• AVOIR ET ÊTRE

     

     

     

     

     

     

     

     

    17

     

     

     

     

     

      

     

    "Nous portons les cicatrices de nos blessures. A nous de les honorer car elles disent aussi que nous avons survécu et que peut être cela nous a rendu plus fort et plus lucide." Jacques salomé

     

     

     

    Il ne faut surtout pas perdre le fil… car c’est très subtil ! 

     

     

     

     

     

     

     

    Jouons un peu avec la langue française!

     

     

     

     

     

     


       
      AVOIR ET ÊTRE   

      
    Loin des vieux livres de grammaire,  

    Écoutez comment un beau soir, 
    Ma mère m'enseigna les mystères 
    Du verbe être et du verbe avoir. 
      
    Parmi mes meilleurs auxiliaires, 
    Il est deux verbes originaux. 
    Avoir et Être étaient deux frères 
    Que j'ai connus dès le berceau. 
      
    Bien qu'opposés de caractère, 
    On pouvait les croire jumeaux, 
    Tant leur histoire est singulière. 
    Mais ces deux frères étaient rivaux.

    Ce qu'Avoir aurait voulu être 
    Être voulait toujours l'avoir. 
    À ne vouloir ni dieu ni maître,

    Le verbe Être s'est fait avoir.   
     
    Son frère Avoir était en banque 
    Et faisait un grand numéro, 
    Alors qu'Être, toujours en manque  

    Souffrait beaucoup dans son ego. 
        
    Pendant qu'Être apprenait à lire 
    Et faisait ses humanités, 
    De son côté sans rien lui dire 
    Avoir apprenait à compter. 
        
    Et il amassait des fortunes 
    En avoirs, en liquidités, 
    Pendant qu'Être, un peu dans la lune 
    S'était laissé déposséder. 
        
    Avoir était ostentatoire 
    Lorsqu'il se montrait généreux, 
    Être en revanche, et c'est notoire, 
    Est bien souvent présomptueux. 
       
    Avoir voyage en classe Affaires. 
    Il met tous ses titres à l'abri. 
    Alors qu'Être est plus débonnaire, 
    Il ne gardera rien pour lui. 
        
    Sa richesse est tout intérieure, 
    Ce sont les choses de l'esprit.. 
    Le verbe Être est tout en pudeur 
    Et sa noblesse est à ce prix. 
        
    Un jour à force de chimères 

    Pour parvenir à un accord, 
    Entre verbes ça peut se faire, 
    Ils conjuguèrent leurs efforts. 
        
    Et pour ne pas perdre la face 
    Au milieu des mots rassemblés, 
    Ils se sont répartis les tâches 
    Pour enfin se réconcilier. 
        
    Le verbe Avoir a besoin d'Être 
    Parce qu'être, c'est exister. 
    Le verbe Être a besoin d'avoirs 
    Pour enrichir ses bons côtés. 

    Et de palabres interminables 
    En arguties alambiquées, 
    Nos deux frères inséparables 
    Ont pu être et avoir été. 
      

     





    Rendez-vous sur Hellocoton ! Related Posts with Thumbnails

    « JEU: voiture jauneFable de Lafontaine(Le Renard, le Loup, et le Cheval) »

  • Commentaires

    25
    midolu
    Dimanche 7 Avril 2013 à 00:26

    Fin et subtil, le poème est comme une fable où chaque vers est d'importance.

    Merci, Nadia. Beau dimanche.

     

    Je viens de chez Ptitsa, mais je connais aussi d'autres visiteurs. Et je n'ai pas de blog. 

    24
    Maria dora
    Dimanche 7 Avril 2013 à 00:26

    Magnifique texte , j'ai beaucoup apprécié , plein de subtilités en effet ! Merci Nadia , bisous !

    23
    Dimanche 17 Octobre 2010 à 21:26

    Excellent !

    bravo, et merci :-)

    22
    Dimanche 26 Septembre 2010 à 23:33

    Bonjour Midolu,il me semble que tu es déjà venue ici.En tous cas,je t'invite à revenir car cela me fait plaisir.Si tu aimes mon blog bien sûr.

    Bonne journée.

    21
    Dimanche 26 Septembre 2010 à 16:08

    allant chez Ptitsa, je suis tombé chez Nadia

    puis-je dire : je me suis fais avoir ?

    non, le même charme chez les deux

    quoi de plus pour être heureux ?

    20
    Dimanche 26 Septembre 2010 à 11:02

    J'ai suivi le fil de ptitsa et elle a eu raison de me mener jusqu'ici!

     Bon dimanche

    19
    Lundi 20 Septembre 2010 à 14:23

    Je trouve ce texte intelligent et très bien écrit ! Je le mets de côté pour une de mes futures graines. ;-)

    Et la citation de J. Salomé qui précède parle à la fois à mon Etre et à mon Avoir... merci Nadia-vraie!

    18
    Mardi 14 Septembre 2010 à 20:02

    Un poème que j'ai adoré. Les deux verbes ne peuvent se passer l'un de l'autre, et c'est aussi bien.

     

    Tu as raison pour la subtilité, chaque mot est important.

     

    Merci, Nadia.

    17
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 22:08

    J'ai un jour compris que mes cicatrices étaient des marques de courages...

    16
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 10:13

    C'est joliment dit avec humour !

    Beau dimanche, Nadia. Gros bisous.

    15
    Dimanche 12 Septembre 2010 à 00:24

    De bien belles subtilités ! Merci pour tes passages Nadia ! Bon dimanche !

    14
    Samedi 11 Septembre 2010 à 23:54

    bonjour au fil de nuit

    je souhaite un bon w yend

    bisessssssssssssssssssssssssss

    13
    Samedi 11 Septembre 2010 à 22:00

    bonsoir NADIA

    un trés beau texte !!   bravo à l'auteur !!

    bises   LADY M

    12
    Samedi 11 Septembre 2010 à 20:48

    très beau texte à méditer

    je me suis absentée deux mois des blogs  je reviens progressivement

    je  t embrasse bon dimanche

    11
    Samedi 11 Septembre 2010 à 20:45

    nous vivons dans une socité d'apparence :-/ 

     

    je viens de veriier le jeu il marche ???

    ce qui est bien avec celui ci c'est qu'il nous donne une petite phrase boudhiste en recompense :-) bisous bisous 

     

     

    10
    Samedi 11 Septembre 2010 à 13:06

    Coucou Nadia,  les cicatrices sont souvent longues a se refermer

    et en parler ne fait que les rouvrir, 'ce n'est que mon avis et mon expérience'
    Banniere printemps parfums de campagne
    je te souhaite un excellent samedi  Rose rouge   a bientot

    9
    Samedi 11 Septembre 2010 à 11:34

    Un joli poème philosophique.
    Les jours derniers j'avais blèmes avec internet explorer. Il ne voulait plus ouvrir ton blog. Cela semble réparé.

    bonne journée

    clem

    8
    Samedi 11 Septembre 2010 à 11:07

    Hello Nadia

    Oups ! je suis encore un peu dans le brouillard, on s'est couché à 4h du mat et ce soir rebelotte avec un aioli monstre comme on dit chez nous....

    Bisous

    Pat

    7
    Samedi 11 Septembre 2010 à 10:07

    Hello Nadia !

    week end3

    bisous !

    6
    Samedi 11 Septembre 2010 à 09:46

    Très chouette ce poème !
    Etre ou avoir, telle est la question !

    5
    Samedi 11 Septembre 2010 à 09:44

    Délirant cette conjugaison tout en poésie, Etre et Avoir, sympa comme façon d'apprendre.

    4
    Samedi 11 Septembre 2010 à 09:26

    Tu me donnes envie de remettre ce texte à l'honneur!!!!

    Bonne journée et amitiés

    3
    Samedi 11 Septembre 2010 à 08:38

    j'aime beaucoup ce poème que j'avais déjà lu, mais qui m'accroche toujour autant, merci bon WE bisous

    2
    Samedi 11 Septembre 2010 à 06:54

    bien tourné !

    1
    Samedi 11 Septembre 2010 à 06:08

    Bonjour Nadia; tu nous donnes à beau texte à méditer, je te remercie; passe un très bon week-end, je t'embrasse bien affectueusement

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :