• Fable de Lafontaine(Le loup et le chien)

     

     

     

     

     

     

    Jean-de-la-fontaine

     

     Jean de La Fontaine

     

     

     

     

     

     

     Le loup et le chien

      400px-Chauveau_-_Fables_de_La_Fontaine_-_01-05.png

     

     

     

     

    Un Loup n’avait que les os et la peau,
    Tant les chiens faisaient bonne garde.
    Ce Loup rencontre un Dogue aussi puissant que beau,
    Gras, poli, qui s’était fourvoyé par mégarde.
    L’attaquer, le mettre en quartiers,
    Sire Loup l’eût fait volontiers ;
    Mais il fallait livrer bataille,
    Et le Mâtin était de taille
    À se défendre hardiment.
    Le Loup donc l’aborde humblement,
    Entre en propos, et lui fait compliment
    Sur son embonpoint, qu’il admire.
    « Il ne tiendra qu’à vous beau sire,
    D’être aussi gras que moi, lui repartit le Chien.
    Quittez les bois, vous ferez bien :
    Vos pareils y sont misérables,
    Cancres, haires, et pauvres diables,
    Dont la condition est de mourir de faim.
    Car quoi ? rien d’assuré : point de franche lippée :
    Tout à la pointe de l’épée.
    Suivez-moi : vous aurez un bien meilleur destin. »
    Le Loup reprit : « Que me faudra-t-il faire ?
    — Presque rien, dit le Chien, donner la chasse aux gens
    Portants bâtons, et mendiants ;
    Flatter ceux du logis, à son Maître complaire :
    Moyennant quoi votre salaire
    Sera force reliefs de toutes les façons :
    Os de poulets, os de pigeons,
    Sans parler de mainte caresse. »
    Le Loup déjà se forge une félicité
    Qui le fait pleurer de tendresse.
    Chemin faisant, il vit le col du Chien pelé.
    « Qu’est-ce là ? lui dit-il. - Rien. - Quoi ? rien ? - Peu de chose.
    — Mais encor ? - Le collier dont je suis attaché
    De ce que vous voyez est peut-être la cause.
    — Attaché ? dit le Loup : vous ne courez donc pas
    Où vous voulez ? - Pas toujours ; mais qu’importe ?
    — Il importe si bien, que de tous vos repas
    Je ne veux en aucune sorte,
    Et ne voudrais pas même à ce prix un trésor. »
    Cela dit, maître Loup s’enfuit, et court encor.

    Jean de La Fontaine, Fable V, Livre I

    .

    Récupérée de « http://fr.wikisource.org/wiki/Le_Loup_et_le_Chien »

     

     

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

    « Guinée-Bissau 24septembre 2010Le petit pont de bois,(Le thème de la communauté "Titre en pixels") »

  • Commentaires

    14
    Dimanche 26 Septembre 2010 à 22:48

    Vraiment ces hommes de grand talent nous on offert de belles fables en partage....merci Nadia

    douce nuit bisous

    13
    Dimanche 26 Septembre 2010 à 12:34

    Je l'avais apprise mais ce n'est pas celle que je me rappelle le plus !   lol

    Bisous

     

    Miaou... miaou... miaou... miaou... miaou... Miaou...

    12
    Samedi 25 Septembre 2010 à 00:52

    Bjours Nadia,

     

    j'ai passé plusieurs fois sur le jeux et ce soir plus que d'habitude, et là ce soir je suis bloquée u niveau 20 Grrrrrr PAS MOYEN DE SORTIR CETTE FOUTUE VOITURE JAUNE  !

    t'as raison c'est une vraie drogue ... on veux y arriver y a pas de doute !!

     

    bon allez faut que j'arrette il est très tard !

     

    bizou et bon week end

    Dany

    11
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 21:05

    Je la récitais en la lisant, j'adore les fables .Bisous Nadia

    10
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 19:08

    Bonsoir Nadia , merci pour la fable , cela me les remet en mémoire car je les ai oublié et j'adore , Bonne soirée , bisous ! J'essaie toujours pour la voiture jaune ! bizzz!

    9
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 17:04

    bonjour Nadia
    une belle fable !!   et une belle morale
    merci pour ce partage !!
    gros bisous   Lady marianne

    8
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 11:55

    J'ai aimé visiter votre blog et j'y reviendrai

    7
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 10:29

    Ah une que je connais un peu mieux, c'est toujours bon de relire ses fables ^^ !

    6
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 10:11

    la Fontaine

    est très intéressant

    toujours

    il faudrait que les enfants

    en connaissent un maximum

    les fables

    aidant à comprendre la vie

    dans son ensemble

    bises

    bon week end

    christelle

    5
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 09:48

    J'ai le recueil des Fables de la Fontaine, et je crois que ma petite fille l'a même mis dans sa chambre (car à la maison Mlle a sa chambre) actuellement elle étudi Prévert (homme de notre région) ..............elle va avooir 9 ans au mois de novembre, mon Dieu comme le temps passe vite, elle sera je pense plus grande que moi - bisous et bon weekend Mamy ANNICK

    4
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 09:37

    Ah j'aime beaucoup les fables de ce grand Lafontaine ! surtout la morale qu'il faut en tirer bisous !

    vendredi 5

    3
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 09:17

    Conditions toujours actuelles de pas mal de toutous---- et même pauvre, vive la liberté!! je comprends le loup et j'avoue que je l'avais oublié celle-ci!!!!

    2
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 07:15

    coucou Nadia             j'en ai appris des fables de La Fontaine , à l'école , mais pas celle ci . De nos jours les enfants ne les apprennent plus et c'est bien regrettable ... merci pour ce petit rappel   bon vendredi                 chamitiés

    1
    Vendredi 24 Septembre 2010 à 06:26

    oh la vie de chien s'est bien ameliorée de nos jours ! celle du loup est toujours aléatoire ! bonne fin de semaine, chere Nadia, bisous

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :