• Fable de Lafontaine(Le Renard, le Loup, et le Cheval)

     

     

     

     

     

     

     

    Jean-de-la-fontaine

     

     Jean de La Fontaine

     

     

     

     

     

     

    Le Renard, le Loup, et le Cheval

     

     

     

    Que de tout inconnu le sage se méfie

     

     

     

     

     

    Un renard, jeune encor, quoique des plus madrés,

    Vit le premier cheval qu’il eût vu de sa vie.

    Il dit à certain loup, franc novice : Accourez,

    Un animal paît dans nos prés,

    Beau, grand ; j’en ai ma vue encor toute ravie. —

    Est-il plus fort que nous ? dit le loup en riant.

    Fais-moi son portrait, je te prie. —

    Si j’étois quelque peintre ou quelque étudiant,

    Repartit le renard, j’avancerois la joie

    Que vous aurez en le voyant.

    Mais venez. Que sait-on ? peut-être est-ce une proie

    Que la fortune nous envoie.

    Ils vont ; et le cheval, qu’à l’herbe on avoit mis,

    Asez peu curieux de semblables amis,

    Fut presque sur le point d’enfiler la venelle. (1)

    Seigneur, dit le renard, vos humbles serviteurs

    Apprendroient volontiers comment on vous appelle.

    Le cheval, qui n’étoit dépourvu de cervelle,

    Leur dit : Lisez mon nom ; vous le pouvez, Messieurs,

    Mon cordonnier l’a mis autour de ma semelle.

    Le renard s’excusa sur son peu de savoir.

    Mes parents, reprit-il, ne m’ont point fait instruire ;

    Ils sont pauvres, et n’ont qu’un trou pour tout avoir ;

    Ceux du loup, gros messieurs, l’ont fait apprendre à lire.

    Le loup, par ce discours flatté,

    S’approcha. Mais sa vanité

    Lui coûta quatre dents. Le cheval lui desserre

    Un coup ; et haut le pied. Voilà mon loup par terre,

    Mal en point, sanglant et gâté.

    Frère, dit le renard, ceci nous justifie

    Ce que m’ont dit des gens d’esprit :

    Cet animal vous a sur la mâchoire écrit

    Que de tout inconnu le sage se méfie.

     

     

    (1) "Venelle" signifie sentier, et "enfiler la venelle" signifie proverbialement "s’enfuir".

     

     

    http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Renard%2C_le_Loup_et_le_Cheval

     

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

    « AVOIR ET ÊTREHISTOIRES:1-Une camionnette pour 15$,2-Une histoire touchante d'amour et de mariage...3-Les cartes de guichet. »

  • Commentaires

    9
    Maria dora
    Dimanche 7 Avril 2013 à 00:26

    Voila une fable dont je me souvenais plus , l'école est loin et je n'ai pas relu les fables de LaFontaine depuis fort longtemps ! Merci de la remettre en téte Nadia , bisous !

    8
    Lundi 13 Septembre 2010 à 11:27

    Je connaissais cette fable, en fait j'avais surtout gardé le souvenir de sa morale, et l'ai donc relue avec plaisir.
    Merci Nadia et très bonne journée

    7
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 21:11

    bonsoir Nadia
    il faut que je vienne sur ton blog pour lire du Jean de La Fontaine --- que nous apprenons chez nous dès la plus tendre enfance !!
    il est trés bonne cette fable !!! et toc le loup  LOL
    gros bisous   Lady marianne

    6
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 16:49

    J'aime beaucoup les fables! une pour chaque "petite chose" de nos vies!
    Passe une bonne fin de dimanche

    Un bisou amical
    Viviane

    5
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 10:42

    Un régal les fables de La Fontaine, on ne s'en lasse pas.

    4
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 09:19

    La poésie de Jean Lafontaine est toujours d'actualité.
    Une bonne révision.
    Je te souhaite une bonne journée

    clem

    3
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 07:43

    Oui, être toujours dans l'attention, mêmes nos réactions sont surprenantes. (-

    C'est joli ça "enfiler la venelle"

    Bon dimanche

    2
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 07:28

    bonjour chère Nadia, tous nos compliments ! merci d'avoir  mis cette fable à l'honneur ! un peu moins connue, mais avec toujours une bonne morale ! au sujet du SriLanka, sans doute as tu voulu dire "les champs de thé", car les "champs de blé" sont plutot rares là bas !merci de charmante visite ... bon dimanche  et grosses bises

    1
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 05:42

    Une bien jolie fable, je possède une reliure ancienne avec les fables de monsieur de La Fontaine, une pure merveille, j'adore m'y replonger de tempa à autre, gros bisous et merci

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :