• Biographie de Marie Dubas. "Joyeuses Fêtes"

        À vous tous, je souhaite de "Joyeuses Fêtes"  et une bonne année 2015.

     

     La santé pour accomplir tous vos rêves.

     

     

    noel

     

    Pour ne pas oublier les gens seuls dans les rues, dans le froid, la solitude.

    Ils sont de plus en plus nombreux, de plus en plus seuls. Ne les oublions pas .


    Cette année pour Noël, je publie une biographie de Marie Dubas,

    Qui est-ce et pourquoi?

    Elle chante "La Charlotte de Notre-Dame" et c'est une chanson

    qui me touche beaucoup pour Noël.

     

     Biographie

    Marie Dubas (née Anna Marie Dubas le 3 septembre 1894 à Paris 15e et morte le 21 février 1972 à Paris 16e),

    est une chanteuse de music-hall et une comédienne.

     

    À ses débuts, Marie Dubas se destinait à une carrière au théâtre lyrique et à l'opérette. Elle fait ses débuts en 1908

    au théâtre de Grenelle, alors qu'elle est à peine âgée de 14 ans. Suivant en parallèle des cours de danse, de chant

    et de comédie (au Conservatoire d'art dramatique), elle connaît rapidement un succès croissant et se retrouve en tête

    de distribution de plusieurs opérettes en vogue. Mais en 1926 (elle a alors 32 ans), une défaillance des cordes vocales

    la prive d'une partie de ses moyens, réduisant irrémédiablement l'étendue de son registre.

    Se croyant alors perdue pour le chant, Marie Dubas traverse une période douloureuse, jusqu'à ce que Pierre Wolff,

    qui donne des conférences sur l'histoire de la chanson, lui propose d'illustrer celles-ci en interprétant des thèmes du folklore.

    Repartant ainsi sur de bases techniques différentes, elle s'oriente alors vers le tour de chant et entame officiellement

    sa nouvelle carrière le 23 septembre 1927 sur la scène de l'Olympia de Paul Franck. S'inspirant d'Yvette Guilbert,

    elle commence à chanter dans les petits cabarets de Montmartre dans un registre fantaisiste.

    Dès lors tout se précipite, et en quelques mois la voilà reconnue comme l'une des reines du music-hall. Elle inaugure

    en 1932 la formule du « récital » (deux heures sur scène, sans micro). Enchaînant ses passages dans les plus grandes salles

    à un rythme jamais vu, elle établit une sorte de record en revenant cinq fois à l'affiche de l'A.B.C. au cours de la seule

    saison 1935-36. Elle est également en tête d'affiche du Casino de Paris et de Bobino.

    Exploitant à fond les multiples facette de son talent, et jouant sur plusieurs registres à la fois, pour mieux mélanger

    les genres établis, elle sait passer en un instant de la fantaisie à l'émotion et du drame à la futilité. Chantant, dansant,

    mimant ses textes, parfois jusqu'à la caricature, jouant des hanches, des yeux, de sa frange brune ou des intonations

    aiguës de sa voix, qu'elle fait mine de rattraper d'un geste de la main, lorsqu'elle se lance dans une parodie d'opérette,

    Marie Dubas occupe toute la scène avec une vitalité exceptionnelle et une sorte de jubilation on ne peut plus communicative.

    Ce qui fit écrire à Michel Georges-Michel (historien du théâtre et du music-hall) : « Avec elle, le sujet ne compte plus.

    Le texte et la musique même s'effacent. C'est Marie Dubas que l'on regarde, que l'on écoute ; rien d'autre. »

    Sa chanson la plus célèbre est Mon légionnaire (sur des paroles de Raymond Asso et une musique de Marguerite Monnot),

    qu'elle enregistre en 1936. Elle crée également Le Doux Caboulot (sur le poème de Francis Carco), Le Tango stupéfiant

    (« Je me pique à l'eau de Javel / Pour oublier celui que j'aime / Je prends ma seringue / Et j'en bois même »),

    et interprète en 1933 La Prière de la Charlotte de Jehan Rictus.

    Sa popularité et sa renommée, qui lui valent d'être à l'affiche des plus prestigieux casinos et d'être reconnue dans tous

    les milieux comme une artiste d'exception, lui permettent également de faire une tournée aux États-Unis en 1939.

    Fille d'un juif polonais, et bien que mariée à un noble ayant servi dans l'aviation, elle eût à souffrir de l'Occupation :

    elle doit s'exiler à Lausanne où elle restera jusqu'à la fin de la guerre. À son retour elle apprend que sa sœur a été

    exécutée et son neveu envoyé en camp de concentration.

    Elle remonte sur les planches en 1954, à la réouverture de l'Olympia. Mais, atteinte de la maladie de Parkinson, elle doit

    se retirer malgré sa volonté en 19583. Elle meurt à Paris en 1972. Elle est inhumée au Père Lachaise.

    Marie Dubas, « cette grande comédienne de la chanson aujourd'hui tombée dans l'oubli  »4, fut la principale inspiration

    d'Édith Piaf (qui est de 21 ans sa cadette) : « Je dois beaucoup à Marie Dubas. Elle a été mon modèle, l'exemple que j'ai voulu

    suivre; et c'est elle qui m'a révélé ce qu'est une artiste de la chanson... » Elles avaient deux chansons en commun

    à leurs répertoires, Mon légionnaire et Le fanion de la légion.

    Source: http://fr.wikipedia.org/wiki/Marie_Dubas

    APA style

    Marie Dubas. (2014, août 22). Wikipédia, l'encyclopédie libre. Page consultée le 21:35, décembre 21, 2014 à partir de http://fr.wikipedia.org/w/index.php?title=Marie_Dubas&oldid=106758858.

    Autre biographie intéressante: http://www.dutempsdescerisesauxfeuillesmortes.net/fiches_bio/dubas_marie/dubas_marie.htm

      ====================

    La chanson et les paroles.

     

    http://www.youtube.com/watch?v=OUFb9u0TcVo&feature=youtu.be

    La Charlotte prie Notre-Dame

    R'gardez-moi ça c' t'espèce de bande de fourneaux
    Ça vous bouscule, ça vous d'mandrait seulement pas pardon
    Va donc eh! Faux Ch'man, Eh purée
    Ce soir pardi c'est l'réveillon
    On voit passer qu'des rigoleurs
    J'gueulerais "Au feu" ou "Au voleur"
    Personne y f'rait attention

    Ah ! ah ! ah !...

    Venez zyeuter, c'est la Saint-Poivrot
    Ah! Tout chahute, tout flambe, tout reluit
    Les restaurants, les bistrots
    Ils ont la permission d'la nuit

    Tout chacun pense qu'à croustiller
    Y'a plein d'monde dans les rôtisseries
    Les épicemarts, les charcuteries
    Hum ! que ça sent bon l'boudin grillé ...

    Noël ! Noël ! chantons, chantons Noël !
    Noël ! Noël ! chantons Noël ! Noël !

    Minuit. À présent Jésus est né

    Dans les temps, quand il s'est amené
    S'il gelait comme il gèle c'te nuit
    Sur la paille de votre écurie
    Vous avez bien dû avoir friot, Jésus
    Et vous, Vierge Marie

    J'suis là, Sainte-Vierge, à mon coin d'rue
    Où d'puis l'apéro, j'bats la s'melle
    J'suis qu'une ordure, une fille perdue
    C'est la Charlotte qu'on m'appelle

    N'est-ce pas que vous n'êtes pas fâchée
    Qu'une fille d'amour pleine de péchés
    Vous cause ce soir à sa manière
    Pour vous expliquer ses misères ?
    N'est-ce pas que vous n'êtes pas fâchée ?

    Allez ! Bing! Là on m'bouscule et avec des litres
    Des pains de quatre livres, des assiettes d'huîtres
    Mais regardez-moi c' t'espèce de chameau !
    Oh ! pardon, excuse, Vierge Marie
    Voilà qu'j'ai encore dit un vilain mot

    C'est vrai que j'ai quitté l'chez nous
    Mais c'était qu'la dèche et les coups
    C'était un vrai enfer Sainte Vierge
    Et, soit dit sans être une effrontée,
    Vous-même y seriez pas restée

    Eh ben, c'est pas des boniments
    C'est vrai, j'vous l'jure Vierge Marie
    Malgré comme ça qu'j'aie fait la vie
    J'ai pensé à vous bien souvent

    Je revois votre belle robe bleue, votre voile
    Même qu'il était piqué d'étoiles
    Votre belle couronne d'or sur la tête
    Votre petit trésor sur les bras

    Eh bien, si vous vouliez, Sainte Vierge
    Faire ce soir quelque chose pour moi
    Pour le temps qu'j'étais pas une impie
    Vous n'avez qu'à lever le petit doigt
    Et n'pas vous occuper du reste

    Ah! j'vous d'mande pas des choses pas honnêtes
    Faites seulement que j'trouve et ramasse
    Un porte-monnaie avec galette
    Perdu par un de ces mufl's qui passent
    À moi plutôt qu'au balayeur

    Ou alors, si vous voulez pas
    Ou vous pouvez pas, Vierge Marie
    Vous allez me trouver bien hardie
    Alors faites-moi tout de suite sauter l'pas

    Et pis, emmenez-moi avec vous
    Prenez-moi dans l' Paradis
    Où c' qu'il fait chaud, où c' qu'il fait doux
    Où plus jamais je ferai la vie

    Ah ! Emmenez-moi, dites, emmenez-moi
    Avant que la nuit soye passée
    Et que j'sois encore ramassée
    Emmenez-moi, dites, j'vous en prie
    J'en peux plus de grelotter

    Tenez, allumez mes mains gercées
    Mes petits souliers découverts
    J'ai toujours mon costume d'été
    Que j'ai fait teindre en noir pour l'hiver

    Oh oui ! Oh oui, emmenez-moi, dites, emmenez-moi
    Et comme il doit y avoir du chemin
    Si des fois vous vous sentiez lasse
    Vierge Marie, pleine de grâce
    De porter à bras notre Seigneur
    Un enfant, c'est lourd à la fin

    Vous m'le repasserez un moment
    Et puis moi, je l'porterai à mon tour
    Sans le laisser tomber par terre
    Comme je faisais chez mes parents
    La p'tite maman dans les faubourgs
    Quand je trimballais mes p'tits frères...

    Vierge Marie, pleine de grâces
    Vous qui êtes bénie entre toutes les femmes
    Priez pour nous pauvres pécheurs
    Priez pour nous pauvres pécheurs

    Ave Maria ! Ave Maria !

    Priez pour nous pauvres pécheurs
    Ave !

    http://gauterdo.com/noel/chants/cc/charlotte.prie2.html 

    Paroles: Jehan Rictus
    Musique: Fernand Warms (1920)
    Interprète: Marie Dubas

     

     

     

    retour à l'accueil

     

    « 23 déc--Au Mexique, l’évasion de prison est considérée comme légale et n’est pas punie ! En Russie, la bière était considérée comme....(Le saviez-vous?)JOYEUX NOËL »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    15
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 20:22

    JOYEUX NOËL Nadia !

    A toi, J-Y et toute ta famille, sans oublier King et autres poilus....  winktongue

    Gros bisous  ♥

    14
    Jeudi 25 Décembre 2014 à 01:17

    Merci !


    Passe une douce journée et de très belles fêtes de fin d'année.

    13
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 18:37

    de belles paroles

    12
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 15:57
    MéMéYoYo

    Je te souhaite de passer un joyeux Noël - bises - Yolande

    11
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 12:07

    Je te souhaite de belles fêtes de fin d'année en partage d'amour et d'amitié.

    Bisous

     

    10
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 10:39

    Chère Nadia,

    Je passe pour te souhaiter de très bonnes de fête de Noël avec ta famille

    Je t'embrasse

    Josiane

    9
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 10:34

    joyeux Noël Nadia


    et une bonne année à venir

    8
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 09:47

    je te souhaite de joyeuses fêtes ! bonne journée

    7
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 09:39

    Passe de bonnes Fêtes bisous

    6
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 09:06

    Bonjour Nadia,

    Une découverte pour moi. Merci beaucoup. Passe un bon réveillon et un joyeux Noël. Grosses bises, Véronique

    Illustrations de Richard Macneil

    5
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 09:03

    Bonjour Nadia,

    Merci pour cet article, je te souhaite un très bon Noël et une bonne et heureuse année 2015

    Gros bisous

    4
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 08:51
    claudine/canelle

    Merci Nadia 

    pour ce très bel article 

    Bon Noël à toi et les tiens

    Bises

    3
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 08:00

    Ben voilà, encore une fois les larmes aux yeux en entendant cette chanson !

    Merci , c'est très beau !

    Gros bisous 

    Nicole 

    2
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 07:54
    rené jeanine

    Bonjour chere Nadia, Marie Dubas, c'est loin, je me souviens de son nom et de son style de chanson, repris par Edith Piaf ! merci pour la video , un peu oubliée, cette grande chanteuse, merci !

    JOYEUX NOEL ET HEUREUSE FIN D ANNEE !

    grosses bises

    1
    mireille du sablon
    Mercredi 24 Décembre 2014 à 07:00

    Saurons-nous avoir une pensée pour tous ceux et celles qui ne fêteront pas Noël?

    merci de nous l'avoir rappelé!

    Je te souhaite de belles fêtes de Noël!

    Gros bisous de Mireille du Sablon

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :