• FÊTE NATIONALE: NOUVELLE ZÉLANDE 6 FÉVRIER









    Bonne Fête Nationale aux Néo-Zélandais
    et Néo-Zélandaises



    Lien vers l'article déjà paru ICI





    -Parliament_House_Wellington

    800px-Parliament_House_Wellington.jpg



    nopuvelle-Zelande.gif








     

     
    Écouter l’hymne national

     

    http://www.atlasgeo.net/hymnes/NouvelleZelande.mid

     

     

     



    Historique
    Protocole

    Les paroles de God Defend New Zealand sont à l'origine celles d'un
    poème écrit
     dans les
    années 1870 par l'immigrant irlandais Thomas Bracken, franc-maçon
     habitant Dunedin.
    Une compétition est tenue en 1876 pour la composition de la musique
    pour accompagner le poème, avec récompense de 10
    guinées pour le gagnant.
    Celui-ci est
    John Joseph Woods, de Lawrence.
     Il compose la musique tout d'un trait un soir
    en apprenant de l'existence de la compétition.
    La chanson devenant de plus
    en plus populaire au XIX
    e siècle et au début du XXe
     siècle, en 1940 le gouvernement
     néo-zélandais achète les droits d'auteur et en fait la chanson nationale
    (et non un hymne national officiel) du pays, à temps pour le centenaire de celui-ci.
    Elle a été utilisée en tant que telle lors des
    Jeux du Commonwealth (alors appelés
     les Jeux de l'Empire Britannique) dès 1950, et a été utilisée aux
    Jeux olympiques
    pour la première fois lors des
    Jeux olympiques d'été de 1972, à Munich, suite à
    quoi une campagne commence pour faire qu'elle devienne hymne national.
    En 1976 on lance une pétition, présentée au parlement, pour demander son instauration
    en tant que hymne national. Elle le devient le 21 novembre 1977 après l'autorisation
    d'
    Élisabeth II du Royaume-Uni, mais à titre égal que God Save the Queen,
    jusqu'alors seul hymne national officiel du pays.
    Une version alternative officielle
    pour chant collectif a été composée par Maxwell Fernie et annoncée par le
    alors Minister of Internal Affairs
    Allan Highet.
    Le ministère de la culture
     néo-zélandais
    est responsable des hymnes nationaux
    . Il recommande de jouer God Save the Queen lors des évènements
    ayant trait à la loyauté à la Couronne, ou en présence de la reine,
    un ou des membres de la famille royale britannique,
    ou le
    gouverneur général de Nouvelle-Zélande.
    God Defend New Zealand est particulièrement approprié
     lors des évènements intéressant l'identité nationale néo-zélandaise.


    Paroles

    God Defend New Zealand a trois couplets, chacun en anglais avec traduction en maori.
     On ne chante le plus souvent que le premier couplet de chaque version, généralement
    le maori en premier. On peut également chanter les second et dernier couplets
    de la version anglophone, mais les troisième et quatrième sont rarement utilisés.
    La version maori a été écrite en 1878 par Thomas H. Smith, juge à Auckland,
    sur demande du gouverneur général
    George Edward Grey. Elle a été traduite
    en anglais en 1979 par l'ancien Māori Language Commissioner
    Timoti S. Kāretu ;
    cette traduction est sous
    copyright jusqu'en 2079. Le copyright de la version originelle
    en anglais, celle de Bracken, est expirée depuis 1948 (50 ans après la mort de son auteur)
    .
    Il y a débat sur la signification de « Pacific's Triple Star », et aucune explication officielle.
    Les théories proposent plusieurs options : les trois plus grandes îles du pays
    (Nord, Sud et Stewart/Rakiura),
    les trois étoiles sur le blason de l'Église anglicane de Nouvelle-Zélande,
     les trois étoiles du drapeau de Te Kooti (leader maori du XIX
    e siècle),
    ou le systèmeAlpha Centauri (cette dernière est improbable,
    étant donnée que Proxima Centauri
    ne fut découverte qu'en 1915).

    Version courte

     

    Paroles en anglais

     

    God of Nations at thy feet
    In the bonds of love we meet;
    Hear our voices we entreat;
    God defend our free land;

    Guard Pacific’s triple star;
    From the shafts of strife and war;
    Make her praises heard afar
    God defend New Zealand.

    E Ihoā Atua,
    O ngā iwi mātou rā;
    Āta whakarongona,
    Me aroha noa;

    Kia hua ko te pai
    Kia tau to ata whai;
    Manaakitia mai
    Aotearoa

    Version complète

    Paroles en anglais [modifier]

    God of nations! at Thy feet
    In the bonds of love we meet,
    Hear our voices, we entreat,
    God defend our Free Land.
    Guard Pacific's triple star,
    From the shafts of strife and war,
    Make her praises heard afar,
    God defend New Zealand

    Men of ev'ry creed and race
    Gather here before Thy face
    Asking Thee to bless this place
    God defend our free land
    From dissension, envy, hate
    And corruption guard our State
    Make our country good and great
    God defend New Zealand

    Peace, not war, shall be our boast
    But should our foes assail our coast
    Make us then a mighty host
    God defend our free land
    Lord of battles, in Thy might
    Put our enemies to flight
    Let our cause be just and right
    God defend New Zealand

    Let our love for Thee increase
    May Thy blessings never cease
    Give us plenty, give us peace
    God defend our free land
    From dishonour and from shame
    Guard our country's spotless name
    Crown her with immortal fame
    God defend New Zealand

    May our mountains ever be
    Freedom's ramparts on the sea
    Make us faithful unto Thee
    God defend our free land
    Guide her in the nations' van
    Preaching love and truth to man
    Working out Thy Glorious plan
    God defend New Zealand

    Paroles en maori [modifier]

    E Ihoā Atua,
    O ngā iwi mātou rā;
    Āta whakarongona,
    Me aroha noa;
    Kia hua ko te pai
    Kia tau to ata whai;
    Manaakitia mai
    Aotearoa

    Ōna mano tāngata
    Kiri whero, kiri mā
    Iwi Māori Pākehā
    Rūpeke katoa
    Nei ka tono ko ngā hē
    Māu e whakaahu kē
    Kia ora mārire
    Aotearoa

    Tōna mana kia tū
    Tōna kaha kia ū
    Tōna rongo hei pakū
    Ki te ao katoa
    Aua rawa ngā whawhai
    Ngā tutū a tata mai
    Kia tupu nui ai
    Aotearoa

    Waiho tona takiwā
    Ko te ao mārama
    Kia whiti tōna rā
    Taiāwhio noa
    Ko te hae me te ngangau
    Meinga kia kore kau
    Waiho i te rongo mau
    Aotearoa

    Tōna pai me toitū
    Tika rawa, pono pū
    Tōna noho, tana tū
    Iwi nō Ihowā
    Kaua mōna whakamā
    Kia hau te ingoa
    Kia tū hei tauira
    Aotearoa



    Cape_Farewell_Arch

     800px-Cape_Farewell_Arch.jpg

     

    Clianthus_puniceus1

    800px-Clianthus_puniceus1.jpg


    CurtisKakabeak(cropped)

    499px-CurtisKakabeak-cropped-.jpg


    Bellbird_feeding_on_mountain_beech_honeydew

    475px-Bellbird_feeding_on_mountain_beech_honeydew.jpg


    Chamois

    800px-Chamois.jpg


    ChampagnePool-Wai-O-Tapu_rotated_MC

    800px-ChampagnePool-Wai-O-Tapu_rotated_MC.jpg


    -Whitecliffs_Sheep

    800px-Whitecliffs_Sheep.jpg


    BandedDotterelBuller

    BandedDotterelBuller.jpg

    Macauley_Valley,_South_Canterbury,_New_Zealand

    Macauley_Valley-_South_Canterbury-_New_Zealand.jpg


    Merino_New_Zealand

    Merino_New_Zealand.jpg



    http://fr.wikipedia.org/wiki/Nouvelle-Z%C3%A9lande


















    New Zealand (en)

    Aotearoa (mi)

    Nouvelle-Zélande (fr)

     

     

     

    Devise nationale : aucune

     

    Langues officielles

    Anglais, maori, langue des signes néo-zélandaise[1]

    Capitale

    Wellington
    41°17′S 174°27′E / -41.283, 174.45

    Plus grandes villes

    Auckland, Christchurch, Manukau.

    Forme de l’État

    Monarchie parlementaire

     - Reine
    - Gouverneur général
    - Premier ministre

    Élisabeth II
    Anand Satyanand
    John Key

    Superficie
     - Totale
     - Eau (%)

    Classé 73e
    268 680 km2
    Négligeable

    Population
     - Totale (2009)
     -
    Densité

    Classé 120e
    4 331 600
    [2] hab.
    15 hab./km
    2

    Indépendance
     - Statut de dominion
    - Ratification du
    Statut de Westminster

    du Royaume-Uni
    26 septembre 1907
    25 novembre 1947

     

    Gentilé

    Néo-Zélandais,
    Néo-Zélandaises

     

    IDH (2006)

    0.936 ( ) (20)

    Monnaie

    Dollar néo-zélandais (NZD)

    Fuseau horaire

    UTC +12 (été +11)

    Hymne national

    God Defend New Zealand[3]
    God Save the Queen[3]

    Domaine internet

    .nz

    Indicatif
    téléphonique

    +64

     

    « TROUS INCROYABLES(no: 3,4.)CARTE DE FRANCE DES PAYSAGES(lees Pyrenées) »

  • Commentaires

    3
    Samedi 6 Février 2010 à 12:40
    J'irais  bien dans ce pays tellement tes images sont belles. 
    bonne journée
    clem 
    2
    Samedi 6 Février 2010 à 09:53
    Sympa cette petite tournée en Nouvelle Zélande, des grattes ciels d'Auckland aux moutons paisibles en passant par les volcans Ruaphehu et White Island et les paysages sauvages des îles, bref tout un programme.
    1
    Samedi 6 Février 2010 à 06:54

    Une belle journée consacrée aux courses hippique aujourd'hui.
    Meme si je ne joue pas , c'est beau à regarder.....



    Bisous bonne journée et bon week end à toi
    PAT

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :