité maximale observée en captivité : 8 ans

    Comportement 
    Contrairement à ses cousines ou aux martinets, cette hirondelle vole près du sol et souvent au ras de l'eau et très rarement à grande hauteur.
    La communication est visuelle et auditive : à l’automne, l’hirondelle de rivage se rassemble dans les zones humides avec d’autres espèces d’hirondelles. Ces hirondelles se perchent sur des arbustes en bordure de cours d’eau, juste avant le crépuscule, puis elles exécutent une sorte de ballet aérien constitué de spirales et de boucles avant de retourner se percher pour la nuit.
    Défense du territoire : elle doit défendre son territoire contre ses semblables lors du choix de l'emplacement et durant la construction du terrier et du nid. Par contre, une fois la ponte entamée, la paix règne entre les individus.
    La cour s'effectue par le chant et par des poursuites aériennes entre mâles et femelles sur les sites de nidification. Avant la copulation, le mâle escorte souvent sa femelle lors de déplacements et chasse d'autres mâles éventuellement entreprenants.
    Lors de la nidification, les deux parents participent à l'aménagement du nid, à la couvaison et au soin aux oisillons. Il arrive souvent que, dans une même colonie, les oiseaux se volent des matériaux de construction pour le nid.
    Déplacements saisonniers : comme les autres migrateurs, les hirondelles descendent vers le sud en hiver, en parcourant pour certaines plusieurs milliers de kilomètres.



    Hirondelle rousseline
    rousseline.jpg      h-rousseline.jpg


    L'hirondelle rousseline (Hirundo daurica) est une proche parente de l'hirondelle rustique.
     
    C'est une hirondelle bien caractéristique par son plumage assez coloré. Elle présente un dessus bleu foncé pourvu de quelques stries dorsales blanches. Sa nuque est d'un roux assez vif. Le ventre et la poitrine sont de teinte orangée. Tout comme l'hirondelle rustique, elle est dotée d'une queue longue et échancrée.


    Hirondelle de rocher
    hirondelle-de-rocher.jpg
     
    L'hirondelle de rochers est un hôte des escarpements rocheux.
    Son plumage entièrement sombre la caractérise, avec de larges ailes brunes, un dos un peu plus clair et surtout le dessous du corps foncé.


    Source Wikipedia
    « La scille du pérouDIAPORAMA: TOUT CE QUE PEUT NOTRE CERVEAU »

  • Commentaires

    28
    Philippe Dumont
    Dimanche 7 Avril 2013 à 01:38
    Bonjour,
    Bravo pour votre blog très intéressant sur les oiseaux. J'habite dans le nord de la France et je fais parti du Groupe Ornithologique et Naturaliste du Nord Pas de Calais (http://www.gon.fr). J'assure le suivi des oiseaux nicheurs dans les falaises littorales du Cap Blanc-Nez ainsi que le suivi des hirondelles dans mon village et un village voisin. Nous aimerions avec ma petite famille effectuer un voyage "naturaliste" au Canada mais son organisation me semble un peu compliquée avec un voyagiste et nous l'envisagerions plutôt dans le cadre d'un échange avec des personnes partageant notre passion. Si vous avez déjà voyagé de cette façon, merci de nous faire partager votre expérience.
    Bien cordialement.
    Philippe Dumont
    27
    Mardi 18 Mars 2008 à 22:10

    Bonjour M.Philippe,
    Merci de votre visite et de votre beau commentaire concernant mon blog.Je vous souhaite la bienvenue.
    Vous avez un beau travail.
    J'aime beaucoup les oiseaux mais je ne les connais pas suffisamment et je n'ai jamais fait de voyages naturalistes.
    je peux essayer d'avoir des renseignements à ce sujet et vous les faire parvenir.
    Je suis allée voir le lien du blog mais je n'ai pas trouvé où faire des commentaires.
    Si je parviens à avoir des renseignements,Je reviendrai écrire sur ce commentaire.
    Bonne journée et A+

    26
    Samedi 8 Mars 2008 à 21:09
    j'ai bugué Nadia, alors je te bisouille à tire d'aile  lol

      cui-cui et amitiés
    25
    Samedi 8 Mars 2008 à 08:47
    je sais , Pierre le biker canadien , avait fait 2 photos comparative avec le précedent hiver. Sur les photos de son quartier , on voit la fifférence d'enneigement.
    bon courage
    bisous
    pat

    *j'ai un pote toubib (olivier legrand) qui c'est installé à Laval.
    24
    Samedi 8 Mars 2008 à 05:58
    Je suis arrivé trop vite !! je repasserais pour voir l'article , bon samedi Nadia , bises .
    23
    Samedi 8 Mars 2008 à 00:48
    Vraiment très interressant ce reportage sur les hirondelles !
    Elle est mignonne aussi celle là!
    Bonne nuit et bon week-end
    A++++++
    22
    Vendredi 7 Mars 2008 à 23:20
    Bonsoir Nadia... Superbe article... Et elles sont belles les hirondeslles annonciatrices du printemps ! Bon samedi !
    21
    Vendredi 7 Mars 2008 à 22:30
    Coucou Nadia, merci de nous faire partager ta passion pour les oiseaux
    Je te souhaite une très agréable soirée.
    Bises,
    20
    Vendredi 7 Mars 2008 à 22:06

    Lorsque j'étais petite, je me rapelle les hirondelles en quantité qui se rassemblaient sur les fils électriques, à l'heure du départ ou non. Je me rappelle aussi les nids d'hirondelles à profusion sous les rebords des toits. Aujourd'hui, tout cela me semble, hélas, bien lointain et les hirondelles, pauvres d'elles (ou pauvres d'ailes) me paraissent largement menacées (comme beaucoup d'autres espèces animales...

    Bonne soirée à toi, Nadia

    19
    Vendredi 7 Mars 2008 à 20:48
    18
    Vendredi 7 Mars 2008 à 19:55
    bonsoir
    ton article est intéressant et me permet d'en savoir plus sur ces oiseaux que j'aime bien regarder voler et raser le sol.Chaque espèce a son charme, je les touve toutes belles.
    bonne soirée
    doque
    17
    Vendredi 7 Mars 2008 à 19:21
    Très belles photos. C'est là que je m'aperçois que je ne regarde pas assez les oiseaux...
    16
    Vendredi 7 Mars 2008 à 19:15

    FEMME D'AUJOURD'HUI

    Toi la femme au cœur pur
    fidèle et généreuse
    tes chagrins, tes coups durs
    t'ont rendue lumineuse...

    Tes moment de détresse
    ne t’ont pas désarmée
    tu te bats et sans cesse
    tu es déterminée

    à vouloir être heureuse
    contre vents et marées
    tu sors plus victorieuse
    plus forte que jamais...

    Tu puises au fond de toi
    tout l'Amour que tu as
    tu le fais fructifier
    car tu sais le semer,

    Même si sur ton visage
    tant de larmes ont coulé
    il n'y a pas de ravages
    car tu sais rester vraie

    Tu as su te confier
    à des gens qui t 'aiment tant
    tu inspires le respect
    car tes mots sont décents
    et tes pensées si belles
    qu'il faudrait être odieux
    pour juger celle que DIEU
    relève dans la grêle
    une femme admirable
    courageuse et capable
    de savourer la vie
    même s'il fait lourd et gris...

    Elle a l’intelligence
    de dire que l'importance
    est celle que d'exister
    et d'être celle qu'elle est.

    Brigitte CORDONNIER
     
    pleins de bisous de la part de Pat
    15
    Vendredi 7 Mars 2008 à 19:07
    l'hirondelle aux champs,
    amène joie et printemps.

    hirondelle volant haut,
    le temps sera beau,
    hirondelle volant bas,
    bientôt il pleuvra.


    Amities Nadia.
    Bises
    14
    Vendredi 7 Mars 2008 à 17:54
    Quel bel article consacré aux hirondelles, les hirondelles sont du printemps, les messagères. En chine, l'arrivée et le départ des hirondelles sont l'occasion de rituels en rapport avec les équinoxes. Le jour de leur retour à l'équinoxe de printemps est l'occasion de célébrer le rite de fécondité....

    C'est toujours un grand bonheur de les voir arriver dans nos régions, on sait que les beaux-jours ne sont plus très loins.

    Bonne soirée
    13
    Vendredi 7 Mars 2008 à 17:54
    sympa les article sur les hirondelle
    12
    Kty
    Vendredi 7 Mars 2008 à 17:33
    wouhaaa, c'est passionnant. Merciiii j'adore les hirondelles.
    11
    Vendredi 7 Mars 2008 à 17:28
    Bonjour ma chère Nadia
    Voilà que je retrouve tes pages avec un réel plaisir
    Les hirondelles sont de vraies merveilles. Elles sont d'une telle élégance.  Leurs vols rapides, tout comme celui des martinets encore plus véloces me comblent de joie dès que je m'amuse à les suivre dans leurs jeux.
    Merci pour toutes ces informations qui nous permettent de mieux aprécier notre connaissance de l'oiseau
    Bisous pleins
    10
    Vendredi 7 Mars 2008 à 17:19
    elles sont vraiment belles
    pour te répondre, j'ai été victime d'une escroquerie à la carte bancaire via un site internet, opposition à la banque, mais je continue a être ..... bombardée d'offres frauduleuse de cet organisme.
    Biz bon WE    Fichier hébergé par Archive-Host.com
    9
    Vendredi 7 Mars 2008 à 15:47

    Tu nous apprends beaucoup intéressantes Nadia.. jolies petites hirondelles... mais le froid est de retrour et les oiseaux ne savent plus ou ils en sont... et tu as pensé à l'hirondelle du faubourg ??? lol

    gros bisous de ton amie de haute-savoie

    chantal

    8
    Vendredi 7 Mars 2008 à 15:07
    coucou nadia
    encore un article sur les hirondelles instructif... j'ai noté qu'encore un fois les petits oiseaux  de rivage ont un taux de mortalité important à cause de la pollution, les collisions avec les voitures...
    bises de béa
    7
    Vendredi 7 Mars 2008 à 12:21
    BONNE FÊTE ! BISOUS D'HIRONDELLE
    6
    seb
    Vendredi 7 Mars 2008 à 11:47
    il ya des hirondelles de rivages à poses à côté d'ici, pourtant c'est à l'ouest pourtant !
    5
    Vendredi 7 Mars 2008 à 11:13
    hello!
    ac moi les liens ont fonctionné!
    j'aime bcp les hirondelles, elles sont gracieuses...
    je te souhaite une bonne journée
    4
    Vendredi 7 Mars 2008 à 09:52
    C'est toujours très intéresssant les articles sur les oiseaux et l'hirondelle pour moi porte bonheur.
    Donc que tout le monde en profite !
    Bonne journée
    3
    Vendredi 7 Mars 2008 à 08:58
    ...as tu une symbolique sur les hirondelles ...!
    2
    Vendredi 7 Mars 2008 à 07:34
    toutes ces petites hirondelles doivent etre surpris par le retour de l'hiver
    bisous
    @ + Pat
    1
    Vendredi 7 Mars 2008 à 07:02
    Toujours de belles découvertes chez toi , merci et bonne journée .Bises.
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :