• Biographie d'Alys Robi

    La première chanteuse québécoise de musique populaire à mener une carrière internationale est Alys Robi. Elle a connu la gloire dans les années quarante; elle a fait le tour du monde. Sa carrière fut interrompue par un accident d’auto à l’âge de 25 ans. Elle se retrouve dans un hôpital psychiatrique contre son gré, et elle y passe 5 ans. Elle reprit sa carrière, mais elle a reçu un accueil mitigé du public. Elle regagna sa célébrité à la fin des années 1970.

    Biographie

    Alys Robi (Alice Robitaille), née à Québec le 3 février 1923, commence sa carrière à l’âge de 5 ans, en présentant des tours de chant entre deux combats de lutte auxquels participe son père.

    Elle présente des spectacles en plein air sur les plaines d’Abraham.

    Elle donne son premier concert officiel au Théâtre Capitole au Québec.

    Elle gagne plusieurs concours d'amateurs.

    Elle prend aussi des leçons de chant, de danse et de comédie avec divers professeurs.

    Carrière

    Elle quitte le Québec à l’adolescense; elle est engagée au Théâtre National à Montréal, dans la troupe de Rose Ouellette.

    Elle continue sa carrière dans les cabarets montréalais. Elle effectue aussi régulièrement des performances radiophoniques; elle chante dans des émissions anglaises car elle veut conquérir le Canada anglais.

    Sa carrière prend un envol international grâce à ses versions de chansons latino-américaines, dont son succès le plus célèbre, "TicoTico".

    Elle effectue plusieurs tournées dans les bases militaires canadiennes.

    Accident

    En se rendant à Las Vegas, elle est victime d’un grave accident de la route. Sa carrière est interrompue à la suite d’une dépression nerveuse et d’une rupture amoureuse, et à 25 ans, elle se retrouve contre son gré dans un hôpital psychiatrique de Québec.

    Elle passe 5 années dans cette institution. Elle y reçoit des médicaments, des électrochocs, et même une lobotomie.

    Elle se consacre à la défense des droits des malades mentaux.

    Deuxième carrière

    La chanteuse Alys regagne sa célébrité par la chanson-hommage "Alys en cinémascope" de Luc Plamondon.

    En 1989, Alain Morisod lui offre un album et une chanson sur mesure, "Laissez-moi encore chanter"; sa seconde carrière est ainsi lancée. Elle donne des spectacles ici et là.

    Elle nous quitte à l'âge de 88 ans, le 28 mai 2011, après une vie bien remplie.

    1 image JPEG d'un fragment de partition | Source | Author Maxxt | Dat
    « Fable de Lafontaine (L’Araignée & l’Hirondelle.)Portugal 10 juin 2011 »

  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :