• 1-
    Shopping très original...

     

    C'est un article chez   "Toujoursplus" que j'ai trouvé très intéressant.

    Ne manquez surtout pas.

     

    2-
    Pour ceux qui aiment les animaux.

    Autre lien très intéressant chez "Andrée"  

    Le Puli  appelé également berger hongrois ou chien d'eau hongrois.

     

     


    18 commentaires



  • Connaissez-vous le porc-épic du Canada.?

    Voir la  photo en grand en bas de l'article.





    La répartition du porc-épic

     

    Cet animal :

    • porterait plus de 30 000 piquants 
    • menace ses ennemis en fouettant l’air de sa queue; des piquants déjà ébranlés peuvent s’en détacher et laisser l’impression qu’il les a lancés 

    mâche le bois, le cuir, les ossements d’animaux morts et les bois des cervidés tombés à l’automne; indiquant peut-être ainsi non seulement un appétit dévorant pour le sel, mais


    Description

    Le porc-épic (Erethizon dorsatum) est un des mammifères canadiens les plus connus, dans la vie comme dans la légende. Sa célébrité vient surtout de son armure de piquants qui tient la plupart de ses ennemis à distance.

    Lorsqu’il se tient en boule tout en haut d’un arbre, on pourrait prendre le porc-épic pour un nid d’écureuil ou de corneille, mais, près du sol, il se reconnaît aisément. Il a une petite tête, un museau aplati et de petits yeux. Les oreilles sont petites et rondes, presque entièrement cachées par les poils qui couvrent aussi les piquants. Les épaules sont voûtées et font paraître le dos arrondi. Les pattes courtes sont arquées, et l’animal se tient comme un ours, toute la plante du pied posée fermement sur le sol. Les griffes sont longues et recourbées. Le premier doigt des pattes arrière est remplacé par une large pelote digitale mobile qui donne à l’animal une meilleure
    prise sur les branches lorsqu’il grimpe. La queue musclée est épaisse, courte et à bout arrondi.

    Le pelage du porc-épic se compose d’un duvet brun, doux et laineux, ainsi que de poils de garde longs et rugueux. À leur base, les poils de garde sont bruns pour ensuite devenir plus sombres vers la pointe, qui peut être blanche chez les populations de l’Est, et jaune chez celles de l’Ouest. Ces poils cachent les piquants jusqu’à ce que le porc-épic se sente menacé. Les piquants les plus longs se trouvent sur le dos et la queue; une fois hérissés, ils poussent les poils de garde en saillie et forment ainsi une crête. Les piquants du devant de la tête ont environ 1,2 cm de longueur tandis que ceux du dos peuvent atteindre 12,5 cm. Il n’y a pas de piquants sur le museau, sur les pattes ni sur le dessous du corps.

    Chaque piquant est creux et incrusté dans la peau, où il est fixé à un petit muscle qui le fait se dresser dans la fourrure lorsque l’animal, alarmé, se hérisse. À environ 0,6 cm de son extrémité, le piquant s’amincit graduellement pour former une fine pointe couverte de plusieurs douzaines de petits aiguillons noirs. Ces derniers, à peine rugueux au toucher, gonflent à l’humidité, par exemple quand ils sont enfoncés dans la chair d’un assaillant, et ils y font pénétrer davantage le piquant. La pointe est noire, à traits jaunes ou blancs.

    On pense que le porc-épic a plus de 30 000 piquants; la perte de plusieurs centaines d’entre eux, qui peut survenir en un seul combat, ne le désarme donc pas pour autant. Au fur et
    à mesure de ces pertes, de nouveaux piquants prennent la relève; ils sont blancs et acérés, mais fermement ancrés dans la peau jusqu’à complète maturité.

    Chez les rongeurs du Canada, le porc-épic se classe deuxième pour sa taille, tout de suite après le castor. Les mâles adultes atteignent un poids moyen de 5,5 kg après 6 ans et les femelles, un poids de 4,5 kg. La longueur totale va en moyenne de 68 cm à 100 cm et la hauteur à l’épaule est de quelque 30 cm.

    Signes et sons

    Le porc-épic n’est pas toujours facile
    à voir lorsqu’il est dans sa tanière ou dans un arbre, mais ses habitudes alimentaires, sa mastication bruyante, des brindilles coupées et des morceaux d’écorce arrachés peuvent trahir sa présence. Autour des arbres dont il mange l’écorce et, surtout, à l’extérieur des abris d’hiver, on trouve des excréments. L’hiver, ces derniers sont raboteux et de forme irrégulière; l’été, ils ont tendance à être mous et arrondis, passant du brun verdâtre au brun foncé avec le temps.

    L’hiver, les pistes se reconnaissent à la forte empreinte de toute la plante du pied posée lourdement sur le sol, aux marques des longues griffes et parfois à celles de la queue qui a traîné. Par ailleurs, dans une neige épaisse et molle, la piste du porc-épic ressemble à un caniveau.

    L’automne et dans une moindre mesure à d’autres moments de l’année, on peut appeler le porc-épic en poussant à plusieurs reprises un petit gémissement bas de chiot, en montant et en descendant la gamme.

    Au moment des confrontations, le porc-épic claque des dents; à cela près, il n’est guère communicatif. Il arrive que la femelle frotte son petit du nez en émettant de faibles grognements et gémissements. Ce n’est que pendant la saison de reproduction que les porcs-épics deviennent bruyants et se créent un répertoire de gémissements, de hurlements, de grognements et de glapissements.


     SUITE AVEC AUTORISATION: http://www.ffdp.ca/hww2_f.asp?id=100





    31 commentaires



  • Bonne Fête Nationale aux habitants de la République Dominicaine.






    Pays des Grandes Antilles, la République dominicaine occupe environ les deux tiers de l'île d'Hispaniola, en mer des Caraïbes, Haïti occupant le tiers ouest de l'île. L'espagnol est la langue officielle de ce pays qui compte environ 9,2 millions d'habitants.

    Le nom de République dominicaine a été institué par la constitution de 1844 qui commence ainsi : « Les députés des peuples de l'ancienne partie espagnole de l'île de Saint-Domingue décrètent... ». Son origine se trouve dans le nom de la capitale, Saint-Domingue (Santo Domingo en espagnol), lui-même tiré de saint Dominique de Guzmán.

    Histoire

    Politique

    Comme son nom l'indique, ce pays est une république. Toutes les personnes de plus de 18 ans peuvent voter. Les personnes mariées peuvent voter quel que soit leur âge. Les policiers et militaires ne peuvent pas voter.

    Le président est élu pour un mandat de 4 ans. L’élection présidentielle se déroule toutes les années multiples de quatre.

    Le pouvoir législatif est exercé par le Sénat et la Chambre des députés. Le Sénat compte 30 sièges et la Chambre 120. Les élections législatives sont organisées toutes les années paires non divisibles par quatre.

    Géographie

    Article détaillé : Géographie de la République dominicaine.

    Saint-Domingue, la capitale, est la plus grande ville. Santiago de los Caballeros est la deuxième plus grande ville.

    Économie

    Article détaillé : Économie de la République dominicaine.

    L'économie est principalement dépendante de l'agriculture et du tourisme. Le tourisme prend une importance croissante depuis les années 1990. Le tourisme représente plus d'un milliard de dollars et les envois des expatriés, principalement des États-Unis, représentent 1,5 milliard de dollars (2000). Le tourisme et les envois de l'étranger constituent tous deux d'importantes sources de devises.

    Démographie


    Évolution de la démographie entre 1961 et 2003 (chiffre de la FAO, 2005). Population en milliers d'habitants.

    La population s'élève à 8 442 533 (2000).

    Environ la moitié des habitants vivent dans les zones rurales, une grande partie d'entre eux sont des petits propriétaires terriens (2000).

    Les Haïtiens constituent le groupe d'étrangers le plus important. Le catholicisme est la principale religion.

    En 2000, le taux de croissance était de 1,64 %, le taux de natalité 25,15 naissances par 1000 habitants, le taux de mortalité 4,72 par mille habitants et le taux de fécondité était de 3 enfants par femme.

    Beaucoup ont émigré aux États-Unis d'Amérique depuis les années 1960, notamment W Culture

    Article détaillé : Culture de la République dominicaine.

     ashington Heights à New York est surnommé les hauteurs Quisqueya.


    http://fr.wikipedia.org/wiki/R%C3%A9publique_dominicaine

     

     


    2 commentaires





  • Le sens de rotation de l’eau dans un lavabo dépend de l’hémisphère dans lequel on se trouve, vrai ou faux ?

     

    Lorsqu’on vide un lavabo, une baignoire ou des toilettes, l’eau forme un tourbillon. Ce tourbillon peut tourner dans n’importe quel sens, qu’on soit au nord ou au sud de l’équateur.

    Contrairement à une croyance populaire, la force de Coriolis due à la rotation du globe terrestre est trop faible pour avoir de l’influence sur le sens de rotation de l’eau d’un lavabo qui se vide. Cette force permet d’interpréter beaucoup de phénomènes à la surface de la Terre, comme le mouvement des courants océaniques ou des masses d’air, mais elle est très faible et ne s’applique que sur de grandes masses d’eau ou d’air.

    Le sens de rotation de l’eau du lavabo dépend essentiellement de la forme de l’évier, de la forme de l’orifice d’écoulement, et du sens initial d’écoulement de l’eau.






    Cyclone au large de l’Islande. Les nuages ont tendance à s’enrouler dans le sens des aiguilles d’une montre dans l’hémisphère Sud, et dans le sens inverse dans l’hémisphère Nord, sous l’effet de la force de Coriolis.





    Source http://www.jesuiscultive.com/spip.php?article463

     

     



    31 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires