• Fable de Jean de La Fontaine:L’Aigle, la laie et la chatte

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    tbj6

     

     

     

     

     

     

     

    Jean de La Fontaine Fables de La Fontaine

    L’Aigle, la laie et la chatte

     


    L’aigle avait ses petits au haut d’un arbre creux,
    La laie au pied, la chatte entre les deux ;
    Et sans s’incommoder, moyennant ce partage,
    Mères et nourrissons faisaient leur tripotage.
    La chatte détruisit par sa fourbe l’accord.
    Elle grimpa chez l’aigle, et lui dit : « Notre mort
    (Au moins de nos enfants, car c’est tout un aux mères)
    Ne tardera possible guères.
    Voyez-vous à nos pieds fouir incessamment
    Cette maudite laie, et creuser une mine ?
    C’est pour déraciner le chêne assurément,
    Et de nos nourrissons attirer la ruine :
    L’arbre tombant, ils seront dévorés :
    Qu’ils s’en tiennent pour assurés.
    S’il m’en restait un seul, j’adoucirais ma plainte. »
    Au partir de ce lieu, qu’elle remplit de crainte,
    La perfide descend tout droit
    À l’endroit
    Où la laie était en gésine.
    « Ma bonne amie et ma voisine,
    Lui dit-elle tout bas, je vous donne un avis.
    L’aigle, si vous sortez, fondra sur vos petits.
    Obligez-moi de n’en rien dire :
    Son courroux tomberait sur moi. »
    Dans cette autre famille ayant semé l’effroi,
    La chatte en son trou se retire.
    L’aigle n’ose sortir, ni pourvoir aux besoins
    De ses petits ; la laie encore moins :
    Sottes de ne pas voir que le plus grand des soins,
    Ce doit être celui d’éviter la famine.
    À demeurer chez soi l’une et l’autre s’obstine
    Pour secourir les siens dedans l’occasion :
    L’oiseau royal, en cas de mine,
    La laie en cas d’irruption.
    La faim détruisit tout : il ne resta personne,
    De la gent marcassine et de la gent aiglonne,
    Qui n’allât de vie à trépas :
    Grand renfort pour messieurs les chats.

    Que ne sait point ourdir une langue traîtresse
    Par sa pernicieuse adresse ?
    Des malheurs qui sont sortis
    De la boîte de Pandore,
    Celui qu’à meilleur droit tout l’univers abhorre,
    C’est la fourbe, à mon avis.

     

     

    http://fr.wikisource.org/wiki/L%E2%80%99Aigle,_la_Laie,_et_la_Chatte_(Collinet)

     

     

     

     

     

    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

    « MAURITANIE 28 novembre 2010Histoires:1-30 ans après leurs années d’école,4 anciens amis d’enfance se retrouvent.2-À la campagne on a une perception différente des choses... »

  • Commentaires

    16
    Jeudi 2 Décembre 2010 à 02:52

    Un minou fourbe   oh !!!!!

    Bisous

     

    Miaou... miaou... miaou... miaou... miaou... miaou...

    15
    Lundi 29 Novembre 2010 à 17:56

    Merci Nadia de cette jolie fable , je ne m'en souvenais plus pourtant j'aime Lafontaine , mais cette lecture est loin ! A bientot , bisous Nadia !

    14
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 23:12

    Il ne s'est pas démodé, Jean de la Fontaine

    13
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 20:20

    je dois toutes les avoir les fables de Lafontaine, mais bien sûr je ne les connais pas par coeur....passe une douce nuit

    12
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 19:23

    Je ne connaissais pas cette fable , malheureusement à trop faire confiance sans réfléchir , on fait des bêtises !!!Belle soirée, bisous Nadia

    11
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 18:09

    Je ne connaissais pas cette fable! c'est toujours le chat qui est fourbe, quelle mauvaise réputation on lui a donnée! bisous    Nadia     Yvette

    10
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 17:23

    bonsoir Nadia
    encore une belle fable !!!  c'est toi qui nous les publie !!
    bonne soirée   bisous  Lady Marianne

    9
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 16:25

    5zbf3q5o.gif 

    Bonjour Nadia, très beaux les textes de Jean de La Fontaine merci et doux dimanche à toi au chaud ... malgré le froid bises

    8
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 14:16

    Bonjour Nadia !

    Monsieur de La Fontaine était un grand fabuliste et la morale de ses fables toujours très justes bisous !

    dimanche10.gif

    7
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 14:00

    Dimanche, pause culture avec La Fontaie, cette fable est excellente, un grand homme ce Jean de la Fontaine, il faudrait que je retourne le voir au Père Lachaise, à moins que la légende soit vraie et que son caveau soit vide comme celui de son voisin Molière.

    6
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 12:19

    Bonjour.

    Je passe te faire mon petit coucou du dimanche.

    Bonne journée.

    Vince.

    5
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 11:28

    Surtout ne pas se laisser mourir de faim !

    Je viens de m'inscrire sur ta petite vidéo. Bises Nadia !

    4
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 11:24

    j"adore les fables, merci bon dimanche

    3
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 08:15

    mon homme possède tous les fables de la Fontaine!!!!et j'en ai lu deux tomes

    passe d'agréables moments et bisous

    2
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 06:52

    Hello Nadia

    Sous la      

     

    Et vivement lundi que le soleil revienne ! hi hi hi

    bisous

    pat

    1
    Dimanche 28 Novembre 2010 à 06:32

    excellente fable , n'ecoutons pas les ragots, les rumeurs, bonne journée chere Nadia, bisous 

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :